Ce que j’aime à Nice

Par vendredi, novembre 25, 2016 19 , , Permalink

Il y a le ciel, le soleil et la mer mais aussi le quartier si typique du Vieux Nice, les assiettes gorgées de méditerranée , de la couleur partout, des collines et des montagnes au loin, des places immenses, des joggers sur la promenade des Anglais et des amoureux sur la plage, les fameuses chaises bleues, des musées aux quatre coins de la ville et une empreinte italienne. C’est un peu tout cela que j’aime à Nice et en particulier :

Les ruelles du Vieux Nice

 Ruelles étroites, linges aux fenêtres, système d’aération extérieur, façades colorées, pour découvrir le Vieux Nice, il faut ranger son plan et accepter de marcher au hasard, accepter de se perdre, de repasser au même endroit. Peu importe qu’on ait l’impression d’être à Bastia, à Naples, en tous cas on est ailleurs.

nice-41

nice-42

nice-45

nice-46

nice-47

nice-53

La promenade du Paillon

La dernière fois que je suis venue à Nice, la promenade du Paillon n’existait pas. Ce nouveau parc urbain, qui permet à la vieille ville et à la ville du XIXème siècle de se faire face, a vu le jour en Octobre 2013 et s’étend sur 12 hectares du théâtre national de Nice jusqu’à la mer. Entre les palmiers, les reflets du soleil et de la végétation dans l’eau,  la couleur ocre des bâtiments qui bordent ce bandeau, le ciel bleu et les collines au loin, ce lieu de promenade est plus qu’agréable.

Aux miroirs d’eau succède une immense aire de jeux sur le thème marin (baleine, dauphin, pieuvre, tortue) avec des constructions en bois. Je pense être capable d’écrire un manuel spécial excuses parentales pour ne pas aller au square tant j’ai toujours eu cette activité -très prisée des enfants- en horreur (au début, naïve, j’emportais un livre mais j’ai vite compris que l’enfant exige que non seulement tu t’ennuies sur ton banc mais qu’en plus tu le regardes inlassablement) mais il faut bien avouer qu’ici le décor aurait pu peser sérieusement en leur faveur.

nice-21

nice-22

nice-23

nice-24

nice-25

nice-26

nice-27

nice-28

nice-29

nice-30

Ses grandes et petites places

J’ai une question très sérieuse à propos des grandes places dans une ville et je n’ai pas assez voyagé pour pouvoir y répondre moi même. Le nombre de places présent dans une ville est il proportionnel aux jours de beau temps ? Je me souviens avoir été frappée par la récurrence de ces grandes places à Venise comme à Rome. Quoi de plus agréable quand il fait soleil quasiment toute l’année de prendre un café en terrasse tôt le matin ou de trinquer à l’heure de l’apéritif ? Lors d’un précédent séjour niçois, je n’avais d’ailleurs pas pris de petit déjeuner à l’hôtel pour m’offrir le plaisir d’un café croissant sur la place Garibaldi.

J’aime autant l’impressionnante place Masséna avec sa perspective sur la Fontaine du Soleil, ses façades quasi rouges, ses volets verts et ses arcades qui me rappellent Turin que la place Rosetti dans le Vieux Nice.

nice-20

nice-19

nice-18

nice-35

Ses points de vue entre mer et montagnes

Colline du château, colline de Cimiez, Nice n’est pas une ville plate et il suffit de grimper un peu pour jouir de beaux panoramas sur les paysages environnants mêlant montagnes et mer. Je vous conseille également d’aller prendre un verre sur le toit de l’hôtel Mercure Nice Centre Notre Dame, la vue y est assez incroyable. Si vous aimez prendre de la hauteur, ne ratez pas les passerelles au dernier étage du Musée d’Art Moderne et d’Art Contemporain, elles offrent une vision à 360° sur Nice.

nice-34

nice-33

nice-36

nice-37

Enfin même si vous avez raté l’heure du dernier ascenseur du château (17h30 si mes souvenirs sont bons, on est donc arrivé avec Amélie, Denis, Capucine et Thibaud à 17h32)) et que vous êtes fatigués après vous êtes baladés toute la journée, montez à pied. Une fois en haut, quand le soleil glisse doucement dans la mer et que la promenade des anglais illuminée se déroule à vos pieds, l’instant est magique.

nice-62

Sa lumière sur le Cours Saleya et sur la promenade des anglais

A chaque lieu, sa lumière. Celle éclatante de Nice aux heures les plus chaudes de la journée puis différente en fin d’après midi m’a frappé. Ce n’est pas un hasard si de Marc Chagall à Henri Matisse en passant par Modigliani ou César, de nombreux artistes ont été séduits par cette ville. Sur le cours Saleya sans marchants puis sur la plage de galets, cette lumière nimbait de rose le ciel alors qu’au loin les lumières du Negresco scintillaient.

nice-54

nice-55

nice-56

nice-59

nice-61

nice-57

nice-60

Ses marchés et ses spécialités

Pour prendre le pouls d’un endroit, pour essayer d’en palper l’atmosphère, pour s’immerger, il n’y a rien de mieux que de se rendre le matin sur les marchés. Je connaissais celui du cours Saleya qui est un marché de fruits et légumes mais aussi un très beau marché de fleurs mais j’ai découvert celui du quartier Libération. Hormis sa palette de couleurs et le fait qu’il est un condensé des produits méditerranéens qu’on retrouve dans la cuisine niçoise, il propose un marché aux poissons et offre un certain dépaysement (non sur mon marché je n’ai pas des rangées infinies de kakis et pas de chayottes).

