Tag

lire

Browsing

5 livres de poche sur ma table de chevet

 

books

Tous les étés, je prévois des listes de romans à lire comme si soudain j’allais partir seule sur une île déserte sans portable ni ordinateur. Tous les étés, certains livres reviennent à bon port sans avoir été même ouverts. J’ai quand même réussi à caser fin août-début septembre quelques lectures assez différentes panachant entre valeur sûre et découvertes. Voici donc les 5 derniers livres de poche que j’ai lus :

un oiseau blanc dans le blizzar

Lu assez peu de temps après l’excellent Esprit d’hiver que je vous conseille plus que vivement, j’avais un peu peur de « lire le même livre » mais si j’ai retrouvé des thèmes communs aux deux livres ( l’ennui d’une femme au foyer dans une banlieue américaine, les rapports mère-fille ), il a son atmosphère et son style propres. Je m’attends toujours à être déçue par un des romans de Laura Kasischke mais ce ne sera pas encore pour cette fois. J’ai suivi pas à pas l’histoire de cette femme qui disparait du jour au lendemain, j’ai eu du mal à la trouver sympathique vu la façon dont elle traite sa fille mais pour autant j’avais envie de connaitre le fin mot de l’histoire. L’écrivain a commencé à laisser des petits cailloux sur le chemin de la lecture, je les ai ramassés un par un et j’ai eu l’impression de participer à l’écriture du dénouement. Bref à lire sans hésitation !

 

cet été là

La grosse déception de mon été c’est Cet été là de William Trévor dont je n’avais lu que du bien depuis sa sortie. Je m’attendais à une histoire d’amour qui me transporte, qui me file des frissons, qui me colle des palpitations mais j’ai trouvé ça tiède, sans grande surprise, pas palpitant voire ennuyeux.

 

les débutantes

Au début j’ai cru que cette histoire de filles sur un campus américain allait être un truc léger, un peu inconsistant façon l’accro du shopping parce qu’il était question de mariage. Heureusement j’ai poursuivi la lecture et j’ai commencé à entrer dans la relation de ces 4 personnages dont le portrait se dessine de plus en plus précisément à coups de flash-backs mais aussi parce que le roman épouse à tour de rôle le point de vue de chacune. Le livre brasse des thèmes aussi divers que les relations amoureuses, l’amitié, l’émancipation féminine ou la maternité ..bref je l’ai lu avec plaisir et j’ai vite oublié mes réticences du début.

un employé modèle

Un été sans thriller serait-il un vrai été ? j’avoue que lorsque je me lance dans la lecture de ce genre de livre, j’ai toujours peur des cauchemars qui vont suivre. L’employé modèle c’est ce jeune homme Joe qui fait le ménage dans un commissariat, parait un peu simplet aux yeux de tout le monde et qui, une fois dehors, torture et tue des jeunes femmes. Il est celui que personne n’aurait idée de soupçonner et au fur et à mesure que la lecture avançait, j’étais limite agacée par la stupidité des flics. L’affaire se corse le jour où on met sur le dos de ce tueur en série un meurtre qu’il n’a pas commis. Joe décide alors de mener sa propre enquête. Le sadisme du personnage principal est contrebalancé par son ironie et son humour et c’est sûrement pour cela que j’ai eu envie de poursuivre cette lecture. Dommage qu’à un moment donné il y ait dans ce thriller le rebondissement de trop (pour moi) qui m’a paru too much tout comme la fin à laquelle j’ai eu du mal à croire.

touriste

Oui il m’arrive de lire des trucs drôles, preuve en est avec Touriste. Pas vraiment récit de voyages, pas non plus roman, j’ai suivi avec beaucoup de plaisir les pérégrinations de l’auteur à travers le monde de l’Inde à Jérusalem, du Maroc à Tahati. C’est intelligent, décalé, pertinent, avec un sens de la formule qui donne envie de tout noter dans un petit carnet (même les choix des titres des chapitres sont savoureux). Au passage j’ai appris plein de choses sur les pays traversés, j’ai eu la confirmation que je n’avais pas l’ombre d’un soupçon d’une aventurière vu les conditions dans lesquelles l’auteur s’est retrouvé plusieurs fois (mais lui le vit sans peur ou presque et avec une exaltation non dissimulée). Et puis j’ai ri et ça autrement qu’à travers une bd et une illustration, c’est pas si facile. Du coup j’ai très très envie de lire Paradis avant liquidation ou les péripéties d’un écrivain voyageur aux îles de Kiribati.

