Tag

marais

Browsing

Paris insolite, Paris village, Paris nature et pourquoi pas Paris gourmand spécial becs sucrés ? en tous cas, c’est comme ça que j’ai eu envie de jouer à la touriste, le temps de quelques heures, pour visiter un petit bout de la Capitale du Marais à Bastille (un quartier que je vous recommande si vous cherchez un bel hôtel à Paris, les établissements hôteliers de qualité y sont nombreux). Attention mieux vaut ne pas tenter la balade l'estomac vide )

En voyant l'enseigne Meert, j'ai repensé à un week-end à Lille, à la magnifique boutique dont la spécialité sont les gaufres fourrées mais dont la vitrine ici exposait d’autres douceurs bien tentantes :

J’ai eu l’impression ce samedi d’automne ensoleillé (la veille à la même heure, j’attendais sous la pluie dans la file d’attente de l’Exposition Paris vu par Hollywood et je pestais contre moi-même d’être habillée si peu chaudement) d’être passée par des rues que je ne connaissais pas malgré plusieurs années passées à Paris.

Au coin d’une rue, j’ai levé la tête vers le panneau du salon de thé Le loir dans la théière où j’ai eu l’occasion, il n’y a pas si longtemps, de goûter la fameuse tarte au citron à la meringue démesurée. Sur le trottoir des dizaines de personnes attendaient que des tables se libèrent…la gourmandise a encore de beaux jours devant elle )

Quelques mètres plus loin, au croisement de la rue des rosiers, la terrasse de Florence Kahn était bondée. En vitrine strudels et spécialités yiddish invitaient à la dégustation mais j’ai résisté.

Je me suis même offert un saut à New York en rentrant chez Swartz’s aménagé façon diner et dont j’ai tout de suite remarqué le cheesecake oréo. Le glaçage m’a laissé un peu circonspecte car je ne le prépare pas de cette façon. La seule solution pour savoir si cela ajoute un plus sera de revenir pour le goûter cette fois.

Dans la série, petit délire, je demande PrincessCrepe à l’ambiance très Hello Kitty : ameublement girly à souhait, vendeuse japonaise au look écolier ..j’imagine qu’on vient plus pour le décor que pour le contenu de l’assiette, en tous cas les crêpes en plastique garnies affichées sur un mur dans la rue ont eu un effet totalement dissuasif pour moi )

Retour en France et plus précisément en Bretagne avec le pâtissier chocolatier Georges Larnicol dont la boutique très étendue donne sur deux rues…l’occasion d’embrasser toutes les spécialités de la maison : des sculptures en chocolat aux macarons en passant par les kouignettes, sorte de Kouig Amann en version réduite et proposées avec différents parfums.

La vision de ce dessert pur beurre multiplié à l’infini ou presque m’a incité à marcher jusqu’à la place des Vosges en passant par le musée Carnavalet pour digérer les calories absorbées visuellement (je suis sûre qu’un jour on prouvera que certaines personnes grossissent juste en regardant un gâteau).

Est-ce ma faute si la boutique Lenôtre se trouvait juste sur le chemin que j’empruntais pour prendre le métro Bastille ?

Quelle densité d’adresses gourmandes dans ce coin (et bien entendu je suis très loin de les avoir toutes vues..je pense par exemple à Mariages frères)..étaient elles aussi nombreuses il y a quelques années ? (bon en même temps ça fait plus de 8 ans que j »ai quitté Paris) …à moins qu’à l’époque je ne les remarquais pas autant. En tous cas, j’ai adoré suivre ce parcours sucré et j’espère avoir l’occasion d’imaginer et partager d’autres itinéraires dans Paris, Lyon ou ailleurs avec comme fil conducteur la gourmandise.

Pour ceux et celles qui s’interrogeraient sur mon degré de masochisme, je vous rassure : j’avais goûté une sublime pâtisserie avant d’entamer la balade et bien entendu j’en reparle très bientôt )

Après en avoir entendu parler sur des blogs, dans des guides gourmands, après avoir salivé devant des photos prises dans ce salon de thé, j’ai profité d’une escapade à Paris pour découvrir avec une amie, Le loir dans la théière. Ce fut l’occasion de :

 Se balader dans le quartier du Marais, de lever la tête comme une touriste pour regarder les façades, d’apercevoir des hôtel particuliers, de flâner rue des archives

Croiser du regard le panneau indiquant la rue des blancs manteaux où jadis je traînais mes guêtres pour aller voir des one-man-show

Découvrir la rue des rosiers pleine de charme… dire que je suis passée à côté mille fois sans m’engager dedans !

Baver devant les vitrines de pâtisseries juives

Voir des étrangers  manger des falafels en tentant de ne rien faire tomber par terre …se dire que je n’en ai jamais goûtés (c’est bon? )

Tomber sur un pianiste qui donne au moment une ambiance un peu cinématographique

Parler hommes avec celle qui m’accompagne et séduction et ne pas tomber forcément d’accord )

S’installer confortablement à une table une fois arrivées au salon de thé, se lever pour aller voir le buffet des pâtisseries maison

Voir arriver une énorme part de tarte au citron meringuée et une autre crumble chocolat

Plonger ma cuillère dans ce dessert interdit aux mannequins (les pauvres), boire un délicieux thé goût russe, immortaliser le moment en quelques poses, ne pas venir à bout des assiettes posées sur la table et fouler les pavés parisiens pour digérer

Et toi, les salons de thé sont des lieux que tu aimes?

Pin It