Parler d'ma vie

La Zumba …pour toutes celles qui détestent le sport

A toutes celles qui ont un point de côté après 5 minutes de footing (et arrêtez d’essayer de me convaincre que le running c’est génial-il suffit de s’y-mettre-ça a changé ma vie, j’aime PAS courir), à toutes celles qui détestaient les sports collectifs et faisaient un petit pas de côté en voyant arriver le ballon dans leur direction, à toutes qui ont séché les cours d’EPS, à toutes celles qui ont mal au ventre juste en respirant l’odeur du chlore de la piscine municipale et qui ne peuvent s’empêcher de penser aux champignons, à toutes celles qui n’ont qu’une envie qu’on en finisse au plus vite en pleine séance d’abdo-fessiers et compagnie, j’ai envie de dire, je vous ai compris mais surtout j’ai trouvé l’activité qui permet de se bouger tout en s’amusant (et je vous assure que pour moi sport n’a jamais rimé avec enthousiasme).

J’en avais parlé à la rentrée peu de temps après avoir commencé cette nouvelle activité mais je me connais comme si je vivais avec moi-même depuis un certain nombre d’années et je sais qu’à l’idée de sortir en hiver en jogging, je peux très très vite préférer rester au chaud, trouver un nombre de prétextes hallucinants, ressentir une soudaine et totale absence de motivation. Je jauge donc l’intérêt de la Zumba par le fait avant tout que les semaines passent sans que je trouve cela lassant ou ai envie de passer à autre chose …Pire quand je rate un cours, ça me manque.

Bien-sûr je ne vais pas vous raconter de salades, le cours a lieu à 20h et j’ai toujours un petit passage à vide où j’envisage de ne pas y aller parce que j’ai un bon DVD à regarder / un livre qui m’attend sur ma table de chevet / une flemme brutale /une fatigue qui s’abat sur moi. Heureusement le cours a lieu à environ 2 minutes à pied de mon appartement (tellement près qu’une fois m’apercevant que j’avais oublié d’envoyer un mail important, j’ai eu le temps de rentrer, envoyer le mail et être à l’heure au début du cours) alors même s’il pleut, qu’il fait froid, j’ai vraiment zéro excuses.

Et puis surtout j’aime vraiment la Zumba même si la différence de  perception entre ce que je ressens et la réalité doit être à peu près équivalente à ça :

zumba 3

Non pas que je me sente forcément dans la peau d’une bombasse dès que le cours commence mais je me fous royalement de ce que les autres peuvent penser de moi à ce moment là (le cours est donné par une association, ici pas de concours de qui a la plus belle tenue), je ne me vois pas car il n’y a pas de miroirs dans la salle et je vis le truc vraiment à fond (je me fais violence pour ne pas chanter fort sur le refrain de « I kiss a girl » de Katy Perry). J’ai d’ailleurs résolu une partie du mystère sur les filles qui ne sont jamais rouges et qui ne transpirent pas : il y a zumba et Zumba. Vous pouvez suivre le cours sans sauter trop haut, sans descendre trop bas sur les cuisses, sans mettre les bras, en mode tranquillou-bilou, voire même en discutant des faits marquants de la semaine avec votre voisine (j’ai des noms). Et puis vous pouvez mettre la gomme, boostée par la musique, par l’énergie de la prof et par l’envie de vous libérer de toutes vos tensions….bon je crois que c’est comme ça que je suis mal retombée sur une cheville, du coup au dernier cours je faisais moins la maline.

zumbaj’aurais pu vous montrer mon corps de rêve grâce à la zumba mais il était déjà pris : )

Une grosse partie du succès du cours tient à la prof j’en suis certaine. Elle a une telle patate sur scène, que c’est comme si elle nous en donnait une partie et puis on a envie de lui renvoyer les mêmes ondes. Les chorégraphies changent très régulièrement et sont variées tant au niveau des influences (bollywood, danse orientale, salsa, funk, danse africaine…) que des musiques. Parfois je me dis que ce cours de Zumba c’est comme si j’avais l’autorisation d’aller en boîte une fois par semaine. Je peux danser sur du Dalida (oui, oui), Partenaire Particulier, Mickaël Jackson ou même une version « zumbatisée » de Ella elle l’a de France Gall (oui ça fait peur dis comme ça mais le morceau est juste parfait pour se déhancher). Au dernier cours, la prof nous a toutes fait mettre en ligne pour un morceau de danse irlandaise …grand moment !

Le seul pré-requis est peut-être d’avoir un peu le sens du rythme et d’être capable d’assimiler rapidement les chorégraphies en sachant qu’on connait assez vite un répertoire de mouvements qui revient régulièrement. Bien entendu si vous n’aimez pas danser (en plus de ne pas aimer le sport ? ) alors là c’est mal barré.

La zumba peut même être drôle (à son insu) quand vient le moment des étirements et que j’ai l’impression que mes bras ont raccourci au lavage. Pourquoi la nana juste devant moi arrive à être à l’écart , le ventre contre le sol alors que j’ai du mal à toucher du bout des doigts mes pieds ?

