Le dernier film de Woody Allen n’a pas de bonnes critiques (absence de scénario, temporalité des différentes histoires, inconsistance des personnages)  mais les plus mauvaises d’entre elles n’auraient pu me convaincre de renoncer à To Rome With Love. Voici  8 raisons de se laisser convaincre :

1 –  Rome
Certains ont écrit que Rome est filmé comme un spot de l’office du tourisme et c’est vrai qu’on voit les monuments les plus connus, les endroits les plus fréquentés et l’un des quartiers les plus charmants, le Travestere (note pour plus tard : profiter de l’été pour trier les photos que je n’ai pas encore eu le temps de mettre en ligne). Toujours est-il qu’il est plus que plaisant de revoir des lieux qu’on a découverts il y a peu, ça donne carrément envie d’y retourner. Pour celles et ceux qui ne connaissent pas la capitale romaine, je parie que le film est un très bon argument pour mettre cette destination dans sa to travel list.

2 – Woody Allen
Je l’ai écrit plusieurs fois ici, voilà un réalisateur que je mets dans mon panthéon personnel. Par principe, je vais voir tous ses films, j’y retrouve sa patte, son humour, ses névroses et obsessions avec une jubilation certaine. Dans To Rome with love, Woody Allen joue aussi un des personnages et chacune de ses apparitions m’ont amusé du fait de sa gestuelle, ses attitudes et ses répliques.

3 – Les dialogues
Même les plus mauvais des films de Woody Allen se distinguera toujours par la finesse de ses dialogues et  ses jeux de mot.

4 – Esprit badin et marivaudage
Dans Vicky Cristina Barcelona, personne n’était heureux en amour. Ici au contraire, tout est léger, tout est flirt et séduction. La fidélité n’est pas la règle mais personne n’en souffre.

5- Riccardo Scamarcio
Je l’ai découvert dans Nos meilleures années (saga en deux volets que je te conseille), je l’ai revu récemment dans Police. Il a un physique pas désagréable du tout (ses yeux, non mais tu as vu ses yeux ?) le rital et une petite scène dans ce film.

6- Les airs d’opéra
La magie du cinéma c’est te donner envie d’écouter de l’opéra en sortant de la salle alors qu’habituellement tu n’écouterais pas du tout ça et ne plus jamais prendre une douche sans penser à ce film.

7- Les triangles amoureux
C’est une des marottes  du réalisateur, un homme doit choisir entre deux femmes ou une femme entre deux hommes : raison ou passion…toujours la même chose? peut-être mais je marche à chaque fois !

8Les histoires d’amour
C’est peut-être mon côté fleur bleue mais j’aime toujours autant qu’on me parle d’amour et Wooddy Allen est un bon conteur. Chez lui, les scènes de baiser sont toujours réussies. Dans To Rome with Love, les décors des scènes d’amour sont ultra romanesques…

…du coup dans la foulée, je reprendrai bien une petite tranche de comédie romantique avec Paris Manhattan )
Et toi, Woody Allen, tu accroches ou pas ?

