Tag

librairie

Browsing

L’idée de cette nouvelle rubrique m’est venue du fait que je prends pas mal de photos avec mon smartphone mais que je ne les publie pas toutes sur Instagram pour ne pas saoûler les personnes qui me suivent .

Côté légendes, le carrot cake a été dégusté chez Slake avec Argone, la librairie spécialisée devant laquelle je passais pour la première fois est dans le 6ème, les articles d’HEMA viennent de la boutique qui a ouvert à Lyon mercredi (comme prévu, il y a beaucoup de monde et un plan de circulation en bas à améliorer selon moi), les pères Noël en chocolat trônent dans la vitrine de Pralines et chocolat et les livres de cuisine dans celle de la librairie Vivement Dimanche à la Croix Rousse.

20151211_150236

20151208_123701

20151211_145515

20151208_115707

hema

20151211_145912

20151202_164212

20151211_142746

20151212_153441

Bonne semaine !

 Si tu aimes cuisiner, si tu cherches une idée cadeau pour Noël et que tu as des gourmands dans ton entourage, si tu aimerais mettre un livre de cuisine sur ta liste, voici quelques livres gourmands que j’ai repérés récemment après avoir feuilleté le rayon gastronomie d’une librairie (attention je te conseille de manger avant de te livrer à ce genre d’exercice qui met fortement en appétit ) :

Pourquoi? parce que tu es secrètement amoureuse de Frédéric Anton (j’ai cru comprendre lors des chroniques sur Masterchef qu’il ne laissait pas de marbre certaines d’entre vous), parce que les photos sont belles mais les recettes sont, d’après ce que j’ai vu en le feuilletant, plutôt simples à réaliser.

Pourquoi? parce que tu vis avec un/une grecque et que tu as envie de lui faire plaisir, parce que c’est une somme dans cette spécialité comme l’est celui chez le même éditeur pour la cuisine italienne, parce que tu as besoin de voyager au quotidien mais que tu n’as pas forcément les moyens de partir.

Pourquoi? parce que tu veux épater ta belle-mère ou ton beau-frère, parce que tu aimes la photographie culinaire, parce que tu as un peu de temps libre, le goût pour la pâtisserie plutôt que pour le tricot.

 

Pourquoi ? parce que tu aimes l’ambiance des bistrots et leur clientèle d’habitués, parce que le livre est une balade dans 10 bistrots de la Capitale avec à chaque fois des décors, des gens et des histoires différents, parce que l’entrecôte béarnaise et ses frites maison est le plat préféré de celui/celle qui partage votre vie.

 

 Pourquoi ? parce qu’il y a plein de bonnes adresses sur Paris (à quand une version Lyon? ) et que le guide coûte moins cher que pas mal de guides sur le même sujet, parce que la maquette est sympa.

 

 

Pourquoi? parce qu’il y a 40 recettes de chocolats chauds à l’intérieur de quoi tester une variante de nombreux dimanches froids de cet hiver, parce qu’il y a aussi des recettes de petits gâteaux pour déguster avec et qu’il n’y a pas mal à se faire du bien )

Pourquoi ? parce que tu as envie de voyager au quotidien et que les 50 recettes de la pâtisserie autrichienne présentées sont réellement appétissantes.

Et toi, y a t-il un livre en ce moment que tu aimerais qu’on t’offre?

 

librairie le bal des ardents (Lyon)

…parce que chaque nouveau carton de nouveautés à ouvrir serait comme un cadeau de Noël. Lorsque je reçois un livre dans ma boîte aux lettres, je suis déjà excitée comme une gamine.

…parce que je pourrais imaginer et mettre en place de supers vitrines en lien avec une saison, un évènement dans la ville, un thème

…parce que les coups de cœur de l’équipe seraient présentés sur une table avec un bandeau au graphisme original

…parce que les métiers gratifiants ne sont pas si nombreux et que transmettre son enthousiasme à des lecteurs, si tenté qu’on y arrive (mon maitre en la matière étant Gérard Collard de la Griffe Noire qui propose depuis peu une nouvelle rubrique, les déblogueurs) ça met du baume au coeur

…parce que contrairement à d’autres boutiques, je vois les librairies indépendantes comme des lieux de rencontre et d’échange

…parce que j’aurais une clientèle de fidèles dont je connaitrai peu à peu les goûts pour personnaliser choix et conseils

…parce que j’organiserais des book dating, des dégustations de vin, de thé ou du chocolat, un club de lecteurs ou des rencontres avec des auteurs

…parce que la librairie aurait un blog avec des coups de coeur, les nouveautés à ne pas louper, des jeux concours en ligne

…parce que pour les plus aventuriers, dans un coin, il y aurait des pochettes surprises comme dans certaines boulangeries avec un livre mystère à l’intérieur à découvrir en arrivant chez soi

crédit Kid’s republic

…parce que je prévoirais un espace jeunesse dans lequel les enfants pourraient s’assoir, jouer avec des objets et des meubles ludiques pendant que leurs parents choisiraient tranquillement leur bouquin

…parce que l’été je me plaindrais d’avoir une déferlante de livres de la rentrée littéraire à lire et que mes amis me regarderaient d’un oeil envieux

…parce que je ramènerais du travail à la maison sans déplaisir

Et toi, tu mets les pieds dans les libraires indépendantes, tu préfères les grandes enseignes ou acheter tes livres en ligne?

1) J’adorerais me retrouver enfermée après la fermeture, ni vue ni connue, dans une librairie, un relais presse d’aéroport ou une boutique de fringues pour pouvoir passer toute la nuit à feuilleter des livres en prenant tout mon temps, pour dévorer tous ces mètres linéaires de magazines (malgré les blogs, j’aime toujours autant la presse papier, qu’il s’agisse de voyage, de cuisine, de déco ou de de presse féminine entre autres) ou pour essayer toutes les tenues qui me plaisent les unes après les autres….avec une copine si possible, ce serait nettement plus drôle )

2) Quand j’étais enfant, j’ai maltraité des poupées : j’ai agrandi avec une aiguille le trou qui permettait à Tinie de faire pipi quand on lui donnait à boire, j’ai mis du feutre turquoise sur ses paupières avec l’idée de la maquiller et avec un résultat désastreux et j’ai quasiment rasé une ou deux barbies ne supportant plus leur air toujours satisfaite d’elles-mêmes

3) Je suis accro au chocolat mais je préfère le thé à une boisson chaude chocolatée et côté glace, je ne choisis jamais ce parfum…j’aime boire un expresso après le déjeuner mais je n’aime pas du tout les mokas, éclairs au café ou crème à ce parfum…bref je suis chiante mais est-ce un secret ?

4) J’ai envisagé d’appeler mon fils Gianni  et ma fille Emma..l’homme a déclaré qu’on n’était italien ni l’un ni l’autre et que cela lui rappelait un gars très laid..quant à Emma, devant la recrudescence de ce prénom, je me suis contentée de lui donner en second )

5) J’ai passé mon permis trois fois avant de l’obtenir et après un nombre d’heures de conduite totalement affolant….aujourd’hui je ne conduis quasiment jamais et je me gare sur les parkings le plus loin possible des autres voitures

6) Fut un temps où j’ai goûté aux joies de la conversation amoureuse  virtuelle avec des hommes dont la préoccupation principale était de savoir si je portais ou pas une culotte sur feu caramail (je vous parle d’un temps que les moins de 20 ans…)…j’ai sauté le pas de la rencontre réelle quelquefois et c’est ainsi je me suis même retrouvée un soir avec un comptable belge, acnéique et terriblement ennuyeux dans un restaurant des Champs Elysées…un grand moment de solitude !