J’aime bien aussi l’après-zumba, quand le cours est fini, qu’avec mon amie Sophie on est toutes les deux rouges comme des tomates (mais quand même moins au fil du temps, on a gagné en endurance mine de rien) et qu’on marche dans la nuit jusqu’à son arrêt de bus en discutant. Plaisir aussi de la douche qui n’est jamais aussi agréable qu’après un cours de zumba quand le corps a transpiré et qu’on sent l’eau chaude glisser sur tous les muscles qui ont travaillé.

Prochaine étape si tout va bien (si ma cheville est d’accord), une Zumba party avec plusieurs profs sur scènes, plusieurs heures de zumba (là, l’angoisse pointe : vais-je tenir le coup ? ) et que des gens en jogging …allez avouez ça fait envie non ? : )

crédit photo : we heart it

22 Comments

  1. je suis dyslexique des mouvements du corps et déjà la gym en musique c’est compliqué pour moi
    • bah c’est aussi une question d’entrainement ..après si cela est un stress de suivre les mouvements, je pense que cela enlève une bonne partie du plaisir
  2. J’ai déjà testé la zumba et en effet c’est très sympa! En ce moment je fais de la gym suédoise, qui s’en rapproche un peu, et je me reconnais totalement dans ton billet! Si on y va avec plaisir qu’il pleuve ou qu’il vente et si ça nous manque quand on rate un cours, c’est gagné! Et merci d’avoir résolu le mystère des filles qui ne sont jamais rouges et qui ne transpirent pas 😉
    • bon je crois aussi qu’il y a des filles qui sont plus facilement rouges que d’autres …suivez mon regard : )
  3. Je me souviens de mon premier cours de zumba, j’ai cru que mon cœur allait exploser ! (moi et le sport ça fait 10 à la base 😉 Et pour les filles qui ne transpirent pas, je n’ai jamais compris non plus alors merci pour la résolution de cette énigme 😉
    • c’était dur aussi pour moi les premiers cours mais ça fait plaisir de voir qu’on progresse côté cardio : )
  4. Ouais un point commun de plus; copine !
    J’en fais depuis 4 ans avec une brésilienne qui sort un peu de la zumba pure et dure et qui tire vers les danses brésiliennes, le piloxing et du cardio pur (rien à voir avec les cours en salle de sport). Et je suis entièrement d’accord avec toi : tout tient à la prof. Franchement, j’ai déjà essayé avec d’autres, ça ne m’a pas plu. Je préfère l’énergie et le style de la mienne. Ca fait un bien fou, c’est vrai et ça muscle vraiment bien !
    • : )
      concernant les profs, je vais voir ce que ça donne avec quelqu’un donne lors de la zumba party où je vais bientôt !
      c’est quoi le piloxing sinon ?
      • Les zumab party c’est vraiment cool (selon les invités) : il y a beaucoup d’ambiance, tu verras !
        Le piloxing, c’est du cardio aussi avec des mouvement de boxe et de pilates tout en dansant. C’est assez sympa d’avoir 1 ou 2 chansons dans le cours
        • ça y est j’ai pris ma place, j’ai hâte de voir ce que cela donne !
          et merci pour le piloxing, ça doit être sympa !
  5. Ca me rappelle mes cours de Zumba ;-), effectivement, c’est quand même très sympa et la personnalité des profs fait beaucoup !
    Et entièrement d’accord avec les filles qui ne transpirent pas (mdr), moi, je passais presque pour une folle quand d’autres, il ne leur manquait que le thé et les gâteaux (je caricature à peine ;-))
    • en même temps j’ose pas trop me la ramener : les filles avec le thé et les gâteaux, c’était moi avec mes copines non sportives en cours d’EPS au lycée : )
  6. Ton article m’a bien fait rire et je dois avouer que je me suis retrouvée dans toute la première partie !
    Mais Zumba, très peu pour moi, ma coordination pied / jambe / bras / tout ça est trop catastrophique… Mais je me soigne, je teste parfois les cours de step à la salle !
  7. la zumba, j’ai commencé en septembre en me disant que ce serait pas mal de bouger un peu mes fesses… J’ai commencé par 1h par semaine, j’en suis à 3h, bientôt 4… Je suis accro !
    C’est mon moment (mes moments ?) de défouloir, ou je peux danser comme une folle sans que personne ne trouve que c’est définitivement vulgaire de se secouer de la sorte, et ça fait du BIEN.
    Quand j’ai commencé, avec ma copine, on se moquait des filles qui faisait de la zumba avec un sourire jusqu’au oreilles… J’ai remarqué hier soir que je commençais à être atteinte du même mal (ahem).
    Bref, la zumba c’est ma grande découverte de cette année et je ne suis pas prêt de m’arrêter…
    PS : les évènements Zumba, c’est violent mais c’est top !
    PS2 : je vois même des différences sur ma cellulite !
    • ah oui 4h carrément …je fais aussi une heure de danse, après ce serait plus compliqué à caser familialement : )
      sinon je comprends tout à fait ce que tu ressens !
  8. Je suis assez d’accord avec toi, un bon cours de zumba tient pour beaucoup à l’énergie qu’y met le prof. Mais on y passe généralement un bon moment et pour bosser le cardio, c’est top !

Write A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It