Tag

dijon

Browsing

10 choses à découvrir à Dijon

En juillet dernier, je suis retournée à Dijon. En 1h45, j’ai retrouvé cette ville dont j’apprécie la qualité de vie (le centre ville historique est entièrement piétonnier), la richesse de la gastronomie, la beauté des hôtels particuliers. Le temps d’une journée, j’ai découvert de nouveaux lieux, re-découvert des incontournables. C’est une destination facilement accessible depuis Lyon, pour un week-end avec au moins 10 choses à découvrir à Dijon

1-Entrer dans le marché couvert des Halles

Première halte incontournable d’une journée à Dijon : le marché couvert des Halles pour embrasser en quelques foulées les spécialités et les bons produits de la région (et éventuellement en glisser quelques uns dans son sac) avant d’aller boire un café sur une des terrasses qui jouxtent les halles.

Infos pratiques : le marché se tient dans les halles les mardis, vendredis et samedis de 6h30 à 13h.

2-Découvrir le nouveau musée des Beaux Arts

Etant donné la richesse des collections du musée des Beaux Arts, vous pouvez sans problème y passer toute une matinée. Pour ma part, j’ai juste admiré la cour intérieure qui donne un bel aperçu de l’architecture de ce musée installé dans le palais des Ducs et des Etats de Bourgogne et j’ai été voir l’exposition du peintre contemporain Yan Pei-Ming , l’homme qui pleure.
Ce qui m’a le plus marqué c’est le contraste dans la salle des tombeaux entre les tombeaux (qui sont des pièces à ne pas rater ) et les portraits de l’artiste.

10-choses-a-decouvrir-a-dijon
10-choses-a-decouvrir-a-dijon


Bon à savoir : les collections du musée des Beaux Arts de Dijon sont parmi les plus riches des musées français (130 000 oeuvres conservées ) et son accès est gratuit !

3-S’offrir le 7ème ciel

Quoi de plus magique que de dominer toute la ville, de pouvoir admirer les toits de tuiles vernissées, de repérer les monuments, d’être à la hauteur de gargottes (et pourquoi pas de crier « I’m the queen of the world ! » ) ? Pour cela direction la Tour de Philippe Le Bon qui s’élève à 46 m et offre un panorama exceptionnel sur Dijon. Pensez bien à réserver votre place auprès de l’Office du Tourisme qui grimpera avec vous les 316 marches en vous racontant l’histoire de cette tour élevée entre 1450 et 1460.

10-choses-a-decouvrir-a-dijon
10-choses-a-decouvrir-a-dijon
10-choses-a-decouvrir-a-dijon


Bon à savoir : Il est possible de prendre l’Apéro là-haut avec vue à 360° les vendredis et samedis soir du 17 mai au 2 novembre, la classe non ?

4-Déjeuner à la causerie des mondes

Si comme moi, vous aimez les lieux qui mêlent livres et nourriture, vous avez déjà une grosse chance de tomber sous le charme de la Causerie des mondes. En plus c’est à deux pas du musée des Beaux Arts et de la tour Philippe Le Bon, la terrasse donne sur une rue piétonnière sans aucune voiture et dans l’assiette c’est frais, c’est coloré, c’est équilibré, c’est savoureux (avec un prix très raisonnable).

Bien-sûr Dijon regorge de bonnes adresses gastronomiques. Il y a plusieurs années, j’ai été dînée chez Stéphane Derbord et j’en garde un merveilleux souvenir.

5-Se mettre au vert au parc de l’Arquebuse

C’est devenu une habitude lorsque je visite une grande ville, je cherche systématiquement les endroits les plus verts. Alors parmi les 10 choses à découvrir à Dijon, pour une balade digestive après le déjeuner ou pour une dernière halte au calme avant de repartir, le parc de l’Arquebuse vous tend les bras avec plus de 500 espaces végétales de Bourgogne et du monde entier.
Entre vignes, fleurs, ruisseau, l’endroit est vraiment charmant !

10-choses-a-decouvrir-a-dijon

Bon à savoir : Si vous venez en train à Dijon , sachez que le parc de l’Arquebuse est juste derrière la gare. C’est quand même plus sympa de finir la journée sur un banc au milieu de la verdure que dans une salle de gare non ?

