Pâtisserie et chocolat

La coupe du monde de pâtisserie pour les nuls

Ne soyez pas vexés par mon titre, je voulais écrire néophytes à la place de nuls mais ça sonnait moins bien et puis j’avoue, la première, que la coupe du monde de la pâtisserie tout comme le Sirha (rendez-vous où les professionnels de la restauration & de l’hôtellerie du monde entier se retrouvent pendant 5 jours) je ne savais pas trop ce que c’était il y a encore quelques temps.

Histoire de mettre la pression tout de suite à tous les candidats en lice, il faut savoir que la coupe du monde de pâtisserie est LE concours international référent de l’art de la pâtisserie. J’imagine que l’on s’y prépare longtemps à l’avance comme pour une compétition sportive sauf qu’on ne perd pas forcément de poids au fil des mois. En amont de la finale qui aura lieu le 27 et 28 janvier prochain à l’occasion du Sirha,  quatre sélections continentales (Europe, Afrique pour la première fois cette année, Asie, Amérique du Sud) sont organisées et permettent de désigner les pays participants. Pour la finale, 22 équipes représentant 22 pays s’affrontent (chaque équipe est composée d’un pâtissier, d’un chocolatier et d’un glacier) et disposent de 10 heures pour réaliser :

12 desserts à l’assiette identiques
3 entremets au chocolat
3 entremets glacés aux fruits
3 pièces artistiques (une en sucre, une en glace hybride sculptée et une en chocolat)

Imaginez un peu l’ambiance de la grande finale au coeur d’une arène gastronomique (baptisée Hall Paul Bocuse…on est à Lyon )) de 8000 places en présence de 1500 spectateurs acclamant leur équipe favorite. Dans cette arène, 12 « laboratoires » de cuisine seront installés face au public pour accueillir les chefs.

Lors de la dernière édition en 2011, l’Espagne avait remporté la médaille d’or, l’Italie gagnait la médaille d’argent et la Belgique celle de bronze.

vous me mettrez un doggy bag de côté s’il vous plait ?

J’ai regardé les palmarès précédents avec l’espoir de trouver quelques noms de pâtissiers français ou connus. J’ai repéré le nom de  Jérôme de Oliveira qui, en 2009, avait remporté avec ses co-équipiers la médaille d’Or. Il a ouvert depuis l‘Intuitions à Cannes dont j’ai présenté les bûches sur le blog. Si vous avez un peu de temps, baladez vous dans sa boutique en ligne, c’est un régal pour les yeux. En 2005, Christophe Michalak, Philippe Rigollot (dont j’ai goûté la tarte Mr Smith à Annecy ) et Fréderic Deville qui officie à Thonon montaient également sur la première marche du podium. Je ne vais pas vous décrire le tiercé gagnant année après année (il y en a déjà deux qui dorment dans le fond) mais j’ai noté aussi le nom d’Alain Rolancy, médaillé de bronze en 1991 et qui tient une pâtisserie-chocolaterie dans mon quartier.

 Alors on dit quoi à l’équipe de France  pour les encourager…qui ne fouette pas ses blancs à la main n’est pas pâtissier ? Droit au four ? On fonce ensemble, on monte ensemble ?

crédits photos :  Sirha

14 Comments

  1. ils sont tellement bo qon n’ose pas les manger ms en mm tps,on vx les croq. dur dilemme !!! 🙂
  2. Merci pour cet article et les belles photos. J’étais aussi présent sur le Sirha et ce fut un vrai régal. Que ce soit la coupe du monde de pâtisserie, le Bocuse d’or et même le salon.

Write A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It