Street food, coffee shop et caramel

Je vais encore donner l’impression de passer mon temps à manger mais je vous assure que c’est faux …je bois aussi. Blague à part, une des raisons pour laquelle j’aime Lyon est qu’il se passe toujours quelque chose dans l’assiette, même si côté pâtisseries, cela reste encore un peu timide (c’est le bec sucré qui parle )).

Un festival : Lyon Street Food Festival

Je l’avais noté depuis longtemps dans mon agenda, c’était situé au pied de ma colline, bref impossible de louper le Lyon Street Food Festival . Même si je ne suis pas agoraphobe, je craignais un peu le coude à coude mais en m’y rendant relativement tôt (vers 11h30) le samedi midi, c’était tout à fait respirable (pas d’attente à l’entrée et peu devant les différents food trucks ou stands, des places assises pour manger).

Entre le ticket d’entrée et les miams (monnaie pour payer sur place et dont on ne réalise pas forcément la valeur), les prix m’ont paru un peu élevé. En même temps cela m’a permis de goûter à la cuisine de Tabata (je n’ai pas noté l’intitulé mais c’était vraiment délicieux, c’est le sandwich en photo ci dessous) alors que son restaurant les Apothicaires n’est pas trop dans mon budget, de découvrir les cidres Appie et les cocktails de Citrojito dans un lieu très agréable et sous un soleil estival. Bref à refaire !

street-food-festival

street-food-festival-collage-3

street-food-festival-3

street-food-festival-9

street-food-festival-collage-2

street-food-festival-8

street-food-festival-7

street-food-festival-collage

street-food-festival-13

Un Coffee Shop : les Cafetiers

Les Cafetiers ne viennent pas d’ouvrir mais je n’avais pas encore eu l’occasion d’y déjeuner. C’est frais, c’est équilibré (non vous ne me ferez pas écrire le mot healthy, je l’ai en horreur  depuis que je le vois écrit partout et puis c’est un mot fourre tout comme bobo qui finalement ne veut rien dire ) (et non je n’ai pas pris le carrot cake, j’ai été plus raisonnable, j’ai choisi une salade de fruits)et les propositions changent régulièrement.

La salle est bien agencée (pas de tables collées les unes ou autres et une petite cour intérieure charmante), c’est bien située (à deux pas de Cordeliers) et le rapport qualité prix me semble très correct (sandwich ou salade + dessert + boisson pour 10 euros).

cafetiers

cafetiers-2

cafetiers-3

cafetiers-5

cafetiers-dessert

Un livre de cuisine  : Food avec les kids

Comment faire manger des légumes aux enfants ? (ok les vôtres sont parfaits mais pas tous ), comment leur donner envie de mettre la main à la pâte ? quelles recettes sont amusantes pour eux ? C’est à ces questions que répond le livre, Food avec les kids, de Carrie Salomon à travers des idées de petit déjeuner, apéro, goûters, plats, desserts. Pour l’instant on n’a tenté qu’une seule recette, les donuts aux pommes cuits au four. C’était bon mais cela n’avait rien à voir avec un donut, j’ai du rater quelque chose dans le déroulé.

Si parfois les propositions sont très « américaines » (pain de mie avec du beurre de cacahuète dessus et des tranches de banane pour les yeux), c’est ludique, expliqué pas à pas et les enfants ne sont pas relégués au rôle de passeur de plat.

004381099

donuts-sans-cuisson

donuts-sans-cuisson-2

Un compte Instagram : @nicolashaelewyn

Parmi mes nombreuses petites faiblesses, se compte le caramel (et puis cela va tellement bien avec le chocolat) alors quand je regarde le compte Instagram de @nicolashaelewyn, je craque. Ce chef pâtissier normand qui travaillait avant chez Ladurée va ouvrir courant novembre dans le 7ème arrondissement de Paris, la boutique /salon de thé Karamel Paris en proposant toute une déclinaison de gourmandises autour du caramel. Encore une adresse à ajouter sur ma très longue liste spécial bec sucré !

karamel-ig

Je vous laisse avec la version piano/ voix de Sublime & Silence que j’écoute en attendant la sortie prochaine du dernier album de Julien Doré. J’ai appris que l’artiste viendrait jouer à la Halle Tony Garnier, salle que je fuis tant pour l’acoustique que pour la disposition (où que l’on soit, on ne voit rien !). Je croise donc les doigts pour qu’il prévoit une date aux Nuits de Fourvière l’été prochain.

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Edit : j’ai remis en place une newsletter, pour s’inscrire cela se passe dans la colonne de droite : )

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

8 commentaires
  • djoolius
    septembre 30, 2016
    Je ne peux qu’être d’accord avec ton avis sur « healthy », ce terme en est venu à m’écœurer !
  • Ma'
    septembre 30, 2016
    Sympa le Lyon Street Food Festival (ils ont recyclé les lampions de la déco de Noël de la rue de la Ré, non ??? )… Il y avait un truc dans le même style à Valence le week-end dernier mais j’ai eu peur du combo foule/tout est payant en tickets (et donc ça fait vite monter l’addition mine de rien)…
    • chocoladdict
      septembre 30, 2016
      je ne sais pas pour les lampions mais c’est vrai que c’est ressemblant )
  • chiffonsandco
    septembre 30, 2016
    il est certain qu’à Lyon, les occasions de festoyer ne doivent pas manquer…Je me suis réinscrite à ta newsletter même si je pense que c’était fait depuis longtemps!
    • chocoladdict
      octobre 2, 2016
      j’ai vu passer ton inscription (j’ai perdu toute ma base d’anciens abonnés donc tu as bien fait )
  • Tiphaine
    septembre 30, 2016
    Je devais aller au Street Food Festival ce week-end, mais j’ai été un peu malade… J’espère pouvoir y aller l’année prochaine !

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *