Tag

bento

Browsing

C’est la seconde invitée de cette interview placée sous le signe de la gourmandise…elle tient un blog de cuisine, elle met plutôt les grands plats dans les petits que l’inverse, sauras-tu deviner qui elle est ?

1) Quel plat/aliment pourrais-tu manger tous les jours sans te lasser?
C’est difficile de choisir un plat. Mais je dirai la pizza. Faite maison, on peut la garnir de n’importe quoi, c’est donc un repas sans cesse réinventé selon les aliments du placard.

2) De quel plat as-tu un souvenir d’enfance marquant?
Ce n’est pas vraiment un plat, mais plutôt un moment que je retiens. C’était chez ma tatie (ma nounou) : mon tonton me récupérait à l’école en vélo (je me mettais sur le siège arrière = un coussin, argh les fesses) et on rentrait pour le goûter. Ma tatie n’était pas là, alors on se « goinfrait » de tartines de pain de campagne avec du beurre et de la confiture de fraises (mon tonton avait interdiction de manger du beurre :P). Je trempais même mes tartines dans mon verre de jus d’orange (je le fais encore et ça étonne souvent les gens qui me voient faire ça !) et on se tordait de rire à regarder par la fenêtre si ma tatie arrivait. C’était toujours marrant ces goûters avec mon tonton et j’en garde un magnifique souvenir !

3) quel plat aimerais-tu faire goûter au monde entier?
Les rosquitos et les abuelas. Toi qui as fait un voyage en Espagne, ce sont des gâteaux traditionnels pour Noël qu’on confectionne en Espagne. Les abuelas sont en fait des sortes de bugnes et les rosquitos des sortes de beignets frits. Dans ma famille, ce sont deux recettes traditionnelles qui se préparent en famille (on les fait toujours en grande quantité). Je les faisais avec ma grand-mère, ma mère et mon frère. Il faudrait que j’en fasse cette année pour Noël !

4) quel plat ne peux-tu plus manger ? (parce qu’il t’a rendu malade, ou parce que cela t’écoeure aujourd’hui,…)
Le gratin de courgettes et chou-fleur. C’était la tatie de mon frère qui m’avait forcé à manger ça alors que rien que l’odeur me dégoûtait (si j’aime pas l’odeur d’un plat, j’ai souvent du mal à le goûter) et ça m’avait écoeuré. Depuis, je n’ai jamais mangé de chou-fleur mais j’ai retenté les courgettes, sans grande réussite…

5) quel plat ferais-tu manger à ton pire ennemi?
Des chous de Bruxelles :P. Comme pour le chou-fleur, je n’aime vraiment pas l’odeur ni le goût. Sinon, les insectes qu’on voit frits sur les marchés chinois, ça je ne pourrai pas y toucher, donc je le donnerai bien à mon pire ennemi (c’est un peu plus méchant que les chous de Bruxelles je pense :P).

6) Y-a-il quelqu’un ou quelque chose qui a influencé ton rapport à la cuisine aujourd’hui?
Je pense que je suis très influencée par les gens autour de moi qui cuisinent : que ce soit ma mère (je l’aidais souvent à faire la cuisine, donc ça marque quand même), ma grand-mère, mais aussi une amie qui m’a fait découvrir la cuisine asiatique et avec qui j’avais eu le plaisir de faire un tour chez les Frères Tang à Paris (et avec un guide comme elle, c’est trop fort, elle t’explique à quoi sert tous les trucs que tu trouves là-bas !). Je suis aussi influencée par les blogs que je suis régulièrement, j’aime m’inspirer de ce que font les autres, je trouve que c’est ce qui nous aide à nous enrichir, l’échange !

7) Quel aliment emporterais-tu sur une île déserte?
du pain :P. Je suis une vraie fan de pain !

8 ) si tu devais être un aliment ou un plat, lequel serais-tu?
une tarte aux myrtilles, me demande pas pourquoi, je ne sais pas (à part que j’adore la myrtille).

9) Quel plat rêverais-tu de savoir faire?
Difficile à dire. En fait, je souhaiterais surtout améliorer ma technique (j’aime beaucoup le livre L’encyclopédie du chocolat, qui donne les techniques de base) pour créer mes propres recettes en respectant un peu plus les règles de l’art et en essayant des choses plus techniques et « évoluées ».

10) Ton blog rime-t-il avec gourmandise?
Je crois :P.

11) une adresse gourmande à conseiller pour finir? (restaurant, salon de thé, chocolatier, glacier…)
Le kikoumaru, pour tester le bubble tea, mais aussi tout le quartier japonais de Paris pour déguster un bon repas japonais (j’ai testé le Higuma en septembre, j’ai été ravie).

Pour elle, la présentation est aussi importante que la recette , elle est incollable sur les petites boîtes japonaises qu’elle adapte à ton quotidien….il s’agit de Bentoblog bien-sûr !

Merci d’avoir répondu à mes questions..maintenant j’ai très envie de tester le bubble tea !

Si toi aussi tu es gourmand(e), ou gourmet, bec salé ou bec sucré (ou les deux),  je t’invite à venir t’attabler chez moi pour répondre à l’interview gourmande (préviens moi juste avant par mail ou par commentaire ) !

A qui le tour?

Edit : aujourd’hui je suis le blog du jour d‘1 blog, 1 jour

Le match d’aujourd’hui opposera la cantine à la gamelle maison. A ma droite, le restaurant d’entreprise, endroit dont l’esthétisme est souvent déprimant à lui tout seul. Partout les mêmes tables en longueur, les mêmes plantes vertes en plastique, les mêmes œufs mimosa, elle est où la cafét  façon Alfredo ?

Je m’y rends rarement car je trouve ça assez cher et pas très bon (les pâtes à la moutarde lors de mon dernier passage, drôle d’idée quand même, non?) mais surtout un phénomène totalement insupportable se reproduit jour après jour, midi après midi : cerains collègues parlent boulot à table ! C’est très mauvais pour ma digestion, je suis ballonnée toute l’après-midi.

A ma gauche, la tribu des courageuses et des courageux, ceux qui arrivent au travail, avec leur tupperware dans un   sac en plastique voire avec leurs couverts, leur serviette en tissu et le rond qui va avec. Déjeuner dans la cuisine signifie ne pas choisir ceux et celles avec qui tu vas t’attabler…imagine que ce soit encore des gens qui parlent boulot ? Devant leur sens de l’organisation (il en faut pour avoir le temps chaque soir de se préparer son repas du lendemain), j’ai toujours un peu honte de glisser mon plat surgelé tout prêt dans le micro-ondes. Bien entendu, il y a toujours quelqu’un pour faire des remarques sur le contenu de ton assiette (au choix « tu ne manges que ça ! » « c’est bourré de saloperies ton truc » « faut le chercher le poisson ») et franchement ça me gonfle !

En réalité, ce que j’apprécie le plus c’est de déjeuner sur le pouce devant mon écran, profiter de cette pause pour surfer un peu et passer un coup de fil à l’homme pour un débriefing mi-journée (on s’est vu 4 heures plus tôt, mais on a toujours plein de choses à se raconter !) …sûrement mon côté ours.

Peut-être que si je demandais pour Noël une panoplie complète bento, je serais plus motivée pour me joindre à mes petits camarades ?

Et toi, le midi, cantine, resto, sandwich ou fait maison?

Edit : des idées de recette pour aller avec ici

Pin It