6-Se sucrer le bec chez Jonathan Pautet

Ce ne serait pas l’heure du goûter par hasard ? Toujours à l’affût des nouvelles adresses sucrées, j’avais repéré, avant de venir à Dijon, la nouvelle pâtisserie de Jonathan Pautet.

Ce chef pâtissier s’est installé rue de la verrerie (avec ses belles maisons à colombages). Il a fait ses armes de Veyrat à Ladurée et propose dans sa boutique lumineuse et spacieuse des chocolats et des pâtisseries. L’accueil assuré par Sara Happ est souriant, charmant, pas du tout snob.

Pour des questions purement pratiques (un seul estomac, un train le soir même et le risque que tout arrive en bouillie), je n’ai pas pu goûter les pâtisseries si alléchantes et élégantes présentées en vitrine. Je suis donc obligée de revenir à Dijon ! Par contre, j’ai emmené à Lyon ses escargots au praliné déclinés en 7 variantes et ils sont délicieux. Gros coup de coeur pour celui au praliné noisettes caramélisées et celui à la ganache citron !

7-Pousser la porte de librairies indépendantes

Après cette explosion de papilles, que diriez vous de nourrir votre esprit ? Si je devais ouvrir une librairie salon de thé, je l’aimerais aussi cosy, charmante, accueillante que La fleur qui pousse à l’intérieur. Attention risque de tomber dans une faille spatio temporelle élévé !

10-choses-a-decouvrir-a-dijon

Vous pouvez aussi boire un verre en bouquinant à la librairie Grangier près de la poste (profitez-en pour jeter un oeil à la façade ).

8-Suivre le parcours de la chouette

Si vous venez à Dijon en famille, c’est doublement chouette : d’abord parce que le centre ville est un véritable paradis pour les piétons, ensuite parce que vous pourrez visiter la ville en suivant les petites chouettes présentes dans les pavés ou sur les trottoirs (exit le nez sur les plans).

10-choses-a-decouvrir-a-dijon
10-choses-a-decouvrir-a-dijon
10-choses-a-decouvrir-a-dijon

9- Flâner d’hôtels particuliers en jolies boutiques

Le centre historique de Dijon compte de nombreux hôtels particuliers construits entre le XVème et le XVIIIème siècle. Certains sont indiqués par des panneaux extérieurs et accessibles facilement. L’Office du Tourisme propose également des parcours guidés.

10-choses-a-decouvrir-a-dijon
10-choses-a-decouvrir-a-dijon

Ne manquez pas, près de la fameuse chouette à toucher de la main gauche pour excauser les vœux, deux jolies boutiques où vous pourrez, en plus, ramener des souvenirs de votre séjour.

La moutarderie Edmond Fallot a un choix totalement dingue de moutardes de Dijon (label IGP) avec des moutardes classiques, des moutardes aromatisées, un distributeur de mini-pots de moutarde et la possibilité de déguster des produits sur place.

J’ai acheté de la moutarde au pinot noir qui s’accorde très bien avec des viandes et de la moutarde au pain d’épices que je n’ai pas encore ouverte.

10-choses-a-decouvrir-a-dijon

En parlant de pains d’épices, à quelques pas de là, la boutique Mulot et Petitjean est une véritable caverne d’Ali Baba, le genre d’endroit où vous savez quand vous rentrez mais pas quand vous sortez : )

10-Plongez dans l’histoire de la maison Mulot et Petit Jean

Pour en savoir plus sur cette maison Mulot & Petitjean fondée en 1796 qui a été labellisée « Entreprise du Patrimoine Vivant » en mars 2012 pour son histoire et son patrimoine séculaires, ses capacités d’innovation et son savoir faire rare, je suis allée visiter la fabrique de pain d’épices.

A travers un parcours visuel, la visite revient sur l’histoire du pain d’épices et de la Maison Mulot et les différentes étapes de la fabrication du pain d’épices.

Savez vous quelle est l’une des différences entre pain d’épices d’Alsace et pain d’épices de Dijon ? le premier est à base de farine de seigle alors que le second est avec de la farine de froment.

Connaissez-vous les Jacqueline ? Cette confiserie a été inventée par A. Michelin en 1926. Mulot et Petitjean en fabrique à nouveau depuis 2002 à la main, (une par une) en découpant la forme à l’emporte pièce et en trempant chaque pièce dans la meringue. Si la fabrication est lente, le temps de dégustation peut être très court car avec son coeur praliné, cette confiserie est très addictive !

Nonnettes, glacés minces, pains d’épices variés, la visite se termine dans une belle boutique en bois où il y a de quoi satisfaire tous les gourmets et gourmands.

10-choses-a-decouvrir-a-dijon
10-choses-a-decouvrir-a-dijon
Voir cette publication sur Instagram

//NONNETTE// Scoop : les nonnettes existent aussi au chocolat 🍫🍫. Je les ai découvertes chez @mulotpetitjean lors d’une journée à Dijon avec @mybourgogne . Le pain d’épices et le chocolat ça marche 👌👌. J’ai d’ailleurs emporté une recette de tarte pain d’épices (absolument rien à voir avec Prosper youp la boum, personnellement je pensais ne pas aimer le pain d’épices jusqu’au jour où j’ai découvert toutes les variations autour de ce produit chez @mulotpetitjean) chocolat 🍫 que j’ai bien envie d’essayer. ▪️ #nonnette #chocolat #chocolate #yummy #sweet #dijon #mybourgogne #foodphotography #tourismesucre #bonneadresse #lyonnaise #blog

Une publication partagée par Virginie (@chocoladdict69) le

10-choses-a-decouvrir-a-dijon
10-choses-a-decouvrir-a-dijon

10 choses à découvrir à Dijon : les adresses à retenir

J’espère que ces suggestions de 10 choses à découvrir à Dijon vous ont donné envie d’aller passer un week-end dans cette jolie ville. C’est un tout petit aperçu, purement subjectif mais il y a mille autres choses à voir, à faire, à goûter à Dijon et en Bourgogne qui est une région magnifique !

Un petit récapitulatif des bonnes adresses

La Fabrique de pains d’épices
6 boulevard de l’Ouest -Dijon
du mardi au samedi de 10 à 12h30 et de 14h à 18h30 (dernière visite à 17h30)
à 750 m de la gare à pied ou en bus ligne 10-12 arrêt Perrières

Librairie la fleur qui pousse à l’intérieur
5 Place des Cordeliers – Dijon
(fermée dimanche, lundi)

Librairie Grangier
14 Rue du Château -Dijon
(fermée dimanche)

La causerie des mondes
16 Rue Vauban -Dijon
(ouvert de 8h30 à 19h30 sauf dimanche et lundi)

Pâtisserie-chocolaterie Jonathan Pautet
2 Rue de la Chouette – Dijon
(fermé le dimanche)

A lire aussi :
Une journée au château de Couches
La pâtisserie Pierre Hubert à Dijon
Pause chocolatée chez Fabrice Gilotte

Merci à Bourgogne Franche Comté Tourisme, Designed By Bourgogne et l’Office du Tourisme de Dijon pour leur accueil !

Dijon – Pâtisserie Pierre Hubert

Avant d’aller à Dijon, j’ai passé pas mal de temps à chercher LA bonne adresse sucrée à ne pas rater, j’ai demandé également sur twitter et à quelques gourmands aux références solides. Le nom de Pierre Hubert a été cité et à peine un pied dans cette ville de Bourgogne, je jetai un œil sur le plan pour chercher ladite pâtisserie. Par bonheur, elle n’était pas loin de mon point de chute, j’y suis donc passée assez rapidement avec l’idée de tester quelques unes des spécialités de ce pâtissier qui s’est formé entre autres avec Romaric Boiley de Délices des sens à Lyon dont j’ai eu l’occasion de parler sur le blog.

La boutique est très épurée, rien aux murs ou presque si ce n’est le rappel du nom. Peu d’étagères présentant des produits qui pourraient s’emporter en dehors des pâtisseries et des entremets et en fin d’après-midi, en pleine semaine, une vitrine très peu remplie…un bon signe !

pierre hubert 9Les photos qui suivent ont d’ailleurs été prises le lendemain matin, la vendeuse de la boutique de Pierre Hubert m’ayant suggéré gentiment de repasser pour prendre une vitrine plus gourmande et représentative. Heureusement qu’il n’y avait pas autant de choix la veille, je crois que j’aurais eu beaucoup de mal à choisir. En rayon, pas moins de 6 entremets autour du chocolat, un millefeuille magnifique présenté sur la tranche comme je l’ai déjà vu avec Christophe Michalak, un éclair pécan auquel je repense encore car je ne l’ai pas goûté et beaucoup d’autres douceurs très appétissantes.

