Tag

provence

Browsing

Peut-être que me désigner comme une accro du shopping est exagéré car si j’adore magasiner comme disent les québecois, découvrir de nouvelles boutiques, passer du temps devant les vitrines, mon budget étant riquiqui, je suis dans ce domaine extrêmement raisonnable.

Faire du lèche-vitrine est un de tes petits plaisirs ? tu trouveras sûrement ton bonheur à Aigues Mortes, si tenté que tu t’écartes de la rue principale. Les ruelles fourmillent d’échoppes de décoration, bijoux fantaisie, créateurs mais aussi de galeries d’art.

petit clin d’œil pour Virginie B.

Les devantures et les terrasses des restaurants ont tout autant de charme mais je n’ai pas été jusqu’à tester l’assiette cette fois-ci…

 Je te conseille de te promener dans la ville fortifiée le matin pas trop tard pour éviter la chaleur et les bouchons sur la route du Grau du Roi en reprenant la route qui longe la Camargue et les salins. Si tu es matinal(e), tu auras peut-être même la chance d’assister à un vol de flamands roses.



Et toi, accro au shopping?

Non mais qu’est-ce qu’il lui prend à celle-là de nous balancer du Chimène Badi dès 8h du matin?

En plus, je ne viens pas vraiment du Sud : née à Paris, j’ai pas mal déménagé enfant et posé mes valises à Montélimar en CM1 jusqu’à ma terminale. J’en ai gardé un très léger accent (mes « o » ressemblent à des « a »), un plaisir inconditionnel pour les barbecues et pour les repas en terrasse ou dehors, un frémissement devant les champs de lavande,les paysages de la drôme provençale et le champ des cigales (ça fait cliché, je n’y peux rien), une aversion pour la pluie et le froid.

Et si je vous dis Montélimar, vous pensez à quoi? comment ça à rien?) au nougat bien-sûr ! le vrai, celui fait avec un pourcentage maximum d’amendes et de pistache, pas les saletés qu’on vend sur les aires d’autoroute ou dans les fêtes foraines par pitié. Alors si un jour d’aventure, vous passiez par Montélimar et que vous aviez une envie irrésistible de nougat, étant donné que les enseignes fleurissent, allez chez Arnaud Soubeyran, adresse testée et approuvée par votre serviteur.

Etudiante, j’y ai travaillé  comme guide-vendeuse, faisant des visites aux touristes dans cette usine pour leur montrer la fabrication, encore artisanale ici (de plus en plus rare, il faut bien le souligner) en français et en anglais. Ensuite les gens se baffraient comme des goinfres dégustaient quelques spécialités de la maison et en général en boutique ils ne repartaient pas les mains vides.

Depuis le magasin s’est agrandi, il propose un salon de thé fort agréable avec une cheminée :


et un musée du nougat, peut-être un peu folklorique dans le côté reconstitution (j’ai toujours un peu peur de tomber dans le « c’était mieux avant! ») mais qui permettront aux plus curieux de jeter un œil dans les coulisses et pour les enfants de pénétrer dans une ruche géante :


Si vous n’êtes pas trop fauchés (va falloir se calmer sur les prix quand même, messieurs les propriétaires de l’enseigne) ou si vous êtes d’incurables gourmands, vous ne saurez plus où donner de la tête dans la boutique mais au niveau qualité croyez-moi ici c’est le nec plus ultra en matière de nougat.

A tout hasard, sachez qu’ils ont une boutique en ligne

Pin It