Tag

one pan pasta

Browsing

Encore un billet du dimanche soir où il est question de dents, si ça continue à ce rythme, je vais être contrainte de rebaptiser ce blog « Chroniques dentaires ». La semaine a en effet commencé par un rendez vous que je n’avais pas. Je me suis pointée à 8h30 dans le cabinet de mon nouveau dentiste, super motivée stressée.

A la question « aviez vous un rendez vous écrit dans votre agenda à cette date ? », l’accusée a répondu non.
A la question « aviez vous vérifié avant ? « , l’accusée a répondu non.
A la question « aviez-vous les bonnes dates des vrais rendez-vous notés dans votre agenda ?« , l’accusée a répondu oui.
Heureusement le ridicule ne tue pas.

Toujours au rayon dentition, ma fille a une dent qui bouge et autant dire que c’est l’affaire du siècle. Elle en parle tous les jours, tout le temps, elle a déjà interrogé toutes celles dans sa classe qui sont déjà passés par là (si elle savait écrire, elle rédigerait un livre blanc sur le sujet), voulant absolument savoir s’ils avaient beaucoup saigné ou pas, comment ils avaient perdu leur dent, s’ils ne l’avaient pas avalé, etc. J’ai essayé de dédramatiser le truc tout en me rappelant intérieurement ces histoires de grand mère qu’on me racontait à son âge. Vous savez le fil passé autour de la dent, le même fil accroché à une poignet de porte et hop si on fermait la porte pour tirer un coup sec sur la dent. Rassurez moi il n’y a que dans ma famille que se pratiquaient ces trucs barbares ?

A part ça, les semaines de 4 jours c’est chouette (sauf que niveau taf il faut rendre le même travail que d’habitude avec un jour de moins), ça serait encore plus chouette si on n’avait pas un temps tristoune tous les jours fériés. Du coup j’ai mis à profit le 8 mai pour tester le coffret C’est mon gâteau et préparé mon premier fraisier ( je vous raconte ça en détails rapidement mais c’était ma petite fierté de la semaine).

Samedi l’Opéra de Lyon organisait un après-midi portes ouvertes, l’occasion de se glisser dans les coulisses et de voir les loges des solistes (petites et plus « impersonnelles » que je ne l’imaginais) mais surtout la grande salle de répétition des danseurs tout en haut du bâtiment qui offre une vue magnifique sur la ville. J’ai pris quelques photos, peut-être que je les mettrai en ligne si elles sont réussies.

J’ai aussi savouré la première gorgée de bière comme dirait l’autre sur mon balcon en fin d’après-midi alors que le soleil réchauffait encore pas mal l’air avant de tester pour la première fois le One Pan Pasta (merci Malise pour l’idée !), une façon de préparer les pâtes que je voyais passer sur les blogs depuis longtemps et que je vais décliner maintenant que j’ai compris le principe parce que c’est bon et simple.

Après une bonne marche samedi après-midi, j’ai remis le couvert dimanche en fin de matinée dans le quartier et après m’être pas mal paumée, j’ai découvert un très beau point de vue sur Lyon que je vous montrerai bientôt. Les enfants qui étaient venus avec moi n’ont quasiment pas râlé malgré les marches à descendre et à monter sans arrêt…mais où est passée Madame « jenpeuxplou » de l’été dernier ? On a déjeuné quasiment à 14h, le dimanche c’est souvent comme ça à la maison, on se prend pour des espagnols.

tartececi n’est pas mon fraisier

nuits sonoresbierecitationun vernis candy pour le défi de Ma’

passion

chocolat

Bonne soirée à tous et bon courage pour le début de semaine !

 

 

 

Pin It