7) J’ai la manie des ressemblances (j’avais même organisé un concours autour de ce thème il y a fort longtemps). C’est comme ça que dans mon entourage j’ai des sosies de Gérard de Palmas, Kate Winsley, Matt Damon, France Gall jeune, Marc Toesca par exemple.

Voilà mes 7 secrets  Alice et je refile la patate chaude à Lost and Found in London,Et sinon rienOcéane, Pivoine cuisine, Tamagochan, Xtinette et Delphine Books and more sans aucune obligation bien entendu (manquerait plus que ça).

Laisser les enfants à belle-maman, découvrir dans le TGV le programme concocté par l’homme qui a préparé cette escapade surprise, profiter de deux jours en semaine hors vacances scolaires mais avec un temps radieux dans la capitale...éviter les heures de pointe dans le métro et voyager toujours assise…découvrir à pied des rues dans lesquelles je n’étais jamais passée quand j’habitais à Paris…prendre en photo l’Arc de Triomphe comme si j’étais d’un autre pays…tomber sur des petites places charmantes… être à deux doigts de fredonner du Joe Dassin en remontant la plus belle avenue du monde… réaliser que les distances qui paraissent courtes sur un plan ne le sont pas en réalité….sentir la présence de chacun des muscles de mes jambes et m’effondrer sur un lit d’hôtel avec bonheur…

une allée fleurie pour Angelita

Ne pas courir, ne pas être pressée, avoir le temps de rentrer dans une librairie anglaise juste en face du jardin des Tuileries, se perdre dans les rayons, lire les 4ème de couverture, admirer les escabeaux en bois et le fauteuil club, rêver d’avoir un jour à soi un endroit similaire :

 

Se pomponner pour sortir au restaurant et choisir le canapé moelleux, ne pas craindre que le service soit trop long à cause des enfants, pouvoir parler sans être interrompue, ne pas avoir l’habitude de dîner aussi lentement et ne plus avoir faim pour le dessert !

 

Tomber sur un lieu d’une magie digne d’un film (un Relais et Château à deux pas des Champs Élysées), marcher dans la tiédeur de la nuit, avoir envie d’échanger sa paire de chaussures pour une paire de converses……

En quelques mots, j’ai adoré jouer à la touriste à Paris !

Et toi, parisien(ne) ou pas, tu aimes cette ville?

Je me demande s’il est possible de se faire interdire de librairie comme certains sont interdits de casino. Les tables de livres semblent me murmurer « regarde-moi, regarde-moi », les coups de cœur sont comme des petites mains qui se tendent vers moi, les rayonnages m’attirent tels des aimants, les auteurs m’appellent « choisis-moi, choisis-moi ».

Pas loin de l’entrée, je tombe sur le dernier livre du pâtissier Michalak :

les desserts qui me font craquer

des recettes classiques qui semblent faciles à réaliser, des ingrédients basiques et des photos très gourmandes

Rayon société et actualité, je repère quelques titres qui me donnent envie d’en savoir plus :

maman, est-ce que ta chambre te plait?

pas follement gai mais l’auteur a une plume qui vaut le coup d’être découverte

Pour une révolution fiscale

pas sûre que je comprenne tout mais des pistes de réflexion qui semblent intéressantes

une collection que j’avais découverte avec le titre no sex, last year; la remise en question de la valeur travail comme le centre de la vie

Je jette un œil du côté des poches et m’arrête sur :

pour suivre les péripéties d’une famille à travers trois continents

vendu comme l’un des livres fondateurs du roman du serial killer

là j’avoue je me laisse portée par l’auteur que je connais

Je note quelques titres dans le coin romans en espérant pouvoir les emprunter dans une bibliothèque  :

un pressing, une amitié qui grandit entre deux hommes que tout oppose et Londres en toile de fond

le bandeau raccoleur me donne quand même envie d’ouvrir le livre

J’aurais pu participé au No shopping month de Manu car ce jour là, je suis ressortie de la librairie avec une  envie énorme de lire mais les mains vides …

Et toi, quel est le dernier livre que tu as acheté? offert?

Pin It