Category

Ice ice..land

Category

J’ai attendu plusieurs semaines avant d’ouvrir le dernier roman Mon sous-marin jaune parce que lire Jón Kalman Stefánsson est comme être témoin d’une aurore boréale pour moi. On a envie que ce moment ne finisse jamais, on s’y prépare pour mieux le savourer et puis on se dit qu’il faudra attendre peut-être longtemps avant d’en revoir une autre. Mon sous-marin jaune n’est pas mon titre préféré de Jón Kalman Stefánsson. Si vous me demandiez à l’instant précis par quel livre…

Stella et l’Amérique Stella elle l’a, elle l’a (qui a la référence ?) non pas ce tout petit supplément d’âme (quoique) mais le don de guérir les gens, de rendre la vue aux aveugles, le mouvement aux paralytiques. Miracle crie l’église à qui un prête (James Brown ou l’art de choisir ses noms de personnages) raconte une des guérisons….jusqu’à ce qu’elle apprenne que Stella vend ses charmes et que c’est par le sexe qu’elle guérit ses clients. Tout s’emballe alors…

Les vaisseaux du cœur de Benoîte Groult C’est en lisant une newsletter qui évoquait ce roman (pas récent) que j’ai eu envie de lire Les vaisseaux du coeur. Le pitch ? Le roman raconte l’histoire d’amour entre un marin breton et une voisine d’enfance parisienne, histoire à priori impossible et vouée à l’échec car ils sont d’un milieu social totalement différent, n’ont pas les mêmes centres d’intérêt et sont l’un comme l’autre, mariés. Mais lorsque leurs corps se rapprochent, toutes…

Est ce qu’il vous arrive de choisir un livre par rapport au lieu où l’intrigue se déroule ? C’est mon cas lorsque je lis le mot Islande. Comme j’ai lu tous les romans de Stefansson, je cherche depuis d’autres auteurs à lire. A l’affut de noms finissant par -son (fils de) ou dottir (fille de), j’ai découvert l’écrivaine Lija Sigudardottir et son dernier thriller Froid comme l’hiver. Froid comme l’enfer : un polar islandais peu classique Le pitch : Aurora…

J’ai déjà déclamé ici mon admiration pour l’écrivain islandais Jón Kalman Stefansson et combien j’ai été subjuguée par sa plume avec Ásta et tous ses autres livres. Autant dire que lorsque j’ai appris qu’il publiait un nouveau roman, j’avais hâte de l’avoir entre les mains. Invité de l’émission La grande librairie sur le thème du bonheur pour Ton absence n’est que ténèbres (quel titre magnifique !), Jón Kalman Stefansson avait essayé de donner quelques éléments de réponse personnelle à l’éternelle…

J’ai déjà chroniqué plusieurs livres de Jón Kalman Stefánsson. J’ai découvert cet auteur grâce au Prix des lectrices Elle et son magnifique, éblouissant, virevoltant roman, Asta (qui n’a rien gagné et qui n’a pas du tout fait l’unanimité mais qui a remporté par la suite le prix Folio des libraires 2020 ). Depuis j’ai cherché méthodiquement et un à un, les autres livres qu’il a écrits (et je me suis aussi plus penchée sur la littérature islandaise car même si…