Tag

voyager sans voiture

Browsing

Un samedi soir sur la terre (en Bretagne)

Isn’t it ironic… don’t you think, comme le chantait Alanis Morissette, à chaque fois que je parle de vacances en Bretagne (si vous passez par là par hasard, sachez que je suis totalement sous le charme de cette région) à quelqu’un, on me répond « pluie » et c’est de retour à Lyon, que des pluies diluviennes tombent tout l’après-midi. Alors je n’ai pas résisté longtemps à me shooter aux couleurs et à la lumière de ce coin de Bretagne découvert cette année en regardant les xxx photos prises ces deux dernières semaines. J’en ai trié quelques unes pour partager avec vous notre premier soir sur la côte de granit rose.

Traverser toute la France en quelques heures de train et se retrouver dans ce décor à la fois irréel, celtique, végétal et marin, c’est ce qui s’appelle « faire une bonne première impression ». Il se trouve que ce soir là (oui c’était le soir, là bas le soleil ne se couchait pas avant 22h et à 21h il faisait encore bien jour), le ciel était sans nuage, la lumière magnifiait les landes environnantes et faisait scintiller les roches de granit rose. It’s a kind of magic, aurait pu être la bande-son.

côte de granit rose
côte de granit rose
le phare de Mean Ruz
côte de granit rose
côte de granit rose

Quand j’ai vu de la bruyère, j’ai commencé à chercher les hommes en kilt #passionkilt.

côte de granit rose
côte de granit rose

Depuis quelques années, je m’amuse à prendre les enfants en photo alors qu’ils sautent en l’air. Il y a pas mal de loupés mais sur mon téléphone, j’ai le « sauté » le plus réussi depuis longtemps, on dirait qu’ils volent devant le phare.

côte de granit rose

Aller sur la côte de granit rose sans voiture depuis Lyon ?

TGV Rennes-Lyon (4h), attention il ne circule pas tous les jours et pas les samedis (bizarrement) à cette période de l’année.
TER Rennes-Lannion (1h30) puis bus jusqu’à Perros Guirrec/Ploumanach/Trégastel .

J’espère que cela vous a donné envie de voir d’autres photos car j’en ai pas mal en stock : )

Connaissez-vous la côte de granit rose ?

Slow Train ou comment voyager autrement

On veut des trains qui aillent plus vite, des trottinettes électriques parce que les autres avancent trop lentement, on commande des livres en ligne parce qu’à la librairie du coin il faut attendre et que nous on le veut là maintenant tout de suite …et moi je viens vous parler de Slow train, des trajets avec plein d’arrêts, des wagons sans wifi ni prises, des voyages où le « pendant » compte autant que la destination.

« Le but n’est pas seulement le but mais le chemin qui y conduit » Lao Tseu

Slow Train c’est quoi ?

L’idée de Slow Train, qui propose 30 échappées ferroviaires en France, est venue à son auteure, Juliette Labaronne (qui n’a pas de voiture !) suite à une collaboration avec un journal interne de la SNCF. Elle a alors découvert l’univers ferroviaire, elle a rencontré des cheminots passionnés et passionnants. Cela lui a inspiré ce livre. 

Slow Train fait référence bien entendu au slow life, slow food ou l’idée de prendre son temps dans un monde où tout est fait pour être éphémère mais aussi à Jack Kerouac dont les héros passent leur temps à sauter d’un train de marchandises à un autre.

Hormis les points économiques (les ter sont beaucoup plus accessibles en terme de prix que les TGV) et écologiques, ces échappées ferroviaires permettent de découvrir un patrimoine inattendu. Là des viaducs vertigineux, ici des tracés à flan de montagne ou de mer, là encore les traversées des plus beaux terroirs. 

Slow Train

Ce que j’ai aimé dans ce guide

♦Pour chaque échappée, le trajet est dessiné sur un carte, le temps de trajet est donné ainsi que la distance, la fréquence, le tarif, la possibilité de prendre ou pas son vélo (l’auteure suggérant souvent de poursuivre la balade à vélo) et les correspondances. 

♦Les petits détails qui font le côté singulier de certains trajets (confort ou pas du train, correspondance hasardeuse, public qui emprunte le plus la ligne ..) ; Les randonnées possibles indiquées dans les gares d’arrivée ou les appli à consulter pour les trouver 

♦La minute cheminot qui revient sur l’histoire de telle ou telle ligne 

♦La rubrique buffet de la gare avec les spécialités du coin à goûter (je ne conçois pas un voyage sans son volet gastronomie ) 

Slow Train

Les échappées ferroviaires déjà testées

Non je n’ai pas eu le temps de tester aussi rapidement (ce serait le comble) quelques unes des échappées proposées mais en feuilletant ce guide, j’ai repéré deux trajets que j’ai déjà eu l’occasion d’emprunter dans le passé :

-Guingamp Paimpol lorsque j’étais en vacances dans la baie de St Brieuc. Le train traverse des forêts, il surplombe la rivière du Trieux dans sa dernière partie. Il est lent, il n’y a que deux wagons (on était quasiment seuls dedans ) mais on peut observer à loisir les paysages par la fenêtre, voire même les gens à certains croisements. Un trajet que je garde en mémoire !

Nîmes Grau du Roi emprunté une fois seule pour rejoindre mes enfants en vacances chez mon père. Le train traverse la petite Camargue et entre la végétation, les flamants roses et les chevaux blancs, j’ai passé mon nez collé à la vitre (en plus le trajet ne coûte qu’1 euro !)

Slow Train

Les échappées ferroviaires qui me font le plus envie

Parmi les 30 escapades proposées, certaines me donnent envie de prendre un billet plus que d’autres :

la Baie de somme au départ de Paris me tente beaucoup (mais bon faut aller à Paris ))
l’échappée Dole -St Claude qui traverse le jura de part en part (c’est une région que je ne connais pas du tout car difficile d’accès sans voiture me semblait-il) avec pas moins de 36 tunnels, 18 viaducs. Du fait de son parcours et d’après les voyageurs, on a l’impression d’être sur un train volant. Cette ligne est d’ailleurs appelée ligne des hirondelles.
l’échappée Nice Vintimille pour voir la Riviera autrement (et sans les embouteillages) avec des arrêts de charme (Eze, Menton…), des points de vue magiques et le tout pour 8 € l’aller
l’échappée Ajaccio-Corte-Bastia (avec la ligne Trinichellu) parce que je rêve de retourner en Corse mais qu’à priori sans voiture c’est compliqué

Slow Train : Pour qui ?

Pour ceux qui n’ont pas de voiture et qui voyagent déjà en train le plus souvent, ceux qui ont envie de sillonner l’Hexagone à leur rythme, de voyager autrement, de prendre l’air en limitant l’impact sur l’environnement. 

Dommage qu’il ait peu d’escapades au départ de Lyon (si ce n’est celle pour aller à Paris Bercy en passant par la Bourgogne) mais ce guide est vraiment bien fait et donne envie de partir. J’espère que ces lignes ne seront pas fermées ou plus entretenues dans une logique de rentabilité.

Pin It