C'est un beau roman

Rire ou frissonner ? 2 idées de lecture pour jours froids et pluvieux

Est ce que vous lisez plus selon la saison ? Logiquement oui les jours étant plus courts et le temps à l’extérieur aussi mais pour certaines personnes, la lecture c’est seulement pendant les vacances et surtout l’été. Je ne vais pas lancer dans une étude sociologique (j’espère juste qu’il y aura toujours plein de lecteurs et de lectrices quelque soit la place que prenne nos écrans) mais si jamais vous cherchez de quoi bouquiner au coin du feu (cliché), sur votre canapé avec un thé et un plaid (re-cliché) ou dans votre lit, voici 2 idées de lecture :

Vous avez envie de rire ? Le jeune acteur 1 de Riad Sattouf

Riad Sattouf est un auteur illustrateur dont j’ai souvent parlé sur le blog. Quand j’ai appris qu’il travaillait sur une nouvelle série (avec sa propre maison d’édition), dans laquelle il racontait sa rencontre lors du film « Les beaux gosses » et son « histoire » avec l’acteur Vincent Lacoste, je me suis dit 1) que le sujet m’intéressait 2) que cela allait être drôle.

Et ça l’est ! rien qu’aux mimiques et aux physiques de Riad Sattouf prête à ses personnages. La nouveauté par rapport aux autres séries de l’auteur (L’arabe du futur que vous conseille ardemment !, La vie d’Esther) est qu’il alterne ici deux points de vue, le sien et celui de Vincent Lacoste, pour raconter la même histoire.

Pas de coup de foudre entre le dessinateur et le futur acteur, les débuts sont même un peu compliqués : le premier doute du second et puis imaginez qu’on vous propose un rôle au cinéma alors que vous êtes ado (chic je vais être célèbre) puis que vous découvriez que vous allez jouer un moche (avec la dégaine et la coiffure du moche) ?

Il en a fait du chemin Vincent Lacoste depuis (je le trouve particulièrement formidable dans Amanda et dans Les illusions perdues ) mais ne brûlons pas les étapes, Les aventures de Vincent Lacoste n’en sont qu’à leur volet 1.

Vous avez envie de plonger dans Lyon à la fin du XIXème siècle ? Les suppliciés du Rhône

Faut-il habiter ou connaître Lyon pour lire Les suppliciés du Rhône ? Non pas absolument mais j’avoue qu’une partie du plaisir de lecture de ce thriller a été pour moi de redécouvrir le Vieux Lyon, la Croix Rousse, les quais du Rhône à une autre époque. Parfois les noms de rue, de place ont changé, parfois les métiers décrits n’existent plus et Coline Gatel nous plonge à merveille dans les conditions de vie de cette époque.

A travers l’intrigue (une série de meurtre est commise, les victimes étant toutes des jeunes filles qui ont avorté), l’écrivaine nous raconte aussi les débuts de la reconnaissance de la médecine légale et on croise la figure de Lacassagne.

Ici les enquêteurs ne sont pas les policiers mais deux jeunes médecins bientôt rejoints par Irina, une journaliste au tempérament bien trempé, assez libre pour oser mettre des pantalons (oui à l’époque cela est considéré comme du travestissement !) et leur trio fonctionne à merveille.

Et cerise sur le scalpel, l’écriture de Coline Gatel n’est ni simpliste, ni parlée, ni cliché, les 3 écueils qui me font souvent abandonner la lecture des romans policiers.

Bref si vous cherchez un bon polar historique, en voici un !

D’autres idées de lecture ?

Olive enfin, la suite d’Olive Kitteridge si vous avez vu la très bonne mini-série
La place d’Annie Ernaux (chaque livre que je lis d’elle est tellement juste et puissant )
Notes sur le chagrin de Chimamanda Ngozi Adichie (suite au décès récent de son père)
L’Italie en train qui donne envie de sillonner ce pays de gare en gare

Pour en savoir plus sur ces livres, rendez vous sur mon compte Instagram dédié @bookaddictlyonnaise.

2 Comments

  1. J’ai commandé Olive Kitterridge et acheté Olive , enfin. Ce que vous en disiez sur Instagram m’ a bien tenté.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It