Parler d'ma vie

Elle pleure, elle pleure, elle pleure ma planète

C’est l’histoire d’un mec, un New-Yorkais qui a décidé avec sa famille de changer ses habitudes pendant 1 an pour réduire ses émissions de gaz carbonique. Il en a fait un blog, no impact-man puis un livre.

Au quotidien, cela s’est traduit par :

– ne plus produire de déchets non recyclables c’est à dire ne plus utiliser de sacs plastiques…ça c’est dans mes cordes )..quoique où tu mets tes fruits et tes légumes quand tu les achètes pas au marché (ciel je n’achète pas tous ses fruits et légumes au marché!)

ne plus user d’énergie fossile (gaz, pétrole)…en gros soit tu as une cheminée, soit tu te les gèles …et si tu es une frileuse comme moi et bien tu laisses les chauffages allumés (la foule se déchaîne ouh ouh !)

ne se nourrir que de produits bio et locaux... déjà que j’ai des crampes d’estomac quand je remplis mon chariot et que je passe à la caisse, j’imagine le prix si je n’achetais que du bio ! c’est quand même un luxe pour les gens qui peuvent se le permettre, non? …une autre partie de la population se demande plutôt si elle va avoir quelque chose sur la table jusqu’à la fin du mois et alors peu importe que ce soit bio ou pas …allez tu peux me traiter de démago si ça te soulage )

éviter les achats superflus et pratiquer la compensation carbone…le dernier roman de Kashishke? une boîte de chocolats? une tenue pour Miss Zen pour cet été c’est  superflu ? )

oublier les cosmétiques plein de pétrole, les mouchoirs en papier, les lingettes, l’essuie-tout, les couches et le papier-toilette…1) les mouchoirs en tissu remplis de morve ça doit être culturel ou générationnel (mes grand-parents ont toujours fait ça) je ne peux pas 2) le rythme de mes machines est largement suffisant pour que je lave aussi des couches en tissu 3) je n’ai pas de bidet dans ma salle de bains ni dans mes toilettes, j’opte pour la bassine façon Rika Zaraï?

boycotter l’avion, le métro et tout transport motorisé…je n’ai pas de voiture, je me déplace essentiellement en train mais impossible de me passer des transports en commun car rappelle-toi je suis une grosse feignasse

débrancher tous les appareils électroménagers sauf la cuisinière…s’il faut réinvestir dans un appareil à café, une glacière, ça fait des achats superflus non? )

se mettre au lavage manuel et pédestre à savoir fouler le linge pieds nus, debout dans une baignoire..ça ressemble à une blague mais ils ont vraiment essayé…et vite abandonné )…personnellement je n’imagine pas ma vie sans machine à laver

Au vu des habitudes ci-dessus, je suis une très mauvaise élève mais ce n’est pas une grande surprise. En même temps, j’aimerais bien savoir comment cette famille a vécu cette expérience..je me demande même s’ils n’ont pas été très vite sur les nerfs. 

Et toi, jusqu’où serais-tu prête à aller pour protéger l’environnement?

96 Comments

  1. Certainement pas jusque là, je fais attention un maximum en évitant les aberrations…

    Et puis, je suis allée à une conférence où le mec disait qu’étant donné que la population européénne ne représente que 10% de la population mondiale, nos efforts en la matière sont toujours ça mais limités tout de même… Si les pays qui sont de gros pollueurs ne font rien…

  2. j’essaye de faire attention mais je ne pourrai pas faire comme cette famille, ça me semble vraiment très compliqué

  3. J’avais juste lu un article sur ce type et sa famille, dans Rue89, pas mal, et beaucoup d’efforts et d’implication. je serais incapable d’en faire la moitié !

  4. Dans Marie-Claire une journaliste a fait l’expérience 1 semaine, cela a été très dur pour elle et sa famille, un truc de dingue.
    Hors de question de sacrifier mes vacances à l’autre bout du monde pour l’environnement!
    Il faudrait commencer par les grosses usines et entreprises qui polluent l’atmosphère.

    Au fait ce week-end je t’ai envoyé un mail qui m’a été retourné, je voulais te faire passer l’adresse de mon site: http://www.laconciergeapic.fr, tu me diras ce que tu en penses, bonne journée

  5. le prix du bio est une urban legend. On peut acheter bio moins cher que le produit équivalent en grande marque. J’achète bio + MDD ou MDD bio, presque pas de viande (une à deux par mois), grosse conso en CO2 (l’élevage dépense plus en CO2 que les avions, bateaux et voitures réunis à l’échelle de la planète), et mes dépenses en nourriture sont nettement plus faible que pour une consommatrice lambda 🙂

  6. J’avoue que je fais attention à mes gestes quotidiens pour ne pas sur consommer mais je crois que je serai incapable de tenir aucune des habitudes qu’a pris le New-Yorkais (je suis accro aux lingettes démaquillantes, je prends le train, le bus, le métro et j’ai une voiture…)

