Tag

pabobo

Browsing

Petit test pour commencer ce dimanche : tu vois quoi en regardant la première photo ? juste un nuage ? (terre à terre); le ciel bleu derrière les nuages ? (optimiste); la pluie dans pas longtemps ?  (pessimiste); autre chose? Tu vas peut-être penser que j’ai démonté les lattes de mon parquet et que j’ai commencé à le fumer mais en jetant un œil vers le ciel ce jour là j’ai vu une tête de chien avec une oreille en arrière.

A part ça, samedi dernier j’ai quiché, croissanté, verriné, caké pour un buffet...tout était bon, par contre j’en ai fait pour 3 jours comme la dernière fois par peur que mes convives crèvent de faim (en vérité cela m’est arrivé une fois d’invité un couple de « gros mangeurs » qui ont dévoré ce que j’avais déposé sur la table intégralement et qui semblaient avoir encore la dalle ). Si tu es en panne d’idées pour un apéro dinatoire, je te conseille les croissants fromage frais (philadelphia mélangé avec de la ciboulette finement hachée) et truite fumée, le cake magret fumé/foie gras ou les quiches roquefort allumettes de jambon par exemple.

Le lendemain, ne laissant que peu de répit à nos estomacs, nous avons fêté les rois…enfin je dis nous mais je me suis contentée de mettre autant de fèves dans les galettes que d’enfants présents (oui c’est un peu l’Ecole des Fans parfois à la maison) car la galette plus je la vois, moins j’en ai envie.

Elle n’a pas goûté une miette de pâte feuilletée ni une lichette de frangipane pourtant la nuit suivante a été nuit blanche sans les animations lumineuses mais avec la serpillère à la main, les draps dans l’autre et une Miss Zen qui découvrait ce que signifiait vomir (elle dit toujours « j’ai toussé ») et plutôt deux fois qu’une, ne supportant même pas une cuillerée d’eau.

J’ai oublié un instant la gastro en recevant cette jolie carte de vœux envoyée par l’équipe de Pabobo. A la maison s’il y a bien une chose dont on ne peut se passer ce sont de leurs jolies veilleuses, une barbapapa bleu pour le fiston et une rose pour Miss Zen (oui on est aussi un peu cliché parfois dans la famille).

Il y a des jours on ouvre sa boîte aux lettres et on ne trouve que des factures au milieu de brochures publicitaires…et puis il y a des jours où l’on reçoit d’un seul coup plusieurs paquets avec des livres (vivre avec un accro aux jeux concours ça aide). J’ai d’ailleurs tout de suite attaqué le dernier Philippe Besson dont j’ai du lire à peu près tous les romans (tous ne se valant pas). Je n’ai pas trop entendu parler de l’homme inquiet mais j’ai aimé Le retour du professeur de danse. Je n’aurais probablement jamais acheté des poches dans ce format …je te dirai si cela est pratique et lisible (et je te conseille de Thomas H. Cook Les leçons de mal et Les feuilles mortes).

Oublie tout ce que tu pensais savoir sur la crème de châtaigne, celle que tu mets peut-être dans ton chariot. Goûter le dessert de châtaigne de la Trinquelinette c’est prendre le risque de ne plus pouvoir revenir en arrière : moins sucré mais tellement plus savoureux, avec des petits morceaux de châtaigne à l’intérieur. J’avais le pot dans ma cuisine depuis un petit moment mais je le gardais à la portée de main du chérubin qui est un fou de crème de marron …j’avais raison, il descend à une vitesse vertigineuse ! Allez si tu es lyonnais(e), tu as la chance de pouvoir aller te ravitailler chez Fanny à l‘Epicerie Fruit.

Sur ce, bon dimanche !

La semaine d’Arwen;

Edit : la première photo est ma première participation à la photo de la semaine pour Magda

Attention, attention c’est LE week-end par excellence pour les amateurs de chocolat…les plus petits vont partir à la chasse aux sujets chocolatés dans les jardins, parcs, maisons ou appartements et pour les plus grands, j’ai sélectionné quelques desserts très chocolatés pour le déjeuner de Pâques :

tarte au chocolat et au cognac

(crédit photo et recette : côté maison)

 

moelleux au chocolat et fraise

(crédit photo et recette : côté maison )

 

cupcakes au chocolat et praliné

(recette et crédit photo : chocolat & cætera)

 

trio de mousses au chocolat légèrement croustillantes

(crédit photo et recette : c’est moi qui l’ai fait)

 

De mon côté, j’ai prévu un dessert spécial Pâques et si tout se passe bien, je le partagerai avec toi la semaine prochaine (enfin en virtuel malheureusement).

Et si tu n’aimes pas trop cuisiner, tu as le droit de piquer dans le panier de tes enfants, je suis sûre qu’ils en ont trop…c’est pas bon pour le petit estomac.

En attendant, je t’invite à participer à cette weekly chocolate ..cerise on the lapin ou the cloche, une veilleuse nomade Pabobo à gagner (merci de me préciser en commentaire quelle couleur et motif tu préfères).

