Dessin et peinture

Et le dessin, tu en es où ? (2023)

A quelques jours de la fin d’année, le dessin prenant une part de plus en plus importante sur mon temps libre (ce qui explique aussi que je lis moins, pâtisse moins et écris moins aussi ici sur le blog), j’ai eu envie de revenir sur ma pratique en 2023. Si dans quelques années, je dessine toujours, cela me permettra aussi de mesurer mon évolution et mes progrès.

1-De l’aquarelle aux crayons de couleur

Je me suis mise à dessiner en achetant un kit aquarelle et en suivant le compte de Tribulations de Marie pendant le confinement. Quasiment au même moment j’ai eu un coup de foudre artistique pour l’univers très coloré de Beya Rebai et cela m’a donné envie d’essayer les crayons à la cire pastel (les néocolor 2 de Carandache). En 2023, j’ai complètement laissé de côté l’aquarelle. Mes pinceaux sont dans un pot en haut de la bibliothèque dans ma chambre, mon matériel n’est pas très loin mais pour le moment ce n’est plus un media que j’ai envie d’explorer.

Je me suis par contre rééquiper régulièrement en crayons pastel à la cire, j’ai essayé divers gommes, divers estompes et divers papiers. Plus récemment j’ai utilisé sur plusieurs illustrations les crayons de couleur mixés à quelques touches de crayons à la cire.

J’aimerais explorer la gouache et voir comment cela peut se travailler avec les crayons à la cire comme le fait Katie Moody mais j’ai aussi peur de trop me disperser alors pour l’instant je laisse cette idée de côté.

2-La pratique, la pratique, la pratique

En 2023, j’ai participé au 100 Day Project, qui consiste à dessiner/peindre /coudre/ ou tout autre pratique artistique tous les jours pendant 100 jours en choisissant au préalable un thème ou un fil conducteur. Je ne pense pas que je rempilerai cette année car cela est très chronophage et exigeant (plus de 3 mois !) mais cela a atteint son but : installer une habitude, celle de dessiner tous les jours (même si c’est seulement 5 minutes parfois). J’ai conservé cette habitude depuis la fin du projet et il n’y a pas de secret pour progresser (et cela même si on part de zéro comme c’est mon cas), il faut pratiquer, pratiquer et encore pratiquer. Je crois que c’est aussi ainsi qu’on finit par trouver son « écriture » (écriture qui évolue probablement dans le temps) mais je ne suis pas certaine toujours la mienne aujourd’hui.

A cette occasion, j’ai aussi testé les feutres toujours associés aux crayons à la cire.

3-Un carnet de voyage spécial Cagliari

Je dessine peu sur le vif en m’installant dehors et en m’imposant une contrainte de temps. Là encore je crois que c’est une question de niveau. Quand on se penche sur le profil des illustratrices, on se rend compte que beaucoup ont fait les beaux arts ou une école de dessin ou sont des ex-architectes. Ce que signifie qu’elles ont les bases techniques (perspective par exemple).

Cet été j’ai raconté mes vacances à Cagliari ou du moins ce qui m’a semblé le plus marquant, « pas comme en France » (et aussi réalisable par rapport à mes capacités car je suis loin de savoir tout dessiner) dans un carnet de dessin. Je l’ai toujours fait en décalé c’est à dire d’après des photos prises quelques heures ou jours avant, dans la pénombre de l’appartement en début d’après midi alors que le soleil tapait fort dehors.

4-Une boutique en ligne …remise à plus tard

J’avais dans l’idée de profiter de la fin de mes vacances d’été pour travailler sur une boutique en ligne. Cet été je me suis donc équipée d’un scanner et j’ai mis un portfolio sur ce blog. Et puis la rentrée est arrivée beaucoup trop vite, j’ai été prise dans le tourbillon de septembre et de semaine en semaine, j’ai reporté le projet. Peut-être par peur (de l’échec). Peut-être parce que j’avais le sentiment que tout n’était pas prêt et que j’avais besoin de me renseigner sur différents points avant de continuer à avancer.

J’ai fini par accepter que cela prendrait plus de temps que prévu, tout en étant consciente qu’il ne fallait pas que je reporte éternellement. J’ai, entre temps, testé les impressions de mes illustrations originales avec plusieurs imprimeurs. J’ai travaillé sur une boutique Etsy mais je m’oriente aujourd’hui vers une autre plateforme moins gourmande en commission. J’avance autant que je peux sur le contenu, j’aimerais proposer quelque chose à la fois de cohérent et de personnel, qui a un « sens » par rapport à ce que j’aime et ce que je suis dans la vie (plutôt que parce que cela répond à une cible marketing)

**********

En 2023, il y a eu aussi une affiche illustrée pour la boutique Suzanne Brioches et une illustration d’une bibliothèque plus végétale pour mon travail.

J’ai suivi quelques cours en ligne avec Le Paon, j’ai été à plusieurs festivals d’illustration en rêvant de passer de l’autre côté un jour et j’ai, grâce au 100 Day Project, noué des liens avec une poignée de femmes bienveillantes avec qui je continue d’échanger très régulièrement.

Je finis l’année plus motivée que jamais alors à nous 2024 !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.