Tag

education physique et sportive

Browsing

Durant toute ma scolarité, j’ai haï profondément les sports collectifs…comme tout mauvais élève en E.P.S.

J’étais celle qui était toujours choisie la dernière ou l’avant-dernière au moment de constituer une équipe. A chaque prénom énoncé, je tendais l’oreille et quand il n’y avait plus personne dans la rangée, je finissais par être désignée d’un signe de tête accompagnée d’un soufflement de résignation.

Je détestais être en jogging, je ne ressemblais à rien si ce n’est à un sac à patate plutôt qu’à Madonna pendant son jogging. Je consultais la météo le dimanche soir et grelottais à l’avance à l’idée de passer deux heures dans le froid, Angélita.

Je n’aimais pas le ballon prisonnier. Vu mon manque d’entrain à investir le terrain, j’étais prise pour cible. Je n’aimais pas le football dans un gymnase qui sentait les chaussettes qui puent et la transpiration. Je n’aimais pas le handball, j’aurais préféré aller au salon de thé, oui Madame la professeur de sport, puisque vous me le suggériez régulièrement. Je n’aimais pas non plus le volley. Je ne savais pas quand récupérer la balle et je finissais par m’aplatir contre un de mes camarades ou par me retourner les doigts en voulant réceptionner un ballon.

Bizarrement je kiffais le basket alors que je n’étais guère plus douée.

J’ai même eu droit à quelques séances de rugby mixtes : coups de pieds dans les tibias, glissades dans la boue…un plaisir !

Un jour, un conseiller d’orientation, examinant à la loupe mon bulletin scolaire, pointa ma mauvaise note (j’étais plutôt bonne élève) en E.P.S et me prédit une incapacité à travailler en équipe étant donné mon peu d’attrait pour les sports collectifs. Si j’avais pas eu la moyenne en géo, il m’aurait offert un GPS tu crois?

Et toi, les sports collectifs tu aimais ça?

 

 

Pin It