Leur weekly chocolate :

Cranemou ( et son organisation avant la chasse aux oeufs)

Virginie B (et ses poulettes )

Lucky Sophie ( et ses idées de chasse aux œufs)

Eureka ( et ses fraises au chocolat)

Hell 62 (et sa part de gâteau)

Madame Zaza of mars (et son nutella maison)

Petite maman (et la pause Kinder de ses filles)

Arwen (et une weekly chocolate en direct de New York)

Franny (et sa gourmandise au riz soufflé chocolat)

Anyuka (et un livre pour enfant génial)

Nelfah (a déjà pioché dans les chocolats de Pâques)

Photos by Chouquette (et ses cakes pops)

 

Gardes-en quand même un peu pour prendre une photo car samedi prochain encore des cadeaux..je dis ça, je dis rien )

Edit : sur Fais toi la belle, on parle de Pâques aujourd’hui et forcément un peu de chocolat aussi.

Je ne suis pas du genre à emporter une tonne d’affaires quand je pars en voyage avec les enfants, pour la simple et bonne raison que je voyage quasi exclusivement en train.

Or, mises à part les chanceux et les chanceuses dont les bouts de chou ont fait leur nuit à 3 semaines, dorment 14 heures par nuit et ont besoin de deux siestes de 3h dans la journée (un couple de blonds sûrement), nous les autres parents, savons combien le sommeil des petits est fragile et combien le moindre changement peut tout mettre par terre.

Alors quand j’ai découvert la veilleuse nomade dont les dimensions permettent de les glisser sans problème dans la valise, sans avoir à sacrifier le dernier Nicolas Fargues en échange, j’ai bondi de joie. J’ai choisi celle couleur prune (parce que c’est assorti au tour du lit de ma fille…on a le sens du détail ou on ne l’a pas) avec le petit mouton dessus mais j’en connais une qui aurait choisi le robot.

La veilleuse nomade a une autonomie de 70 heures…bref tu la charges avant de partir et après si tu es en pleine brousse ou si les prises ne sont pas les mêmes que chez toi, tu es tranquille pour 7 nuits !

Elle s’adapte à la lumière ambiante …elle est suffisamment douce pour que l’enfant soit rassuré mais que cela ne l’empêche pas de dormir car il fait trop jour dans la chambre.

Sa forme ronde est adaptée aux petites mains…j’évite néanmoins de la laisser juste à côté de Miss Zen car elle ne pense qu’à une chose l’enlever de son socle et comme elle n’y arrive pas toute seule, elle râle (et pendant ce temps elle ne dort pas). Pour information, la veilleuse même branchée ne chauffe pas.

En attendant la prochaine escapade, je l’utilise dans la chambre de ma fille toutes les nuits.

Elle te plait cette veilleuse nomade ? Je te propose d’en gagner une en participant à la prochaine weekly chocolate c’est à dire en publiant un billet chocolaté d’ici dimanche 24 avril…je te donne donc rendez-vous samedi !

Tu te dis peut-être mais que j’ai oublié le concours pour gagner des jolies veilleuses Pabobo :


Le pingouin qui illumine leurs nuits


ou Bee Happy pour que leur ciel soit plein d’étoiles

Pas du tout, j’attendais juste que Maîtresse Zen se décide enfin à tirer au sort le nom de la (ou du..oui un homme pour une fois ici ) gagnante plutôt que de manger les petits papiers….

and the winneuse is Carobo !!!

Merci à tous ceux qui ont tenté leur chance et bravo à Caro…si j’ai bien compris, ça tombe bien ) 

Dans la nuit sombre, dans la nuit sombre et obscure, obscure et noire, je me prends les pieds dans les jouets qui traînent par terre dans la chambre de Miss Zen et un orteil qui s’encastre dans une voiture qui se met à klaxonner à pleine nuit, ça réveille toute la maisonnée…alors quand Mathilde m’a proposé de tester les nouvelles veilleuses Pabobo, j’ai dit oui sans hésiter.

J’ai craqué d’abord pour le Pingouin Lumilove rose parce qu’avec son petit cœur et sa bouille, je le trouve irrésistible. Je peux le poser à portée de main de Miss Zen sans crainte pendant que je la change puisque la veilleuse ne chauffe pas en s’éclairant…elle peut même la serrer contre elle dans une tentative d’attraper la lumière.



Alors que je m’apprêtais à adopter ce pingouin, j’ai vu Bee Happy, une veilleuse qui projette des étoiles sur le plafond pour le plus grand bonheur de ma fille qui ne se lasse pas de regarder les ombres chinoises. Tu peux la mettre où tu veux (sur une commode, en haut d’une armoire ou près du lit) car cette veilleuse est sans fil.

La bonne nouvelle c’est que Pabobo te permet de gagner une de ces nouveautés Lumilove ! Pour cela, il suffit de me laisser un commentaire (avec un e mail) en m’expliquant dans les commentaires pourquoi c’est toi et personne d’autre qui doit gagner cette veilleuse (en précisant si tu préfères le pingouin ou Bee happy). Tu as jusqu’à dimanche 4 juillet minuit pour jouer, puis je tirerai au sort la ou le gagnant(e) !

Que la lumière soit avec toi et merci encore à Mathilde !

Pin It