  7. Et son frigo? Il le débranche aussi ? Non, parce que sinon, vive les bactéries …
    Me concernant j’essaye de faire attention en faisait le tri des ordures. Ne pas gaspiller trop d’eau, ne pas avoir trop de points lumineux et les éteindre quand il le faut. Je n’ai pas de voiture … Mais faire tout ce qu’il fait, non, c’est impossible pour moi …

  8. c’est beau l’utopie… mais maintenant que la technologie nous a offert tout ce confort de vie, je ne vois pas comment (et pourquoi) on pourrait revenir en arrière ! Alors moi, mis à part, un peu de tri pour les poubelles, éviter de faire couler l’eau quand je me brosse les dents et quelques petite choses de ce genre, je ne fais rien d’autre… je pense surtout que les premiers qui devraient faire un effort, ce sont les usines…

  9. J’ai appris à mon chéri a trier les déchets ? C’est déjà un bon début non ?
    Pour le reste, j’essaye de faire ce que je peux à mon échelle, mais j’avoue que je ne pourrais pas faire comme cette famille =/

  10. Le mérite de ce genre de démarches est de nous rappeler de faire attention… à notre échelle. Aussi loin qu’eux, c’est clair que c’est sans moi mais j’apporte mes sacs réutilisables pour faire les courses alors que mon super marché continue de distribuer des sacs en plastique! Je trie comme je peux aussi. Ok, c’est pas terrible, je vais faire un effort…

  11. j’en fais deja pas mal, mais faut pas pousser mémé dans les orties.
    je pars du principe, que oui la planete faut la sauver mais je fais tout d’abord tous ces gestes egoistement, je fais attention a ma conso d’edf, de gdf et d’eau, mais pas forcement pour la planete mais pour mon porte monnaie.
    je mange bio pas pour la planete mais pour mon corps.

  12. J’en avais entendu parler l’an dernier avant que le film ne soit sorti. Ca me plairait bien de voir le film sans pour autant pouvoir adopter cette expérience à 100%

  13. 1/ dans un panier 😉 ou dans ceci : http://libelul.com/?p=4948

    2/Non tu peux aussi te mettre à l’énergie solaire. mais c’est vrai çà coûte cher à installer.

    3/Carrément vrai tu as raison c’est nul d’ailleurs qu’on ait toujours pas de solution ecolo/econo

    4/Alors là je suis plus d’accord du tout. La tenue de Miss Zen une nécessité absolue 😉

    5/Je suis sûre qu’au fond des couches lavables çà consomme beaucoup d’eau donc est-ce que c’est mieux ?? C’est vrai que les lingettes faudrait s’en passer… mais bon c’est dur

    6/Boycotter le transport ?? le vélo moi çà me va… de toute façon c’est pas moi qui fait les courses alors.

    7/Sorbetière oui je te le confirme.

    8/Lavage manuel, fallait commencer par çà et j’aurais pas lu la suite. T’as raison retournons au Moyen Age 😉

    Bises, Jane

  14. Et je suppose que ces gens tondent leur propre mouton (ou alpin ou chèvre), fabriquent ainsi leur propre laine et tissent (à la main) leurs propres vêtements?
    Je m’étonne d’ailleurs qu’ils n’aillent pas vivre dans une yourte en Mongolie.
    Faire des efforts sur le vraiment superflu et sur le recyclage, les produits de saison etc…oui, mais bon faut pas pousser mémé dans les orties.

  15. l’écologie offre une formidable possibilité de nouveaux développement techniques au contraire, surement salvateur pour nos économies à court terme (voir le moteur hybride, par exemple, ou l’énergie tirée des vagues, qui ont nécessité des années de R&D). Il n’est pas question de revenir en arrière ou de brimer notre confort, mais d’utiliser le progrès autrement.

    Quand à tout mettre sur le dos des usines, la législation en france est relativement contrôlée, et encore une fois les plus gros émetteurs de pollution sont les cultures et les élevages. Donc en modifiant un peu son alimentation, on peut agir. Je trouve ça tellement facile de remettre la responsabilité sur le dos des « usines ». Qui décide de la production des denrées alimentaires ou non? C’est bien nous les consommateurs, qui déterminont la demande.

    Bref, je sors! Et vive l’utopie en effet…mais on ne parle pas de la même je crois.

  16. eeeuh pas jusque là ! Malheureusement, pour que ce soit réellement efficace, qu’il y ait un impact sur la planète, il faudrait que tout le monde fasse ça…Donc j’ai pas l’intention de me priver de PQ pour qu’un autre fasse des batailles de PQ mouillé !

  17. Se laver à l’eau froide en plein hiver, je pourrais jamais sauf si on n’avait plus le choix…
    je fais ce que je peux à mon niveau!
    d’accord pour le bio, c’est une problématique de riche! on a beau dire ça reste inabordable dans la vie de tous les jours… je prends quelques produits bio chez ED, c’est quand même moins cher! sinon je voulais écrire sur le sujet mais pas le temps, genre mange bio ou crève car les livres pullulent en ce moment sur le sujet!

