Tag

chef

Browsing

Ce soir Masterchef avait sorti le décor de Noël -sapins géants blanc, robots, énormes sucettes-, on s’attendait presque à voir débarquer Carole Rousseau en mère Noël ou les membres du jury relookés en Rois mages mais ce sont 8 enfants âgés de 9 à 11 ans qui ont débarqué sur le plateau.

Pour continuer dans la thématique, la boîte mystère avait une forme de paquet cadeau même si le contenu n’en était pas vraiment un ( foie gras, cèpes, fond d’artichaut, poires, langues, marrons). Le challenge principal consistait à réussir la cuisson du foie gras mais visiblement cela n’a pas impressionné les candidats dont le niveau est apparu vite élevé (proposer une vinaigrette à la mangue à 9 ans ça donne tout de suite le ton). Dès cette première épreuve, Jean m’a impressionné par la beauté de son assiette..j’ai 25 ans de plus que lui mais je suis incapable d’un dressage aussi professionnel.

Puis on a demandé aux chefs en herbe de reconnaitre légumes, fruits et herbes aromatiques en duo et dans un temps imparti et on s’est rendu compte au passage qu’ils avaient tous, à des degrés divers, des caractères bien trempés.

La troisième épreuve consistait à décorer une bûche ancienne génération (enfin qui mangent encore des bûches à la crème au beurre aujourd’hui?) et c’est Eliot, l’adolescent du groupe qui n’y croyait pas mais qui boosté par Carole Rousseau (eh oui c’est difficile à croire mais Carole s’est dépassée hier soir) a présenté la bûche qui a séduit le plus le jury. Personnellement aucune ne m’a réellement mise l’eau à la bouche. La pire était tout de même celle de Jérémy, gamin qui semblait avoir les doigts branchés dans la prise en permanence : débordante de crème au beurre rose et verte…un peu comme certains gâteaux dans les vitrines des magasins asiatiques de Belleville…pouah !

Le plus dur restait à venir puisqu’il a fallu ensuite que les enfants reproduissent les St Jacques poëllées servies avec un jus de cidre et de pommes que Frédéric Anton sert dans son restaurant…rien que ça )  Même si les chefs aidaient les candidats plus que dans la version adulte, les assiettes présentées étaient ressemblantes à l’original et les St Jacques parfaites côté cuisson si on en croit les appréciations du jury. Alors que Jean et Flavie gagnaient leur place en finale, pour consoler les autres participants, Carole Rousseau poussait une porte coulissante laissant entrevoir une avalanche de jouets et de cadeaux parmi lesquels les enfants étaient invités à se servir …il lui manquait juste le bonnet rouge finalement à Carole.

La dernière épreuve m’a semblé affreusement stressante depuis le confort de mon canapé : réaliser pour 10 personnes un plat avec des ingrédients imposés dans un restaurant du Bois de Boulogne et dans un laps de temps très court. On était loin du steak/frites tu t’en doutes mais fallait de l’imagination pour rendre appétissant du chevreuil, du céleri et des poires. Entre poêles et casseroles surdimensionnées par rapport à leur taille, j’avais envie de leur filer un coup de main mais eux semblaient plutôt apprécier l’exercice. Jean a servi une noisette de chevreuil (si je te dis que j’aime pas le chevreuil après la bûche, ni le foie gras chaud d’ailleurs, je vais passer pour quelqu’un de pénible non?) sur un écrasé de céleri et sa poire pochée. Flavie a proposé une version plus délicate (moins chasse selon Sébastien Demorand) mais cela n’a pas été suffisant pour qu’elle remporte cette première édition de Masterchefs des enfants.

Les enfants sont formidables, à vous les studios )

Et toi enfant tu aidais en cuisine ou pas?

Hier soir je me suis particulièrement éclatée car les desserts étaient à l’honneur.

