Non Lewis Trondheim, auteur de bande dessinée, ne s’est pas mis soudainement à la chanson mais dans le livre Entretiens avec Lewis Trondheim, il répond à une foule de questions. Dans l’avant propos, celui qui n’aime pas parler de lui, confie que s’il a accepté c’est parce qu’il connait très bien Thierry Groensten et que ce dernier connait très bien l’oeuvre de Lewis Trondheim (on s’en aperçoit vite vu les questions précises).

Faut il avoir tout lu de Lewis Trondheim (180 livres, bon courage !) pour apprécier ce livre ? Non ! Je ne ne suis même pas sûre d’avoir lu 10% de l’oeuvre de Lewis Trondheim, je suis probablement passée à côté de certaines références mais cela n’a en rien gâché mon plaisir de lecture.

Lapinot le moralisateur c’est moi et Richard le facétieux c’est moi aussi.

Formation, débuts, naissance de Lapinot, évolution du dessin, genres et styles, éléments autobiographiques, chaque partie est stimulante pour quiconque s’intéresse au travail d’un auteur.

Les réponses mettent en lumière pas mal de choses qui étaient passées inaperçues aux yeux d’une non spécialiste de l’auteur comme le passage à la couleur avec Les petits riens.

crédit photo : Lewis Trondheim

La création du personnage de Frantico et du blog mis en ligne à cette occasion m’a replongé à cette époque où je le lisais. J’ai appris comment l’idée lui était venue, ce qu’il a imaginé pour qu’on ne devine pas qu’il était derrière et comment il a été finalement « confondu » au bout de quelques mois.

Comment le personnage de Lapinot a évolué ? Quel est son prénom ? Pourquoi Lewis Trondheim a décidé de faire mourir ? Pourquoi il l’a ressuscité un jour ? Tout, tout, tout, vous saurez tout sur Lapinot !

(je vous conseille aussi le dernier tome des nouvelles aventures de Lapinot)

Le focus sur les nombreuses collaborations de l’auteur montrent l’étendue de son travail et le fait qu’il n’est jamais allé vers le confort, tentant de nouveaux genres (il travaille actuellement sur un polar !), de nouveaux univers.

A chaque projet décrit, j’ai été bluffée par la puissance de son imagination. Il a par exemple imaginé une série avec Mathieu Sapin dans laquelle le jeu vidéo devient une matière obligatoire à l’école. J’ai noté pas mal de titres au passage que j’aimerais lire.

La section appelée « secrets d’écriture » est tout aussi passionnante.

« Notre travail d’auteur de bande dessinée, c’est en toutes circonstances d’hypnotiser le lecteur, de faire une sorte qu’il oublie qu’il est en train de lire. Il faut éviter tout ce qui peut le sortir de l’historie, il doit même oublier qu’il tourne les pages. »

Entretiens avec Lewis Trondheim aborde bien d’autres questions comme la situation des auteurs de bande dessinée aujourd’hui, le festival d’Angoulême, la bande dessinée numérique …Pour moi c’est bien mieux qu’un entretien télé ou radio où le journaliste finit toujours par couper la parole, où le temps est compté. Ici vous vous installez avec l’auteur quand vous voulez et vous le quittez quand vous voulez. Les questions sont pointues mais accessibles à un non spécialiste de bande dessinée et pour un auteur qui se dit instinctif, les réponses sont riches. Les entretiens sont accompagnées de témoignages de proches et de planches et illustrations.

Et cerise sur le gâteau c’est souvent drôle comme sait l’être Lewis Trondheim.

Bref si les coulisses de la création littéraire vous intéressent, je vous le conseille vivement !

Entretiens avec Lewis Trondheim, Thierry Groensteen, L’Association

2 Comments

  1. Oh la la! IL ME LE FAUT!!!
    ça donne trop envie! J’aime tellement son travail! Car justement, il s’essaie à tout et c’est à chaque fois une réussite!
    Merci pour la découverte!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It