nice-14

nice-4

nice-15

nice

nice-16

nice-7

nice-8

Les bretons mangent bien une galette saucisse en faisant leur marché, pourquoi ne pourrait ton pas faire pareil à Nice avec le pan bagnat (qui signifie littéralement pain mouillé), ce pain rond blanc et dont la garniture n’est autre que la même que dans une salade niçoise ?

nice-10le pan bagnat du kiosque Tintin

Une autre spécialité de Nice incontournable mais que je n’avais jusqu’alors pas goûté est la fameuse socca, une galette à base de farine de pois chiches. Après avoir été cuite sur un immense poêlon, une part est découpée, repliée comme une crêpe et se déguste telle qu’elle. C’est croustillant et bon (et bien entendu j’ai mis dans un coin de ma tête, l’idée d’en refaire à la maison). La socca a même été déclinée en chips que je gouterai à mon prochain séjour.

nice-13La Socca du Tram, à déguster chaude en marchant

nice-11

Parmi les spécialités niçoises, on trouve également les petits farcis (je ne connaissais ni la version sardines ni le fait d’incorporer des blettes dans la farce), la pissaladière, la soupe au pistou, la tourte  aux blettes version salée et version sucrée (j’en ai goûté et j’ai trouvé cela surprenant mais bon ).

Je ne connaissais pas du tout les panisses, encore à base de farine de pois chiches, servies en forme de frites et dont le goût est assez proche de celui de la polenta.

J’ai dégusté ces spécialités mais également un plat italien (j’ai choisi la merda del can, malgré le nom peu engageant c’était délicieux), au restaurant Lu Fra Calin (qui a le label « cuisine nissarde » attribué aux restaurateurs qui œuvrent, entre autres, à la valorisation de la cuisine niçoise en s’engageant sur le respect des recettes, la qualité des produits et des matières premières utilisées ) et je me suis régalée.

nice-38

nice-39

nice-44

nice-43

nice-40

Cette fois, j’ai seulement pris quelques photos  dans la boutique du chocolatier pâtissier Pascal Lac mais avec la ferme intention de revenir goûter quelques unes de ses pâtisseries.

nice-50

nice-51

nice-52

A suivre…

Se rendre à Nice depuis Lyon

2 vols quotidiens avec Hop (avec un vue incroyable sur la baie des anges à l’atterrissage)
4h20 en train ( quand le TGV longe la mer, impossible de regarder ailleurs que par la fenêtre)

Merci à l’Office du Tourisme de la Côte d’Azur pour son accueil et à Caterina qui a su si bien nous transmettre son amour pour Nice !

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

19 commentaires
  • virginie B
    novembre 25, 2016
    Nice c’est sublime !
  • argone
    novembre 25, 2016
    La ville de Nice est magnifique … surtout les couleurs des bâtiments … et c’est vrai que cette promenade du Paillon est une réussite. Mon adresse gourmande chouchou là-bas c’est la sublime maison Auer, toujours dans son décor d’époque, mais c’est à devenir fou on ne sait pas quoi choisir là-bas !
    • chocoladdict
      novembre 26, 2016
      voilà une autre raison de revenir, cette maison dont tu me parles
      • argone
        novembre 27, 2016
        oui, il faut absolument que tu y retournes, et pour la vue depuis le château là-haut !
  • Ma'
    novembre 25, 2016
    Tu me donnes faim, c’est malin 🙂
    (sinon, des chayottes et des kakis, il y en a au marché de Valence quand c’est la saison…. )
  • djoolius
    novembre 25, 2016
    Si les saveurs de Nice te manquent…n’hésite pas à faire un tour à la Maïoun pour retrouver un peu de soleil niçois à Lyon 😉 Panisses, petits farcis, pan bagnat, LA salade…tout y est 🙂
    • chocoladdict
      novembre 26, 2016
      merci pour l’adresse, je ne connais pas du tout mais je vais regarder cela de très près !
  • chiffonsandco
    novembre 25, 2016
    c’est une jolie ville que j’aime bien aussi!
  • Maman est en blouse blanche
    novembre 25, 2016
    J’habite à quelques km à peine de nice et pourtant j’évite un Max de m’y rendre à cause de la circulation. Mais ça reste une belle ville tout de même
    • chocoladdict
      novembre 26, 2016
      aucun moyen d’éviter la voiture ?
      j’imagine qu’il y a aussi plein de belles choses à voir dans l’arrière pays
  • lalydo
    novembre 26, 2016
    Cela me rappelle une belle journée lors de mes vacances de l’an dernier 🙂
  • MamzelDree
    novembre 30, 2016
    J’y suis passée il y a trèèèèèèèès longtemps, je n’en ai aucun souvenir. Du coup tes photos me font découvrir cette ville, et c’est vraiment magnifique ! Surtout ce front de mer, wahou ! 🙂
  • Carla
    janvier 6, 2017
    très belle vue d’ensemble de Nice !
    merci pour les belles photos du vieux Nice ! love it !

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *