Voyages, voyages

Leçon d’oenologie accelérée en Bourgogne

En route joyeuse troupe pour une promenade dans les vignobles de la côte de nuit


Forcément il y a beaucoup de vignes (pourtant le Bourgogne ne représentent que 3% de la production contre 20% pour le Bordeaux)


mais aussi de magnifiques châteaux  (plus de 1200 ) comme le Château de Gilly, endroit idéal pour passer un week-end en amoureux si tu as le budget qui va avec (sinon tu fais comme moi, tu te contentes de regarder)


Premier arrêt à Gevrey Chambertin


Je m’extasie déjà devant la maison des viticulteurs

mais ce qui est à voir ici c’est la cave à 3 m de profondeur ce qui garantit température constante, humidité et absence de lumière, 3 critères très importants pour conserver le vin


La dégustation du Gevrey Chambertin 2006 puis 2007 est un grand moment !

Plutôt que de vider ton ballon d’un trait, regarde la couleur du vin dans le verre et sur un papier blanc. Plus le vin est jeune, plus la couleur est claire, rubis et plus le vin est vieux, plus elle est marron. Ensuite observe la richesse du vin avec les gouttes (dites aussi jambes) qui descendent sur le verre quand tu le fais tourner. Plus les gouttes descendent lentement, plus le vin est riche.

Sens maintenant le vin pour un premier nez non sans le faire tourner rapidement pour l’oxygéner et libérer les arômes. Sens pour le deuxième nez et là seulement tu peux le goûter en deux gorgées. Plus le vin vieillit et plus les tannins s’effacent.

Tu as envie d’acheter une petite parcelle dans le coin? un hectare te coûtera 2 millions d’euros, ça calme non ?

Les grands crus sont en général en début de coteau et les 1er crus en haut de coteau. Un ceps de vigne peut vivre jusqu’à 100-120 ans. Si la vigne est vieille, l’arôme est plus intense mais le rendement est plus faible, c’est donc tout un jeu d’équilibre sur une parcelle pour le viticulteur.

La voiture longe les domaines de Morey St Denis, Chambolle les bonnes mares, Musigny, Echezeaux grand cru, Romanée St Vivat, Romanée Conti dont le rendement est très faible (4000 bouteilles par an)…compte 5 à 10 ans d’attente avant de pouvoir t’en procurer une bouteille.

Cave de Pierre Laforest à Vougeot, tout le monde descend


Un dicton plein de sagesse pour t’accueillir


j’ai pensé un instant subtiliser une bonne bouteille mine de rien mais imagine que tout s’écroule?

Pas de photo de la seconde dégustation, il faut dire qu’au bout du 8ème vin goûté, j’ai commencé à redouter de chanter dans la voiture du guide « Oumbailla baillo » (ça doit pas s’écrire comme ça, vieux souvenir d’une scène de Mme est servie )…

Si un jour tu visites ce coin, arrête-toi dans cette cave, la personne qui t’accueillera a été sommelier dans de grandes maisons pendant 10 ans et anime des émissions de radio, c’est un vrai passionné, bon vivant et franchement sympathique avec ça.

J’ai également appris à lire une étiquette de bouteille de vin :

appellation la plus bas de gamme est l’appellation régionale : sur l’étiquette, n’apparaissent que les mentions Bourgogne, Pinot Noir,Chardonnay, Gamay, Passetoutgrain, Bourgogne alligoté

– vient ensuite appellation village avec comme son nom l’indique mention d’un village

– puis appellation 1er cru avec le nom d’une parcelle en sachant que le terroir (composition du sol et différentes strates, drainage, ensoleillement, travail du viticulteur) peut changer tous les 10 mètres

appellation grand cru (33 parcelles dans toute la Bourgogne) avec le nom de la parcelle suivi de la mention Grand Cru…le plus cher forcément

Verdict : J’aimais déjà le bourgogne avant de venir en week-end à Dijon mais maintenant que j’en sais un peu plus, je vais encore plus l’apprécier. Merci à Nicolas qui m’a fait partager une infime partie de ses connaissances et sa passion pour l’œnologie.

C’est pas tout ça mais je commence sérieusement à avoir un petit creux moi, pas toi? et dire qu’il va falloir attendre jeudi.

Et toi, quel est ton vin préféré?

Edit : Si tu as envie d’approfondir la question, tu peux aller surfer sur le site de l’école des vins de Bourgogne.

Edit2 : article non sponsorisé…des fois que certaines se posent des questions )

78 Comments

  1. le Sancerre! 😉
    Mais j’aime aussi beaucoup le Gigondas, les petits rosés de Touraine, les blancs d’Alsace, le Chablis…
    Ma famille a longtemps habité en Saone et Loire et j’avais un tonton passionné de vins, j’en ai goûté de fameux.

  2. Hello,

    j’aime beaucoup : le Poully Fuissé en blanc tout comme le Chablis !

    Voici ce qui me manque de mon job (suis en congé parental) le verre de blanc en terrasse avec ma collègue et amie quand la journée était trop dure !

    Bonne journée

    Steph

  3. Trop de bons vins ! En blanc, une petite préférence pour Chablis ou Menetou Salon. En rouge, j’ai eu ma phase espagnole avec le Rioja !
    A la tienne !