  18. si au moins tout était accessible financièrement tout le monde y gagnerait…je pense surtout à mes arrière, arrières petits enfants…en tout cas je fais ce que je peux avec les moyens que j’ai..;c’est bien, hein !

  19. J’avais vu un reportage il y a quelques mois sur cette famille mais sans plus.
    Tu as lu leur livre ??????? Moi, il me tente bien.
    Perso, je suis comme toi mais bon, difficile de faire autrement …

  20. moi je n’achète plus bio mais local depuis que je me suis rendue compte au magasin bio que tout venait de l’autre bout du monde. Ca m’a sciée de trouver uniquement des haricots blancs venant du Guatémala. Il y a pas de producteurs d’haricots bio en France ???
    Sinon j’ai lu un article sur No Impact Man, et il m’a époustouflé ce mec.

  21. : quel point te rebute particulièrement?

    @ange-étrange : quand on voit la consommation d’eau des américains par exemple, c’est assez hallucinant

    @Virginie B : avec 3 enfants ça doit encore corser les choses

    @Océane : quand il fait les choses, il ne les fait pas à moitié c’est certain

    @Miss400 : c’est quoi MDD? sinon le bio pas cher, je voudrais bien avoir une preuve avec exactement le même chariot que le mien

    @Touwity : remarque si on ne maquille plus, pas besoin de lingette démaquillante

    @Faustine : je crois avoir lu qu’il faisait ses courses tous les jours pour les produits frais…faut quand même avoir le temps ou pas bosser )

    @La parisienne : tu parles usine et là je pense plutôt à british pétrole et je pense à la mer qui a viré au noir

    @Fringe-box : bravo au chéri et à toi )

    @MissBrownie : pas grand monde à priori n’est prêt à aller aussi loin

  22. D : pourquoi les supermarchés ne distribuent des sacs recyclables plutôt que de faire payer des sacs en plastique?

    @anne-laure : si on peut concilier intérêt personnel et intérêt général c’est encore mieux, non?

    @Oum : il y a eu aussi un documentaire sur canal plus dans le même genre

    @Libelul : oui à l’énergie solaire sur les immeubles mais c’est aux architectes d’y penser si c’est faisable; concernant le vélo, je voulais juste préciser que j’habite en haut d’une colline…question de fille, tu mets quand même des jupes si tu ne te déplaces qu’en vélo?

    @Pivoine : la chèvre dans un appart new-yorkais ça doit puer )…ça s’appelle une démarche jusqu’au boutiste à mon avis..c’est plus une expérience qu’un modèle à suivre

    @la 400 : pas taper, pas taper et encore moins avec un concombre bio au prix où il coûte )) je sais elle est facile et en plus je sors même pas je suis chez moi…je crois que je suis plus branchée utopie sociale qu’utopie écolo (ou en tous cas par ordre de priorité)

    @Mlle Mouffetard :qu’est ce que c’est que cette obsession du PQ? ))

    @Carole : j’aimerais bien que tu l’écrives ton article quand tu trouveras le temps )

    @MadameZazaofmars : rien que le prix des ampoules longue durée est assez surprenant

    @Voyelle : est-ce qu’une voiture électrique coûte plus cher qu’une voiture à essence pour la ville? pas sûre..mais y a des gros intérêts derrière, non?

    @stéphaline : non je n’ai pas lu le livre mais j’aimerais bien pour savoir comment cela a été vécu par la femme et l’enfant

    @EmmA : tout à fait d’accord en ce qui concerne le local plutôt que le bio !

    @Pitch : il a quand même gardé quelques habitudes je pense

  23. Ma solution ? être ecobo !
    Et lire rapidement son livre !

    Ce dont je ne pourrai me passer, la machine à laver sans hésiter (sans compter que je pense que ça consomme moins d’eau qu’une lessive à la main…)

  24. Intéressant, mais encore faudrait-il que l’Inde et la Chine arrêtent leur développement pour compter sur une amélioration globale !
    Je fais ces efforts pour la planète et notre santé, il y a des problèmes sanitaires aussi…

  25. Je fais des petites choses à mon échelle mais pas tout ça :!
    Le chiotte à la sciure de bois au fond du jardin c’est pas pour moi !

  26. Et tout ce que j’ai retenu c’est : Laura Kasischke a sorti un nouveau roman !?! YES !
    Pour le reste, depuis qu’on a des poules, elles mangent les épluchures, depuis qu’on a les gremlins, on achète beaucoup de fruits et légumes bio OU locaux, difficile d’avoir les deux … les lingettes, je n’en utilise presque pas, sauf pour nettoyer les toilettes … qui ne sont pas sèches, ouh … je sors …

  27. Loool ! Euh non jte rassure, je n’ai pas d’obsession du PQ, c’était juste pour symboliser le fait que certains feront des efforts de fou pour la planète tandis que d’autres gaspilleront à côté de toi…et quoi de plus élégant que le PQ pour cet exemple d’humanité ?! 😀

Write A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It