Et vous, un bon livre de poche à conseiller ?

Crédit photo : www.apartmenttherapy.com

La tête dans les livres

Quelques pages avant de s’endormir, un chapitre pendant les trajets en transport en commun, une intrigue qui progresse pendant un voyage en train sans enfant, un livre dans mon sac, un autre sur ma table de chevet, je ne sais pas si j’en ai oublié mais j’ai compté 44 livres lus pour 2011. J’ai attaqué en janvier avec un bon rythme, j’ai noté consciencieusement dans un carnet tous les titres et les auteurs, j’ai participé au prix du roman policier Seuil.

A partir de fin septembre, avec les études, j’ai moins lu mais je me suis quand même inscrite au challenge 1% de la rentrée littéraire. Je n’ai pas chroniqué tous les livres que je cite ci-dessous mais je parle d’un certain nombre dans la rubrique « C’est un beau roman » :

Le fils de Michel Rostand
Le quai de Ouestram de Florence Aubenas
♥♥ Un autre amour de Kate O’Riordan pour vivre une magnifique histoire d’amour entre Rome et Angleterre
Mon père est une femme de ménage et Confidences faites à Allah pour le style vraiment particulier de Saphia Azzedine
La baby-sitter et G229 de Jean-Philippe Blondel pour revenir au lycée
Le dernier mort de Mitterrand de R. Bacqué pour se glisser dans les coulisses du pouvoir
Le roman de l’été et Tu verras de Nicolas Fargues dans lequel il aborde le thème de la paternité avec justesse et émotion
Room d’Emma Donoghue
♥♥ Rien ne s’oppose à la nuit de Delphine de Vigan, Les Heures souterraines et Un soir de décembre du même auteur
Ces instants là de Douglas Kennedy pour partir à Berlin et vivre une belle histoire d’amour du temps de la guerre froide
Le pacte des vierges de Vanessa Schneider
♥♥ Les souvenirs mélancoliques de David Foenkinos
Hypothermie d’Arnadur Indridason
La ronde des innocents de Valentin Musso
♥♥ Moonlight Mile de Denis Lehane pour le plaisir de retrouver Patrick et Angie
Les visages de Jonathan Kellerman
Origines de Diane Jabu-Aber
♥♥ Cotton point de Peter Dexter
Zizi the kid de David Abiker
Silex and the City tome 2 de Jul
Une affaire conjugale et Te voilà permise à tout homme d’Eliette Abécassis
♥♥ Joséphine change de camp de Pénélope Bagieu
♥♥ C’est ici qu’on se quitte pour son humour de Jonathan Tropper
Fragments de Marylin Monroe
♥♥ Nos étoiles ont filé d’Anne-Marie Révol
En cuisine de Monica Ali
Du côté de Cap Cod de Richard Russo
Mme Tabard n’est pas une femme d’Elsa Flagel
♥♥ Les leçons du mal de Thomas Cook
♥♥ Sukkwan Island de David Vann
♥♥ Sunset Park de Paul Auster
L’homme qui voulait enterrer son passé de Neil Cross
Une épouse américaine de Mario Soldati
Dessine-moi un parisien d’Olivier Magny
Le chevalier de l’ordre du mérite de Sylvie Testud
♥♥ En un monde parfait de Laura Kasischke
♥♥ Quand souffle le vent du Nord et la 7eme vague de Daniel Glattauer
Péreira prétend d’Antonio Tabucci pour partir à Lisbonne

Et comme une pile de livres n’a pas vocation à s’évanouir, elle s’est reconstituée pour m’offrir encore des heures de lecture :

Les petits derniers from Santa Claus sont sur le dessus…les autres sont dans ma bibliothèque depuis plus ou moins longtemps. Je ne sais pas encore avec qui je vais inaugurer la nouvelle année. Un auteur qui fasse le poids après Laura Kasischke et son dernier roman, Les revenantes, que je viens juste de finir.

Côté poches, je ne vais peut-être pas attaquer janvier avec William Réjault, l’hiver est une période assez déprimante comme ça. Un petit polar bien au chaud sous la couette comme celui de Gillian Flynn me parait parfait.

Et toi, des lectures marquantes en 2011?

Les 15 livres qui me font aimer la rentrée !