30 Comments

  1. J’arrive pas trop à adhérer à adhérer à Woodie. Sauf que là, j’ai adoré. Surtout pour le côté déjanté et absurde de certaines situations !
  2. En général, j’aime bien les films de Woody Allen. Je suis tentée d’aller voir Paris Manhattan!
  3. C’est normal que son film soit un spot publicitaire à la gloire de Rome : c’est la municipalité elle même qui l’a appelé en lui disant de choisir la ville éternelle comme décor en échange d’une grande partie du financement du film … c’est du business ! Ca ne veut pas dire que je n’irais pas le voir, mais peut être que je le regarderais chez moi sans payer le billet du cinoche disons … Woody Allen s’est encrouté selon moi, il ne fait plus que du tourisme cinématographique, avec plus ou moins de brio. Et la preuve que tout ce qu’il fait c’est le touriste, c’est qu’il ne montre que les quartiers présents dans les guides de voyage … enfin j’attend quand même de voir le film pour essayer de repérer un scène dans un quartier un peu plus pop ou underground, genre Ostiense, Pigneto, Porta Maggiore, Vittorio Emanuele … on verra !
    • on a dit exactement la même chose sur le film tourné à Paris et financé par la mairie de Paris…bon si tu veux voir de l’underground ne va pas voir ce film tu seras déçue…moi je vois ça comme le regard d’un touriste sur une ville qui a une image romantique, un peu comme quand mon amie anglaise vient en france et veut absolument boire un café en terrasse…c’est cliché, c’est réducteur par rapport à la réalité mais c’est très plaisant à voir et la ville est belle dans ce film
  4. Il m’arrive d’être une inconditionnelle donc une seule raison : I love Woody ! Le reste suit aisément 🙂 Rome i tutti ! Des bisous Choco et tous mes encouragements pour demain, mercredi ce sera les félicitations ! 😉
    • I love Woody too..j’aimerais bien que tu me dises si tu as aimé quand même quand tu l’auras vu )
  5. Je trouve toutes tes raisons justifiées ! J’aime aller voir les Woody ,toujours !
    Et quoi qu’en disent les critiques, j’ai trouvé ce film jubilatoire !
  6. Ah Wooooody !
    Bons ou mauvais j’adore !
    Et celui particulièrement et sans l’avoir vu : http://pasitblog.blogspot.fr/2011/09/rome-forever.html

    J’etais à Rome quand mon amie terminait le décor de la douche. Je ne sais pas ce qu’il en est dans le film mais elle en a bavé avec cette douche !

    Vivement le prochain qui se tourne aux États Unis cette fois ci
    Kate

  7. J’aime bc Woody Allen et son humour, mais ce film est assez vain. Il est heureusement sauvé par la performance de certains acteurs (Alec Baldwin par exemple d’autres sont en roue libre) et quelques situations comiques bien trouvées. Mais franchement, dans le genre « cinéma de touriste », Minuit à Paris était bc plus réussi. Par ailleurs, tes raisons 4, 7 et 8 sont plus ou moins les mêmes, ce qui réduit drastiquement les bonnes raisons de le voir ;).
  8. J’en ai regardé pas mal en pensant qu’un jour je finirai pas aimer mais je n’ai jamais accroché à ses films,je ne sais pas pourquoi mais c’est comme ça .
  9. Ce film n’est pas mal, pas le pire. Mais quand on va voir le film de Woody Allen on peut être absolument déçu. C’est pas le jeune Allen qui a fait les films inoubliables aux États Unis, c’est pas Allen qui a créé une ambiance magique d’une ville européen (comme Vicky, Cristina, Barcelona ou Minuit a Paris). To Rome with love n’est pas du tout charmant. Dommage, quand même.
    • pas d’accord sinon j’aurais pas écrit ce billet même si j’ai adoré Vicky, Cristina, Barcelona ou Match Point… ils ne sont pas sur le même registre, là on a une comédie légère et c’est bon à prendre aussi..
  10. Miss Cupcake Reply
    Ton billet me donne envie d’aller le voir !
    J’avais bien aimé Midnight in Paris 😉
  11. J’aime beaucoup Woody Allen et, quelles que soient les critiques, je ne rate jamais un de ses films! Comme toi, j’aime beaucoup les dialogues. Bref, j’ai hête d’aller voir ce film!
  12. Je l’ai vu le week end dernier et j’ai beaucoup aimé… Je crois que je préfère quand il joue dans ses films! D’ailleurs je ne comprends pas les critiques sur ce film… Parfois, certaines choses m’échappent totalement! o_O
  13. Décalé comme les films d’Allen mais avec une réflexion intéressante qui sous-tend l’intrigue : une réflexion jubilatoire sur le désir, la frivolité, l’amour et l’inconstance. J’ai adoré.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It