Tag

lecture

Browsing

Quand j’ai croisé le regard de Gabriel Byrne dans la bibliothèque de mon quartier, je n’ai pas pu résister, j’ai emprunté le livre, Mes fantômes et moi. Gabriel Byrne est né la même année que mon père, je n’ai jamais été attirée par des hommes beaucoup plus âgé que moi. Alors comment expliquer que son regard me séduit et que je le trouve charmant ? Je ne vois qu’une explication : c’est à cause de la série En analyse (vue…

Les deux derniers livres que j’ai lus sont très éloignés l’un de l’autre mais ils ont au moins un point commun, tous deux ont en point de mire, ce thème qui ne cessera jamais de faire couler de l’encre : l’amour ! Dans Tokyo Crush, Vanessa Montalbano le cherche sur Tinder et au Japon. Dans Les archives des sentiments, Peter Stamm met en scène un documentaliste qui décide de reprendre contact avec son premier (et seul ?) grand amour. Tokyo…

S’il y a quatre visages de différentes couleurs sur la couverture de True Story (qui peuvent être aussi des montagnes), c’est parce que True Story suit la trajectoire de quatre jeunes américains confrontés au souvenir d’un même drame vécu à l’adolescence. Que s’est-il réellement passé ce soir là dans la voiture qui ramenait chez elle, Alice, 16 ans, ivre et inconsciente ? A-t-elle été abusée ou cette version qui s’est répandue comme de la poudre était-elle une très mauvaise blague…

Je n’ai pas de mémoire pour un certain nombre de choses et parmi ces choses, aucune pour les noms (alors que je me souviens très bien des visages). Ainsi lorsque j’ai vu « Fanny Ruwet » écrit sur la couverture du livre Bien-sûr que les poissons ont froid, je n’ai pas tilté. La couverture m’a plu, le titre aussi et encore plus le « pitch » à savoir « amour, humour et loose au temps du numérique ».Comme j’ai dévoré ce premier roman, je n’ai pas…

Plus pour laisser une trace que pour me lancer dans une chronique détaillée, voici les 3 derniers livres que j’ai lus (depuis que je dessine tous les jours, je lis beaucoup moins !) Journal sans faim : Dans la tête d’une anorexique Si je devais énoncer des raisons qui me donnent envie de lire, je parlerai forcément de la possibilité grâce à eux de mieux comprendre ce qu’on n’a jamais vécu, parfois avec un point de vue qui reste extérieur,…

La première chose qui m’a scotchée dans le premier roman de Mathieu Persan, Il ne doit plus jamais rien m’arriver, c’est sa superbe illustration en couverture. En pâtisserie, je suis très sensible au visuel. C’est probablement vrai aussi en littérature, et c’est d’autant plus vrai depuis que je me suis mise au dessin et à la peinture. Les éditions P.O.L sont mal barrés, les couvertures avec un serpent inimaginables dans ma main ou sur ma table de chevet en bonne…