Ma bibliothèque est pleine à craquer, mon temps de lecture a plutôt diminué depuis que j’ai des enfants (et un blog soyons honnête), mes carnets fourmillent de références glanées ça et là, de coups de cœur lus ou entendus et pourtant je ne peux pas résister à l’envie de plonger une main dans l’océan de livres que déverse la rentrée littéraire et d’en ramener, au moins, quelques uns sur ma table de chevet.

Les valeurs sûres

… ou auteurs que je lis depuis longtemps et qui m’ont rarement déçu jusqu’à présent et parmi le cru automne 2011 j’ai repéré Sunset Park de Paul Auster, présenté comme le plus noir et le plus désespéré de sa carrière (pas le genre d’argument qui me décourage, bien au contraire ); Laura Kasischke revient avec un thriller, Les revenants qui plonge le lecteur dans les sociétés secrètes de filles populaires sur les campus américains; Muse (l’histoire d’un couple d’amants maudits à Londres dans les années 50 ) de Joseph O’Connor  même si je ne me suis pas encore attaqué au pavé Redemption falls; Douglas Kennedy publie Cet instant là, roman annoncé comme étant dans la lignée de La poursuite du bonheur.

Les auteurs étrangers

David Vann dont j’ai lu le très sombre Sukkwan Island n’a pas l’air de proposer une ambiance bien plus légère avec Désolations mais cette fois c’est le couple qui est dans son viseur…tout comme dans celui de Jonathan Franzem avec Freedoom (800 pages tout de même et j’avoue que je n’ai jamais réussi à lire Les corrections); Room d’Emma Donoghue, huit clos d’une femme avec son fils de 5 ans qui s’inspire d’un fait réel mais visiblement jamais glauque; Les fantômes de Belfast de Stuart Neville, roman noir se déroulant à Belfast et présenté comme une ode à l’Irlande; Persécution d’Alessandro Piperno qui est un écrivain que je n’ai jamais lu mais j’ai été attirée par la couverture et l’histoire (cet homme accusé par une gamine de 12 ans d’avoir tenté de le séduire et qui, au lieu de se défendre, se laisse couler).

Les écrivains français

Delphine de Vigan me bouleversera-t-elle autant avec Rien ne s’oppose à la nuit qu’avec Les heures souterraines? Mettrais-je un peu d’humour dans ma sélection avec Les souvenirs de Foenkinos ? Serais-je émue par Et rester vivant de Jean-Philippe Blondel? Accrocherais-je à Limonov d’Emmanuelle Carrière dont l’intrigue ne m’emballe pas des masses mais que j’ai quand même envie de lire après avoir beaucoup aimé D’autres vies que la mienne? Me retrouverais-je dans la puberté et la sexualité balbutiante décrite dans Clèves de Marie Darrieussecq ? Vais-je lever un voile sur cette histoire incroyable de 17 jeunes femmes enceintes en même temps dans une petite ville des Etats-Unis grâce au Pacte des vierges de Vanessa Schneider?

Bien entendu je ne vais pas acheter tous les livres dont je viens de parler…peut-être qu’on va m’en offrir un ou deux pour mon anniversaire, j’espère trouver les plus rapides à lire en bibliothèque, je participe aussi à masse critique de Babelio et au match littéraire lancé par price minister…aurais-je même le temps de lire un peu, beaucoup avec la reprise de mes études ?…tant pis, excès d’optimisme peut-être mais je me suis inscrite au challenge 1% de la rentrée littéraire

Je réalise que ma sélection est assez sombre alors si tu as des titres un peu plus légers, des auteurs dont l’humour fait mouche et que j’ai raté, j’attends tes conseils !

Et toi, la rentrée littéraire 2011 t’as donné des envies de lecture ?

Lecture, manies et petites contradictions

Lecture, vous avez dit lecture, Angélita?

Je lis dans un fauteuil, sur le canapé, calée contre les oreillers du lit, dans les transports en commun, dans la salle d’attente des docteurs, à l’arrêt de bus, sur ma serviette de plage, à la terrasse d’un café mais jamais dans le bain et surtout pas aux toilettes !

J’emprunte beaucoup en bibliothèque mais que des livres en très bon état, comme s’ils étaient neufs…une tâche suspecte, une page jaunie, une odeur de graillon et je repose le roman le plus envoûtant…

J’en achète de temps en temps, on m’en offre souvent mais j’en garde peu car je ne relis jamais deux fois le même livre (un océan de livres pas encore lus m’attend déjà alors..)…je les prête et j’avoue, oui je les vends …pour en acheter d’autres…


Je flâne avec jubilation dans les librairies, je regarde les coups de cœur, j’écoute les conseils à d’autres clients ..je suis même prête à regarder un film juste si je sais qu’il se passe dans cet univers…

(ma bibliothèque idéale ressemble un peu à ça avec une cheminée)

J’aime les immenses bibliothèques à l’écart des regards car je me méfie du côté « regardez comme je suis quelqu’un de cultivé »…..