  4. J’ai adoré ton article, quelle pro!
    Sympa le dicton, à retenir.
    Je ne suis pas amatrice de vin rouge, mon homme par contre… J’en bois quelques fois dans son verre quand le plat s’accorde mieux avec un vin rouge mais je n’ai pas encore toutes les qualités pour l’apprécier malgré mes années d’école hôtelière et mes cours d’oenologie. Dommage pour moi!
    Pour moi c’est vin blanc moelleux: le Tariquet bien sur, le Sauternes, Le Sainte croix du Mont.

  5. Hum, c’est sûr, vaut mieux avoir un chauffeur-guide pour ce genre d’expédition, sinon, c’est risqué ! La première maison ma plaît beaucoup, à moi, même sans la cave … les portes surtout sont superbes !
    Et le dicton est super, je vais l’envoyer à mon Papa, je suis sûr qu’il saura l’apprécier !
    Bises !
    PS : existe-t-il une échelle pour décrire et décrypter la couleur du nez du consommateur en fonction du nombre de verres ingurgités … et pour les gouttes qui coulent … non, j’arrête, ça va devenir trash … et la Miss braille, en plus !

  6. Autant je n’aime pas le vin, autant j’adore toutes les traditions autour ! Le château, les champs, les histoires de famille !je kiffe !

  7. Mon préféré : le « vendanges tardives », récolté comme son nom l’indique, une fois que le gel a fait éclater les grains de raisin. Une tuerie qu’on ne trouve pas partout.
    Sinon, dans ma région, on fait un excellent Pic St Loup (une histoire entre schiste et vents tournants…)

  8. Je n’aime pas le vin car je n’ai pas un palais à vin… mais j’aime beaucoup en entendre parler et visiter les exploitations !

    (Euh, juste une petite correction : Gevrey-Chambertin.)

    Sinon, justement pour le Bourgogne, terroir fait de très nombreuses exploitations minuscules, ce qui est surtout important c’est le nom de l’exploitant négociant ou élevant le vin. C’est ce qui fait que le vignoble français est illisible pour beaucoup d’étrangers (et de Français) ! D’un exploitant à l’autre, la qualité peut passer du tout au tout je crois…

    Donc vous avez dégusté des Gevrey-Chambertin Domaine Gérard Quivry… et bien on ne s’en fait pas…

  9. Jamais pris le temps de m’y intéresser….et pourtant je l’apprécie….Bizarre…
    Mais cette petite tournée était fort sympathique d’autant que je ne connais pas Dijon et que ça m’a bien donné envie.
    Merci pour la balade!

  10. faut être amateur de tout ! les bougognes rouges sont fameux avec les viandes fortes car leur tannin est marqué ! Mais pour aller avec un peu tout, un bordeaux bien classé fait l’affaire…

  11. : bien agréable d’avoir de la famille dans les vignobles !

    @Ma poussette : je bosse mais je prends jamais de verre de blanc pendant ma journée de travail )

    @Carole : à priori je dirais la même chose que toi mais peut-être que je ne connais pas assez le bordeaux

    @Christine : Rioja jamais goûté!

    @Virginie B : on avait bu une bonne bouteille à St Malo aussi

    @Carobo : quand j’habitais à Pau, je me fournissais en jurançon..hum

    @Lisbei : c’est vrai que leur maison était superbe!

    @Océane : côté châteaux tu es servie dans le coin

    @MissBrownie : je ne veux pas t’inciter à boire mais le vin souvent on n’aime pas quand on est jeune et plus tard en regoûtant on change d’avis

    @La Mère Joie : il y en a vers chez toi?

    @La F. coupée en deux : il faut que je retienne le nom de ton vin !

    @MadameZazaofmars : le ministère de la santé va m’imposer la mention « l’abus d’alcool est… »

    @Kee : j’avoue je ne connais pas…

    @Leotlisa : même remarque qu’à MissBrownie, parfois ça vaut le coup de retenter…

    @fr@mboize : que tu ne peux pas faire de choix?)

    @Libelul : ah oui je me souviens de ton billet à ce sujet

    @Chouyo : en effet deux terrains à côté peuvent donner deux goûts très différents!

    @Faustine : j’irais bien voir Albi de mon côté)

    @Kimanier : peut-être que tu concrétiseras ton envie par un week-end à Dijon…

    @Homer62 : et le côte du rhône alors? )

    @Anne-Sotte : je me souviens très bien de tes belles photos

  12. Merci pour ces petits rappels de termes utilisés dans le vin.
    Je suis originaire de … pas loin de Bordeaux donc heu… ben oui quoi ! vive le Sauternes, le CHateau Bel-Air etc..
    Mais j’ai appris à apprécier le bourgogne ( enfin moi hein pas mon porte-monnaie) et ton article m’a donné envie de retourner visiter et bien sur déguster 🙂

  13. Merci pour ces petits rappels de termes utilisés dans le vin.
    Je suis originaire de … pas loin de Bordeaux donc heu… ben oui quoi ! vive le Sauternes, le CHateau Bel-Air etc..
    Mais j’ai appris à apprécier le bourgogne ( enfin moi hein pas mon porte-monnaie) et ton article m’a donné envie de retourner visiter et bien sur déguster 🙂

Write A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It