Tag

pâte à choux

Browsing

Ça faisait un petit moment que je ne vous avais pas mis une chanson dans la tête de bon matin, non ? J’ai donc choisi les Platters pour vous annoncer le lancement d’un nouveau blog, Only Choux, où il ne sera question que de choux sucrés et de pâtisseries à base de pâte à choux !

only choux bis

Only Choux est un bout de chou qui fait ses premiers pas grâce à Jérémie qui, non seulement écrit bien (oui oui cliquez sur le lien ) mais pour qui, en plus, tout ce qui est technique et référencement est bête comme chou.

Only Choux n’a pas forcément vocation à devenir une pièce montée ou un croquembouche mais j’espère ne pas faire chou blanc et je compte sur vous pour l’aider  à devenir un beau chou bien garni.

Gang des testeuses de choux, recettes à 4 mains filmées…j’aimerais, pour ce nouveau blog, sur un rythme plus espacé qu’ici, proposer des articles, des rubriques participatives alors toutes vos idées sont les bienvenues (même les plus folles, surtout les plus folles).

Alors on se retrouve chez Only Choux parce que plus on est de choux, plus on rit !

 A la recherche d’adresses gourmandes sur Paris, je suis tombée sur la boutique de Carl Marletti et j’ai découvert des pâtisseries si appétissantes que j’ai eu envie de les partager pour bien démarrer le week-end et choisir clairement mon camp dans le combat gourmand du mois de septembre Fromage ou Dessert.

Parmi les créations de Car Marletti, en voici deux au chocolat parmi d’autres :

Le censier (crédit photo : Jérôme Sarrazin) : croustillant au praliné et popping candy, quenelle de chocolat noir Taïnori

Le dôme noir : mousse de chocolat noir, coeur crémeux à la vanille sur un biscuit à la noisette, glaçage chocolat noir

Le rialto façon cheesecake est magnifique tout comme le Mont-Blanc. Côté classiques, les millefeuilles (oh je louche sur le chocolat/passion), tout en hauteur, ont l’air tout simplement fabuleux, les éclairs attendent qu’on vienne les croquer (et à un prix qui me parait beaucoup plus normal que ceux de Fauchon ). A chaque nouveau dessert,  on rêve de passer la main à travers son écran.

J’espère avoir l’occasion de goûter un jour les pâtisseries de Carl Marletti, dommage qu’il ne fasse pas salon de thé pour une pause gourmande lors d’une balade à Paris.

Dans la cuisine de Lucky Sophie, des nounours en chocolat se la coulent douce

Dans la cuisine de l’Instinct des thés, un tajine

Dans la cuisine d’Aux petites canailles, un dîner en haut des cimes

Dans la cuisine de Sysyinthecity, des brochettes avec des oursons au chocolat

Pin It