C'est un beau roman

Découverts et aimés en février : Une série, un roman

Ces derniers temps, vous aurez peut être remarqué (ou pas)) que le rythme de mon blog a fortement ralenti et que je n’ai plus le temps de partager grand chose. J’aime toujours autant écrire (et cela me manque énormément car dans ma nouvelle situation professionnelle je n’écris quasiment plus) mais le soir après le métro-boulot-tâches ménagères, je n’ai qu’une envie : bouquiner ou regarder une fiction (et je ne suis pas du tout motivée à me remettre derrière un écran d’ordinateur). Mais je me suis dit que si je n’ai pas forcément le temps d’écrire de longs billets, je peux partager peut être plus souvent mais plus brièvement mes découvertes alors c’est parti avec Mum et Retour à Cuba !

Mum : un petit bijou d’humour british

mum

Plusieurs personnes m’ont conseillé Mum avant que je me décide à la regarder. Au départ, j’ai trouvé les personnages autour de Cathy un peu caricaturaux mais au bout de quelques épisodes, j’ai été charmée par la petite mélodie de la série. L’entourage de Cathy (formidable de justesse !) est toujours exaspérant mais gagne en nuances. Le couple des grands parents aux punchlines mordantes et peaux de vache me fait beaucoup rire. Peter Mulan est à contre-emploi par rapport à ses rôles habituels et cela lui va comme un gant.

A regarder pour :
-l’humour british
-le sujet peu traité, celui d’une femme à l’aube de la soixantaine qui se retrouve veuve et comment elle va vivre cette étape
-le formidable jeu d’acteurs
-le délicieux accent anglais

Pas besoin d’avoir Netflix ou une chaîne payante, cela passe sur Arte Tv. C’est loin d’être ma première bonne surprise côté série vue sur Arte (je pense à No man’s land, The Killing, La gifle, Au nom du père ou très récemment En thérapie que j’ai autant aimé que la version américaine avec le charmant Gabriel Byrnes)

Retour à Cuba de Laurent Bénégui

Je n’ai pas vu masse de presse à son sujet ni dans les magazines ou les journaux ni sur les réseaux sociaux. Heureusement qu’un ami en a dit le plus grand bien, sinon je serai passée à côté.

Entre le béarn et Cuba, de la première guerre mondiale au régime de Castro, l’auteur revient sur son histoire familiale et quelle histoire. En fouillant dans son passé, Laurent Bénégui découvre tout ce qui était resté dans l’ombre mais a l’intelligence de faire résonner cette intrigue personnelle avec la « grande histoire ». C’est documenté mais jamais barbant, c’est rythmé et lorsque l’auteur finit par revenir sur les traces de ses ancêtres c’est à la fois drôle et émouvant. Bref je vous conseille Retour à Cuba pour fuir le train train actuel !

Vous avez vu cette série ? ou lu ce roman ?

2 Comments

  1. Très contente de vous lire.
    J’avais en effet remarquer votre silence mais comme c’ était les vacances scolaires à Lyon…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It