pierre hubert 2

pierre hubert 3

pierre hubert 4

pierre hubert 5

pierre hubert 6

Après avoir louché sur les beaux bocaux de confiture maison, j’ai fini par opter pour plusieurs entremets me laissant aussi bien influencer par l’esthétisme des créations que par le mariage des saveurs proposées. Point de carte sur le comptoir, je pensais retrouver le descriptif des pâtisseries sur le site internet. Malheureusement ce séjour date de quelques mois, la carte a changé et je n’ai pas retrouvé trace de ce dôme vert au goût pomme manzana dans mes souvenirs sans que je ne puisse être plus précise (mais vraiment délicieux) ou cette création associant fruit de la passion et chocolat au lait.  Tout était très fin, équilibré, gourmand, j’ai été un peu moins convaincue par la tentation vanille (vous avez remarqué au passage le vocabulaire de certains desserts « tentation » « caprice » comme si le sucré était forcément de l’ordre du déraisonnable…Pourquoi pas après tout, pas envie d’être « raisonnable » ) composé d’un biscuit cuillère et de son croustillant, d’une mousse à la cassonade et d’une infusion de vanille Bourbon.

 pierre hubert 7

pierre hubert 11

 

pierre hubert 12

pierre hubert 13

Obligée de retourner à Dijon pour goûter au moins la religieuse bretonne (crème caramel au beurre salé, glaçage chocolat), les éclairs et le millefeuille de Pierre Hubert.

♥♥ Adresse gourmande ♥♥
Pâtisserie Pierre Hubert
31 Rue des Godrans
21 000 Dijon

 C’était ma pause sucrée de la semaine. N’hésitez pas à partager la vôtre sur votre blog ou sur instagram avec le hastag #pausesucrée et @chocoladdict pour que je puisse le voir.

Des canelés du côté de chez Ma’

Des ghoribas aux amandes chez Arwen

Des petits moelleux au chocolat coeur chocolat blanc chez Les Petites Canailles

Des pâtisseries de Pascal Lac chez Bulles de vie

Un chausson maison chez L’Instinct des thés

Balade dans Dijon

chouette 18

Je commence l’année avec le billet voyage qui contient probablement le moins de mots en 7 ans et demi de blog et le plus de photos. C’est la seconde fois que je visite la ville de Dijon, je n’ai ni fait expo ni musée, je me suis contentée de suivre le parcours de la chouette qu’on trouve sous forme de petites plaques dorées au sol un peu partout dans le centre. Si vous êtes avec des enfants, c’est un bon moyen pour qu’ils vous suivent sans râler et que vous ne passiez pas votre journée dans un square (plus mes enfants grandissent, plus je hais les squares…malheureusement pas eux). Il n’y a pas vraiment d’ordre dans les photos, j’ai juste essayé de repérer un peu partout la façon dont les commerçants mettaient en valeur cette chouette, ça m’a amusé comme une gamine.

chouette 2

minute ciné : quelques scènes du film Cyrano de Bergerac ont été tournées devant la Maison Millière (avec des colombages qu’on ne voit pas sur cette photo)

chouette

 

chouette 4

chouette 6

chouette 7

chouette 9

chouette 8

chouette 11

chouette 12

chouette 14

chouette 15

chouette 16

chouette 19

chouette 20

chouette 21

chouette 22

chouette 23

chouette 26

chouette 27

chouette 29

chouette 30

voilà pourquoi je dois retourner à Dijon au moins une fois

chouette 31

chouette 32

chouette 34

chouette 35

chouette 36

chouette 37

chouette 39

chouette 53

Juste à côté de la gare, se trouve un jardin très agréable (à priori pas énormément fréquenté en plus), le jardin de l’Arquebuse qui abrite le jardin botanique, le Muséum et un parc dans lequel se promener. C’est un coin que j’aime bien, on n’a vraiment pas l’impression d’être dans un parc de ville comme c’est plus le cas du jardin Darcy avec l’ours sculpté par François Pompon à l’entrée.

chouette 41

chouette 42

chouette 43

chouette 44

chouette 45

chouette 46

chouette 47

chouette 48

A suivre une adresse sucrée à ne pas rater à Dijon …

(spéciale dédicace à Zaza qui, si j’ai bien compris, a un faible pour les chouettes )

Dijon, les yeux en l’air

dijon une

Faudrait que j’arrête de prendre autant de photos partout où que je vais parce qu’un mois après un petit séjour à Dijon, je n’ai toujours pas trouvé le temps de trier mes photos (et j’ai un peu aussi la flemme soyons honnêtes ) Alors pour une visite un peu différente, je vous invite à découvrir la ville des nonnettes et de Fabrice Gillotte en levant les yeux vers les façades des hôtels, les détails architecturaux, les enseignes, les toits colorés typiques de la région, les plafonds, les gargouilles….  attention quand même aux poteaux : )

dijon 3

dijon 6

dijon 9

dijon 12

 

dijon 14

dijon 15

dijon 18

dijon 19

dijon 21

dijon 23

dijon 25

dijon 30

dijon 34

dijon 37

dijon 38

Pour me balader dans Dijon, j’ai suivi le parcours de la chouette vendu à l’Office du Tourisme et je me suis amusée à photographier toutes les chouettes que je pouvais croiser …je vous les montre dans le prochain billet….en 2014 ?

Pause chocolatée chez Fabrice Gillotte à Dijon

Je n’irais pas jusqu’à affirmer que je choisis les destinations de balade en fonction des adresses gourmandes sucrées mais c’est un argument qui rentre indéniablement en jeu et il était en tous cas impossible à mes yeux d’aller à Dijon sans passer par la boutique du chocolatier, meilleur ouvrier de France, Fabrice Gillotte. J’ai eu la chance de goûter ses chocolats récemment et ils sont tellement exceptionnels, que j’avais très envie de découvrir sa gamme des gourmandises.

La boutique

En arrivant devant la boutique, j’ai, comme pas mal de passants ce jour là, admiré sa vitrine très automnale décorée d’énormes champignons et de feuilles qui mettaient déjà l’eau à la bouche. L’intérieur est organisé de manière est ce que l’on puisse circuler très facilement d’un présentoir à un autre et j’ai un peu tourné dans tous les sens ne sachant pas où donner de la tête entre les »tentations » (caramels, mendiants, pâtes de fruits, truffe chocolat pomme châtaigne..), les « carrés G » c’est à dire ses tablettes carrées aux parfums très variés, les cakes et autres biscuits pour le goûter ou bien encore les pâtes à tartiner.

gillotte 8

gillotte 9

gillotte 15

gillotte 10

Côté chocolat, le choix s’avère très vite compliqué : les barres chocolatées appelées les créatives ont des compositions toutes plus alléchantes les unes que les autres, les Ours Art -guimauves dans leur coque croquante chocolat noir ou au lait – sont à croquer. L’originalité des chocolats présentés dans différentes gammes de coffrets donnent envie de tout expérimenter, d’autant plus quand on sait qu’avec Fabrice Gillotte, les mariages qui paraissent les plus aventuriers sur le papier sont toujours parfaitement maîtrisés.

gillotte 11

gillotte 12

gillotte2

Le coffret Jardin précieux propose un assortiment de chocolats avec des ganaches aux fleurs et gelée de fruits comme par exemple le jasmin et la gelée d’abricot.

gillotte7

Le coffret le plus cacao est sans aucun doute aquacao qui propose des chocolats avec une ganache aux cacaos d’origine (Vénézuéla, Pérou, Colombie..) et une gelée à l’infusion de fèves de cacao.

gillotte6

Fabrice Gillotte a travaillé également sur les produits de sa région avec un coffret Couleurs de Bourgogne (non photographié) qui joue sur des saveurs fruitées comme la pêche de vigne, la mûre, le cassis et la framboise de Bourgogne.

La dégustation

Vous ne croyez quand même pas que j’allais me contenter de déguster avec les yeux dans ce paradis pour accro au chocolat ? certains s’évanouiront peut-être en découvrant toutes ses douceurs, je précise une nouvelle fois que la dégustation s’est étalée dans le temps et qu’elle a été partagée par quelques gourmands.

Commençons par la spécialité de Dijon, le pain d’épices, le vrai, pas celui qui est sec et sans grand goût. Ici il s’agirait plutôt pour moi d’un cake au parfum pain d’épices et écorces d’orange. Je ne sais pas comment Fabrice Gillotte obtient cette forme parfaitement rectangulaire, sans aucune croûte épaisse. C’est hyper moelleux et parfumé et il est tout à fait impossible de s’arrêter après une tranche. Merveilleux au petit déjeuner ou avec un thé.

gillotte 21

Depuis que je connaissais ce chocolatier , je rêvais de croquer dans une de ses spécialités, les fameux carrés G et en particulier le caramel en duo qui allie praliné et caramel fondant. Attention c’est très addictif !

gillotte 22

J’ai peut-être des origines bretonnes très lointaines car quand je vois caramel dans la composition d’une recette ou d’un dessert, cela me met tout de suite l’eau à la bouche. Et c’est là que j’ai croisé le chemin de cette barre fondante à la ganache caramel, au coulis de caramel à la fleur de sel et au crumble noisette dans un enrobage chocolat au lait. Le mot bon me parait bien faible par rapport à ce que j’ai pu ressentir à la première bouchée, absolument terrible me paraitrait plus juste. J’avoue d’ailleurs sans trop de culpabilité avoir gardé cette barre pour moi …surtout après avoir vu la vitesse à laquelle les petits champignons (pied praliné, tête caramel coulis de caramel) avaient été dégustés.

gillotte 23

gilotte 25

Si vous avez lu ce billet jusqu’à la fin, il se peut que vous ayez soudain une terrible envie de chocolat…c’est normal et je vous assure qu’une fois qu’on a goûté ceux de Fabrice Gillotte, on a beaucoup de mal à revenir en arrière.

Petit détail en plus mais qui pour moi a son importance : l’accueil est vraiment charmant, on ne vous prend pas de haut comme cela arrive assez souvent dans les pâtisseries et chocolateries de renom si on juge que vous n’avez pas le standing ou la CSP correspondant à la maison.

♥ ♥ Adresse gourmande ♥♥
Fabrice Gillotte, créateur chocolatier
21 rue du Bourg
21000 Dijon
boutique en ligne
Page Facebook

C’était ma pause sucrée de la semaine et la vôtre ?

Aux Petites Canailles, un brownie 3 chocolats

Du côté de Chez Ma’, une leçon de mathématiques pas comme les autres

L’Instinct des thés a gardé une part de gâteau norvégien

Souvenir gourmand de Dijon : Les nonnettes

dijon paindepice3

Impossible d’aller à Dijon et de ne pas passer par la mythique maison Mulot & PetitJean qui a trois boutiques dans la ville, la plus belle étant située place Bossuet. Je ne suis pas particulièrement fan de pain d’épices, j’avoue même n’avoir jamais ouvert le petit pot de mélange spécial pain d’épices acheté lors d’un précédent séjour (est-il même encore bon?) mais j’avais envie de goûter les nonnettes, spécialité de la ville. La boutique Mulot & PetitJean vaut le détour pour le décor et fourmille de pains d’épices sous toutes les formes, crèmes de cassis, glacés et confiseries.

La maison Bernard Loiseau a également un corner dans la boutique, l’occasion de goûter à un cake, sablés ou autres recettes de Benoît Chavet, chef pâtissier du relais Bernard Loiseau à Saulieu et dont on a beaucoup entendu parler récemment puisqu’il a été élu chef pâtissier de l’année 2013 par ses pairs.

dijon paindepice8

dijon paindepice9

Après avoir fureté devant chaque rayon (petit bémol, l’accueil pas franchement sympathique, on va mettre ça sur le compte de la mauvaise humeur de la personne qui accueillait les clients ce jour là), je me suis décidée pour une petite boîte de mini-nonnettes au cassis et pour une nonnette fraise & rose de la gamme Bernard Loiseau. Je n’ai pas patienté très longtemps avant de les goûter car le lendemain de mon retour sur Lyon, les biscuits au pain d’épice fourrés à la confiture (ils existent aussi nature, à la pomme, à l’abricot..) légèrement glacés sur le dessus étaient sur ma table de petit déjeuner. Je les imaginais plus sucrés et plus secs, ils étaient parfaits ! (et je suis fan du mini-format).

dijon pain dépice

dijon paindepice2

Gros coup de coeur pour celui à la fraise & à la rose, un parfum un peu moins marqué que le cassis mais qui s’équilibre parfaitement avec le goût du pain d’épices.

dijon paindepice4

dijon paindepice7

dijonpaindepice6

C’était ma pause sucrée de la semaine et la vôtre ?

Un gâteau poire-caramel pour Arwen de Chiffons and Co

Les meilleures rousquilles de Perpignan pour Les Petites Canailles

Une glace cerise amarena chez Ma’

Un croissant pour Anne-Laure T

Pin It