Tag

menu

Browsing

Après le rouge, le blanc, le marron, aujourd’hui Noël orange ! comme la couleur des mandarines qu’on pose sur la table dans l’idée de digérer ou la vodka orange en trou normand, comme le pull dont on apprécie difficilement le ton en ouvrant le paquet, comme la lumière de la salle à manger en fin d’après-midi quand on se lève enfin de table…pour s’écrouler dans le canapé 🙂

Au menu je te propose une entrée avec du saumon, des langoustines, des macarons à la fleur d’oranger, une salade ou une verrine aux fruits exotiques…peut-être le plus léger de tous les repas imaginés depuis lundi !

J’allais oublier de donner le nom de la gagnante des petits chaussons proposés par Petits trotteurs…il s’agit de Virginie B !

Sur ce, je te souhaite un bon réveillon de Noël !

Le jour de Noël, j’adorerais m’installer près d’une cheminée et regarder les enfants déballer leurs cadeaux, vider leurs chaussettes…on n’a pas demandé un des jouets qui se vend comme des petits pains parait-il cette année sans que je comprenne bien pourquoi, le zhut zhut pet mais parfois on a des surprises :).  Le marron pour Noël, à part ça, évoque tous les microbes à cette période de l’année et que j’aimerais, si possible, éviter…

Et dans l’assiette? du fois gras, du chapon, un dessert aux marrons ou au chocolat bien-sûr 🙂

Et toi, tu seras où le jour de Noël ?

Dans les séries américaines de M6, il neige toujours le jour de Noël et c’est la paix dans les familles, dans les ménages…scènes ricoré assurées…dans la vraie vie, le blanc de Noël me fait penser à la bouteille de champagne quand on fait sauter le bouchon ou à l’aspirine du lendemain :)…ou au fameux esprit de Noël qui induit qu’on devrait supporter les réflexions racistes de tonton Albert sous prétexte que c’est Noël ou qui devrait faire oublier à chacun ses incompatibilités d’humeur…

Côté menu,des noix de saint jacques juste poêlées, des quenelles (oublie tous tes à priori avant de goûter celles de Lyon) et une bûche glacée citron-panettone ou l’ iceberg de Häagen-Dazs

D’autres idées pour un Noël blanc?

Et l’esprit de Noël tu l’appliques ?

Cette semaine je joue à  Sophie Calle, l’artiste qui, depuis plus de 30 ans, fait de sa vie son oeuvre. Une de ses expériences a consisté à ne manger que des aliments blancs, puis bleus (plus compliqué à priori)…c’est comme ça que m’est venue l’idée de quelques billets autour de Noël en couleurs.

Et aujourd’hui Noël en rouge …au delà des tenues, des assiettes, des boules sur le sapin ou des cadeaux, attention à ne pas tâcher de sang la cuisine en ouvrant les huitres, attention aux règlements de compte familiaux quand les joues sont rouges et les verres bien remplis :

Et côté menu, du rouge de l’entrée au dessert ça pourrait donner : une mise en bouche à la betterave, des brushettas aux tomates confites, une dinde aux figues (je l’ai oublié au montage) le tout arrosé par un excellent Bourgogne..et en dessert une bûche fruits-rouges dragée et des chocolats dans le ventre d’un Père Noël signé Marcolini :

Et toi, le rouge pour Noël ça t’inspire quoi?

Edit 1 : ils ne sont pas raccords avec la couleur du jour )

Edit 2 : une jolie paire de chaussons à gagner en participant au weekly chocolate jusqu’au mercredi 22 décembre

Aujourd’hui, je vous sers du réchauffé avec un billet publié en janvier 2006 au lendemain d’un réveillon du Nouvel an mémorable :

Passez la nouvelle année aux Antilles ! Le programme était plutôt alléchant : menu antillais, orchestre pour assurer l’ambiance musicale, contexte idéal pour sympathiser avec des lyonnais qui accepteraient de nous causer. L’amoureux et moi nous nous fîmes donc beaux comme des acteurs hollywoodiens…l’année précédente, à la même date, nous avions
réveillonné devant une soupe tous légumes et avions péniblement tenu
jusqu’à minuit pour cause de gastro, on s’était donc dit que cela ne pourrait être que mieux cette année….

Nous ne fumes pas déçus :

– Configuration insolite des locaux c’est à dire enfilade de petites salles peu pratiques toutes plus froides
les unes que les autres (si bien que des clients s’éclipsèrent 10 minutes
après notre arrivée, d’autres clients gardèrent leur manteau sur le dos toute la
soirée );

– toute escapade aux toilettes évoquait vaguement une excursion en Sibérie…à priori le petit coin était dans une cour mais cela était bâti d’une manière tellement étrange que l’on ne peut pas être catégorique

– les musicos
au look de maçons plutôt que d’artistes étaient
coincés dans une toute petite salle et seules les quelques tables les
plus proches ont eu le privilège de les entendre massacrer la bohème (nous
étions coincés en mezzanine et avions droit à une autre ambiance
musicale à la Franky Vincent)…à minuit lors du décompte de la
nouvelle année, les musiciens décidèrent de faire…. une pause ) )

– le patron, dans l’espoir de voir les clients fraterniser en ce soir de 31 décembre, avait composé des tables de 8 personnes et nous nous retrouvâmes avec une chance inouïe à côté du couple le plus sinistre du restaurant (nous remercions chaleureusement le second couple qui nous a rejoint plus tard et qui a un peu sauvé cette soirée !)

– hormis les accras de morue, les plats furent au mieux sans saveur, sans odeur et au pire franchement immangeables : foie gras-mangue très proche d’une mousse de canard écœurante, assiette de gambas nageant dans une sauce à l’ananas inappropriée et accompagnée de légumes froids et de riz sec, petits fours sucrés décongelés…..une heureuse surprise à la fin du repas néanmoins : une coupe de fruits frais exotiques !

– Pour faire oublier la médiocrité de la cuisine, nous étions noyés sous l’alcool : planteur très
dosé en apéro, pas moins de quatre bouteilles de vin différents ensuite
(dont 2 du Chili vraiment infectes), champagne, mare de rhum dans
laquelle flottent les fruits exotiques déjà cités, digestif avec
l’addition….

Nous sommes restés quand
même jusqu’à 3h du matin car le repas s’éternisait et pour ne
pas congeler sur place, nous tentions parfois une escapade jusqu’à
l’orchestre dit cubain …au moins cette soirée-là on s’en souvient encore !

Allez, par solidarité, racontez-moi votre pire réveillon de Nouvel An !

Pin It