Je marque « lecture » dans la rubrique hobbies des CV et je trouve ça un peu banal…


Je lis depuis enfant mais je suis assez mono maniaque : jamais de science fiction, de fantasy, de romans du terroir…rarement du théâtre et de la poésie…très peu de classiques…bien plus de littérature étrangère que de romans français …

J’ai des périodes d’abstinence qui suivent souvent la lecture d’un roman quand il m’a pris dans ses filets..comme s’il fallait que je le digère …


Je suis un brin obsédée : je lis les critiques de livres dans les magazines, dans les blogs spécialisés, j’adore écouter Gérard Collard encenser un livre, ou des gens connus nous parler de leurs lectures (merci encore Sandra), j’ai participé à deux jurys de lectrices de prix littéraires, je rapporte des marques-pages de mes voyages, j’ai trouvé un petit carnet pour noter mes lectures…je suis même capable de lire des livres sur la lecture !

Et toi, tu lis un peu, beaucoup, passionnément ou pas du tout?

Noir c’est noir : les amateurs de polar sont à Lyon ce week-end

Samedi après-midi, en revenant d’une virée lèche-vitrine avec belle-maman, nous sommes passés devant le palais du commerce, l’occasion de lui montrer la magnifique salle des changes et d’aller faire un tour dans une des nombreuses manifestations proposées par le festival Quais du Polar.

Non seulement belle-maman, s’est extasiée sur la beauté du décor mais j’ai pu voir un nombre impressionnant d’auteurs policiers au m2 venus signer leurs bouquins. En arrivant j’ai repéré Hannelore Cayre, avocate et écrivain dont j’ai lu et aimé Toiles de maîtres, Commis d’office ou Ground Zero et que j’ai trouvé beaucoup plus jolie en vrai qu’en photo (désolée aucun cliché n’accompagne ce mini-reportage, George Sand fait cela beaucoup mieux que moi…je suis trop timide pour dégainer mon appareil vu qu’il n’y avait pas une foule immense).

En face d’elle quasiment, était assis le charmant Ian Levison dont je vous conseille Tribulations d’un jeune précaire (sorte d’autobiographie très drôle dans lequel il raconte tous ses petits boulots les plus merdiques les uns que les autres). Comme mon amoureux avait beaucoup aimé son roman policier, Un petit boulot, je lui ai demandé une dédicace de son dernier livre, trois hommes deux chiens et une langouste, et lui ai glissé quelques mots en anglais. Vraiment charmant….

Nous nous sommes ensuite balladés entre les différents stands, servant de guide à belle-maman qui, bien que grande lectrice, lit peu de policiers. C’était assez étrange de mettre un visage sur un auteur avec lequel on a passé quelques heures ou plus. Je sais maintenant à quoi ressemble William Bayer, Lawrence Block (dont j’avais beaucoup aimé Lendemains de terreur), Caryl Ferey (dont je vous avais parlé dans le cadre du prix Elle pour son roman Zulu), Marcus Malte (qui a reçu le prix Elle l’an passé pour le très bon Garden of love) ou encore Stéphane Michaka (qui faisait aussi partie de la sélection Elle pour son livre La fille du Carnégie).

Le plus connu du grand public était peut-être à ce moment-là Jean-Christophe Grangé qui posait son blouson sur sa chaise quand nous sommes passés devant lui et qui créait déjà un mini-attroupement. Aujourd’hui était attendu Douglas Kennedy (le livre vraiment policier écrit par lui est sans doute Cul de sac)

J’ai même eu droit au regard appuyé et charmeur de Carlos Salem …j’ai appris par la suite dans un petit texte qu’il avait écrit pour le festival qu’il adorait courir après les femmes….

Pour les lyonnais et les lyonnaises, vous avez encore jusqu’à ce soir pour découvrir le polar à travers le cinéma, la littérature, la jeunesse ou la bande dessinée !

Et vous, lisez-vous des thrillers, des romans policiers? quel est votre auteur préféré dans ce domaine?

Pin It