Tag

sexualité

Browsing

Non mais qu’est ce qu’il a, ces temps-ci, à se toucher en public? découverte de son corps? j’avais beau lui expliquer qu’on ne fait pas ça devant tout le monde, régulièrement il glissait la main dans son pantalon.

Lors de la dernière visite chez le pédiatre, j’ai abordé la question et après avoir répondu un automatique « c’est l’âge », elle s’est penchée sur le zigouigoui de l’intéressé et m’a parlé d’adhérences douloureuses et de rougeur.

Me voilà repartie avec une crème à mettre tous les soirs, pour aider le décallotage…autant te dire que je laisse faire le papa.

Mais faut-il vraiment aider le capuchon à coulisser? sur la question, le débat fait rage ! certains évoquent l’opération comme un épouvantail (en général l’ancienne génération), d’autres comme Martin Winckler prend position contre cette pratique et affirme que cela ne sert à rien.

Alors, toi maman de garçon qui est passée par là, quelle est ton expérience? et toi Homme, c’est le moment de parler ou de te taire à jamais ?

Je me vantais sur ce blog il y a un petit moment du fait que mon fils n’était pas passé par sa phase œdipienne. Le traître a attendu d’avoir quasiment 4 ans pour me livrer le package :
« Plus tard, quand je serai grand, je pourrais embrasser ma maman sur la bouche« 
« Ma chérie, c’est maman« 
«  On dirait que j’étais le prince charmant et toi la princesse et on se marierait »


Leçon d’éducation sexuelle numéro 1 : la différence de sexe.

Je ne savais pas à quoi il pensait quand il utilisait les toilettes collectives de l’école maternelle en petite section mais il a fallu attendre cet été pour que Monsieur tilte sur la question du sexe. Me trouvant assise sur les toilettes (oui faut savoir que pour avoir 2 minutes d’intimité dans cette maison c’est coton), il me regarde l’air goguenard :
« Mais maman pourquoi tu fais pas pipi debout comme moi?« 
‘ »Ben parce que j’ai pas un truc qui pendouille entre les jambes « 
Stop stop je vois déjà toutes les mères parfaites derrière leur écran s’indigner devant une telle explication…je plaisante les mères parfaites, en vérité j’avoue qu’entre zizi, zézette, et appellations purement médicales je ne savais pas trop quel terme employer pour lui faire comprendre que les filles ne sont pas faites comme les garçons.

Du coup, le soir même, dans le lit, discussion au sommet avec l’homme :
« j’ai dit zizi pour les garçons et zézette pour les filles« 
« moi aussi« 
« ouf.…maintenant il veut voir celle de sa sœur, pour vérifier  »

Comment on fait les bébés, ça me pend au nez, non?

Et toi, tu appelles ça comment ?

Pin It