Dessin et peinture

Mon premier carnet de voyage à l’aquarelle : les tops et les flops (3)

Après avoir partagé les préparatifs de mon premier carnet de voyage et ma routine une fois sur mon lieu de vacances, je souhaitais clore cette série d’articles sur ma première expérience de carnet de voyage à l’aquarelle par un petit bilan. Est ce que cela m’a appris des choses ? qu’est ce que j’en retiens ? quels sont les points de satisfaction et d’insatisfaction ?

Les sujets dessinés

Avant de commencer mon carnet de voyage, j’avais mis sur le papier quelques idées de choses à dessiner. Finalement au fil des jours et des endroits où je suis allée, j’ai croqué et peint :

-des paysages de bord de mer
-des pâtisseries dégustées
-des scènes de la vie locale avec des gens comme le marché aux huitres
-une mouette et un cheval
-des détails architecturaux tels que fenêtres, portes et bow windows
-des plantes, des arbres et des fleurs
-des coquillages
-un bateau et des barques
-des boîtes à livres
-des vélos
-des villas et maisons,
-des rochers
-un food truck
-une rue de village et une rue de ville

Je ne me suis interdit aucun sujet, peut-être parce que je dessinais pour la première fois la quasi totalement des thèmes listés (donc je peux m’améliorer sur tout !)).

J’ai constaté que j’avais plus de plaisir avec les scènes de vie avec des personnes, les pâtisseries, les maisons et l’architecture qu’avec la végétation et les animaux.

carnet de voyage à l'aquarelle

Mon premier carnet de voyage à l’aquarelle : Les techniques abordées

J’ai utilisé à peu près toujours la même technique pour mon carnet de voyage à l’aquarelle : dessin au crayon papier, feutre fin pour mettre en valeur certains éléments, aquarelle pour la couleur et parfois crayons de couleur pour apporter du relief et rehausser certains couleurs que je trouvais trop pâles (en sachant que j’avais emporté très peu de crayons de couleur).

J’en ai profité pour travailler sur les ombres, les feuillages et les silhouettes dans quelques croquis.

J’ai aussi acheté de retour à Lyon, le pinceau aqua brush de pentel. Outre le fait qu’il soit très pratique lorsqu’on peint dehors, puisqu’il suffit de mettre de l’eau dans sa base, il permet de mettre plus de pigment qu’avec un pinceau classique (en tous cas quand on n’est pas expérimenté) et d’avoir des couleurs plus franches et au rendu plus contrasté. Comme il y a plusieurs tailles dont une fine, cela est aussi pratique pour peindre de petits détails sans dépasser.

carnet de voyage à l'aquarelle

Mon premier carnet de voyage à l’aquarelle : Les tops

Je sais que de manière générale, j’ai tendance à papillonner d’un centre d’intérêt à un autre et que je manque souvent de régularité. Cela n’a pas été le cas avec ce carnet de voyage : j’ai vraiment dessiné et peint tous les jours quelque soit le temps devant moi (bon en vacances c’est quand même beaucoup plus facile sans charge mentale, sans tâches quotidiennes et surtout sans toutes ces heures au travail).

😎​Cette régularité m’a permis de « remplir » 20 doubles pages.

😎​J’ai oublié les modèles d’artistes que je suis et qui, s’ils créent l’envie et l’admiration, sont aussi, pour moi, très complexant et paralysant (« ouin ouin je n’ai pas mon style à moi« , « ouin ouin il me faudra des années pour arriver à leurs chevilles et espérer, qui sait, en « vivre » moi aussi…sauf que moi je n’ai ni 20 ans ni 30 ans« ) et toutes les barrières mentales qui vont avec.

😎​Je me suis améliorée sur quelques petits points qui ne se remarquent peut-être pas à l’œil nu mais que je vois moi 🙂

Les flops

😿Le grand flop c’est de ne pas avoir réussi à peindre et à dessiner in situ. J’avais l’impression que c’était un peu comme si je devais jouer un concert sans connaitre mes gammes (mais peut-être qu’il faut accepter de produire 10 trucs moches in situ pour arriver à un dessin potable …je n’avais pas envie de gâcher ce carnet de voyage, d’autant plus que c’est quand même un budget ).

Mes dessins sont plein de défauts, j’ai noté les points à travailler :

😿le résultat est toujours un peu scolaire, appliqué (mais je ne sais pas forcément comment améliorer ce point)

😿j’ai tendance à ne pas laisser assez de blanc et donc à ne pas laisser mon dessin respirer

😿d’une page à l’autre, je n’ai pas d’uniformité de style, pas de palettes dominantes

😿le problème de perspective est récurrent (et à chaque fois que j’essaie de lire quelque chose sur ce sujet, est ce mon manque total d’esprit mathématique mais je n’y comprends rien)

😿mes ombres, la plupart du temps, ne sont pas très visibles et pas de la bonne couleur

😿mes dessins sont plats, manquent de contrastes

😿j’ai un gros souci avec les troncs d’arbre et les branches ainsi qu’avec les feuillages

😿les reflets dans l’eau sont aussi compliquées pour moi

😿je ne pense pas toujours aux fameux 3 plans (arrière plan, plan central et élément au premier plan), ni au cadrage

Et après ?

Loin de la Bretagne et sans le projet carnet de voyage à l’aquarelle, je me trouve un peu à court d’inspiration (ou au contraire je ne sais pas dans quel sens partir, sur quoi me concentrer) .

J’ai par contre, très envie de progresser et j’ai repéré pour cela des cours en ligne spécial carnet de voyage que j’ai prévu de suivre régulièrement. Je pense que cela me permettra d’avancer mais aussi de me motiver.

Voilà je crois que vous savez tout sur ce premier carnet de voyage !

N’hésitez pas à laisser un commentaire si vous en avez tenu un, ou si cela vous donne envie ou bien encore si vous avez des conseils qui ont tout changé 🙂

2 Comments

  1. Je te trouve un peu dure avec toi même sur les points négatifs.
    Pour un carnet de voyage je ne trouve pas que ce soit un problème de ne pas avoir de palette uniforme, ça dépend du sujet (après c’est comme pour insta et les filtres qui lissent tout, c’est joli mais c’est pas mon truc)
    Je trouve que tu as beaucoup progressé et que pour une 1ere il est très réussi ce carnet. C’est beaucoup de boulot. Tu as de jolies mises en page, des dessins réussis dans l’ensemble et – à part pour quelques puristes – peu importe que ce soit fait sur place ou au retour, l’essentiel c’est d’avoir un joli souvenir pour après

    • c’est vrai que ma liste de points négatifs est assez longue : )
      et tu as raison cela fait un beau souvenir, j’espère que c’est le premier d’une longue série

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.