Bon pour la première épreuve, ce n’était pas vraiment sucré puisqu’il faut réaliser un plat mariant viande et poisson, les candidats préparent leur plateau et à la dernière seconde, on leur annonce qu’ils doivent cuisiner non pas avec les ingrédients qu’ils ont choisi mais avec ceux de leur voisin. Caméra braqué sur Carole Rousseau qui souligne « Les chefs ont joué la surprise, surprenez les chefs !« 

Pour la seconde épreuve, on a demandé aux candidats de décorer une pièce montée toute blanche, nue, vierge. Eric fait « du ravalement de façade » plutôt que de la décoration de pièce montée. Nathalie propose un gâteau rouge, un peu french cancan; celle d’Eric est plutôt pour un divorce selon les chefs.

Dans l’épreuve sous pression, Eric et Olivier doivent réinterpréter un petit salé aux lentilles en ajoutant du foie gras, de la pâte feuilletée et des fruits de la passion. Eric se fait sermonner car « le fruit de la passion qui pouvait faire le twist » ne se sent pas. L’homme pronostique que c’est Eric qui va partir car il n’y a pas eu de petit reportage sur lui..et après la pub, c’est bien lui qui est éliminé.

L’épreuve en extérieur consiste à préparer un buffet pour 120 clients du club Med de Royans avec 5 entrées, 5 plats, 5 desserts différents.Mathias est le chef d’équipe rouge, Bernard passe toute la durée de l’épreuve à faire ses magrets, Xavier a la moutarde qui lui monte au nez. Marine, chef des bleus, voit l’heure de la fin s’approcher avec stress. Tiens Carole Rousseau ne fait pas partie du voyage, pas de petite phrase de sa part ). Le score final est de 84 pour les bleus dont les desserts m’ont fait saliver à 36 pour les rouges.

Et Pierre Hermé, mon idole, arrive sur le plateau pour l’épreuve finale ! Il a l’air sympa et pas grosse tête. Les candidats ont deux heures pour proposer une pâtisserie avec du litchi, de la rose et de la framboise comme dans son célèbre ispahan. Xavier est content car Pierre Hermé lui dit qu’il y a une touche de poésie dans son assiette mais la rose n’est pas assez présente. Emilie propose 3 religieuses pas jolies. Le Saint-Honoré de Bruno est moche, on dirait que Barbie a vomi. Finalement c’est Emilie qui est éliminée mais elle part avec un gâteau qui donne super envie )

 

Et toi, y a t-il un pâtissier que tu admires?

…en demandant aux candidats de proposer une version salée d’un millefeuille, d’une religieuse, d’une forêt noire, d’un fraisier ou d’un paris brest en reprenant strictement la même allure que la pâtisserie en question…2 heures après je cherchais toujours une idée !

…en choisissant pour la première épreuve sous pression des rognons de porc…comment rendre appétissant des abats? pouah !

…en faisant bosser les 2 équipes en plein vignoble bordelais sous 30° et en leur demandant de réaliser 3 plats à base de vin selon ceux créés par Nicolas Masse pour 15 personnes en un temps record..au moins on aura tous retenu que pour que la gelée prenne avec de l’agar agar il faut réchauffer le mélange

… en invitant Anne-Marie Pic, meilleure femme chef du monde et en concluant l’émission par une épreuve qui demandait une délicatesse et une technicité assez affolantes vu depuis mon canapé..je serais curieuse de goûter le mariage betteraves-café

Même Carole Rousseau a abandonné toute velléité humoristique, c’est pour dire )

A cette épreuve de saut à la perche, deux candidats ont chuté : Fabrice qui s’était planté lors de la première épreuve et n’avait pas présenté d’assiette aux chefs; Mélanie qui n’a pas réussi à créer un esprit d’équipe quand elle a été nommée chef et qui s’est laissé submergée par la pression au final.

Et dire que la semaine prochaine c’est Pierre Hermé qui est invité !

Et toi, y a t-il un grand chef que tu admires ?

Pin It