Tag

livre de pâtisserie

Browsing

Est ce parce que je reçois des communiqués de presse sur la chandeleur que je me suis lancée dans une sélection de livres de pâtisserie à offrir éventuellement à Noël, toujours est-t-il que voici une (courte) liste de titres trônant dans ma bibliothèque susceptibles de plaire aux becs sucrés aimant  passer le tablier et mettre les mains dans la farine.

Gâteaux de Christophe Felder, Camille Lesecq

Christophe Felder, auteur de la bible Pâtisserie, propose avec son associé Camille Lesecq, 150 recettes de petits et gros gâteaux. Gâteaux * est très complet car il est regroupe aussi bien les gâteaux qu’on peut croquer en une bouchée (tuiles, mini-cakes, gavottes, sablés nantais cannelés, biscuits de Noël avec de nombreuses autres spécialités régionales), les brioches du dimanche (avec un pas à pas en photos pour réaliser une tresse à 4 branches), les gâteaux dit « tout simples » (cake citron, gâteau basque, flan parisien, far, étoile de Savoie…), les douceurs aux fruits, les gâteaux de fête (agneau de Pâques, Polonaise, puits d’amour, croquembouche..), les délices du Monde, les tartes et les gâteaux pour les enfants dans un chapitre nommé récréation (cake hérisson, sablé nounours…)

Le niveau est très variable d’une recette à l’autre. Pour le moment je l’ai feuilleté comme si je regardais de beaux tableaux et j’ai coché les pages les plus simples (je testerais bien les scones aux pommes vertes pour commencer).

A offrir à quelqu’un qui a envie de voyager en préparant des desserts ou de se pencher sur les grands classiques

Gâteaux

Gâteaux bis

motif séparationLes éclairs de Christophe Adam

Quand on me demande quel est mon dessert préféré, j’ai toujours beaucoup de mal à répondre. Pourtant depuis quelque temps, mon cœur penche très souvent pour les pâtisseries à base de pâte à chou : choux chantilly, religieuse, Paris-Brest et bien entendu éclair. Le livre Les éclairs* de Christophe Adam (de la même collection Workshop dont je vous avais parlé au sujet Des petits gâteaux de Christophe Felder) est donc l’occasion de se lancer (j’en parle depuis longtemps). Il revient en effet en détails, avec des pas à pas, des photos étape par étape sur toutes les clefs des éclairs réussis: pâte à chou, croustillant, crème pâtissière et autres garnitures, fondant, décors.

J’ai un vieux four premier prix vraiment pas terrible pour les cuissons précises, je n’ai pas envie de déguster 8 éclairs avec le même goût et finalement c’est peut être, comme pour les macarons, un gâteau que j’aime acheter chez un bon pâtissier mais le livre est aussi l’occasion de tester des recettes qu’on trouve à l’Éclair de génie (encore jamais testé n’habitant pas Paris). Quoiqu’il en soit, je le garde précieusement dans ma bibliothèque, d’autant plus qu’il est dédicacé.

A offrir donc à quelqu’un qui a plus de patience et de temps que moi : )

éclairs

éclairs bis

motif séparationTartes gourmandissimes d’Eric Kayser

Tout, tout, tout, vous saurez absolument tout sur les tartes avec ce livre, Tartes gourmandissimes* d’Eric Kayser que je trouve à la fois très complet, bien expliqué et très appétissant. Le livre commence par les bases de toute tarte avec une déclinaison de pâte sablé (amande, chocolat, à la châtaigne..) sans oublier la pâte brisée, la pâte à brioche, le sablé breton. Il est aussi question de crème d’amande (et ses variantes), de crème pâtissière, de croustillant, de nougatine , de nappage, de meringue et même de décors en chocolat.

Suivent 80 recettes de tartes sucrées et salées, plus ou moins complexes. Tarte à l’orange meringuée, tarte meringuée au fruit de la passion, tarte au cassis, tarte au myrtille chantilly jasmin, tarte au chocolat blanc-yuzu et baies de goji, tarte fromage blanc petits pois et mente, tarte à la courge butternut et au gorgonzola, tarte aux patates douces et à la viande de grison, tarte à la dinde -courge et épinards, voilà toutes celles sur lesquelles j’ai posé un post-il …va falloir que je songe à ouvrir un club de goûteurs de tartes !

A offrir à quelqu’un qui en a marre des tartes aux pommes

tarte

tarte bis

motif séparation

Gâteaux Waouh de Noémie Strouk

Ouvrez ce livre et il y a fort à parier, sauf si vous êtes un indécrottable blasé-cynique ou un pâtissier professionnel, que vous émettiez un son proche du « waouh ». En tous cas, sur moi, ça marche et que ce soit pour ce que l’auteur appelle « les originaux » comme pour les classiques revisités, il y a très peu de recettes qui ne me tentent pas (pour le coup, j’ai abandonné les post it, le paquet y serait passé).

Quelques exemples de gâteaux : merveilleux au chocolat au lait et au spéculoos (avec certaines étapes en photos), red velvet aux framboises et aux pralines roses, tarte aux poires pochées au vin et aux pistaches, choux façon pomme d’amour, biscuit roulé aux poires au chocolat blanc et aux épices, cheesecake au citron vert et à la pomme granny smith (forte potentialité que je la teste rapidement), cake surprise chocolat praliné, cake vertical au chocolat et au combava, tropézienne à la mangue….

A offrir à quelqu’un qui veut épater ses proches en disant c’est moi qui l’ai fait

wahou !

waouh 2

motif séparation

Bonus

bonus

A offrir à quelqu’un qui cherche des desserts faciles mais qui font leur effet  : Desserts faciles et bluffants* d’Hervé Cuisine dont j’ai testé les recettes de gâteau marbré et de pop tarts

A offrir à quelqu’un qui aime les desserts régressifs et les spécialités anglo-saxonnes : Journal d’une food styliste* de Linda Lomelino dont j’ai testé la tarte aux prunes et aux nectarinesla tarte au citron vert et aux fraises , le biscuit roulé pavlova fruits rouges et mascarpone

A offrir à quelqu’un qui aime les desserts au chocolat mais pas que : Et mourir de plaisir de Trish Deseine dont j’ai testé le gâteau au chocolat au lait ribot et à la fleur de sel,  la mousse au chocolat au lait et caramel au beurre salé, le cake au citron glacé.

*ouvrages reçus en service de presse

Aïe Aïe aïe j’ai bien peur d’arriver un peu tard avec ma tarte aux fraises et au citron vert (même si j’ai vu des fraises de Plougastel sur le marché de Vannes il n’y a pas si longtemps) mais je n’ai pas eu le temps de publier cette recette avant et je trouvais dommage de ne pas la partager. Rien n’empêche de mettre la recette de côté jusqu’à l’année prochaine (ne pas penser à tous les mois sombres qu’on va passer d’ici là, non vaut mieux pas) ou de remplacer les fraises par des framboises.

J’ai préparé ce dessert pour l’anniversaire de mon fils début août, exit les gâteaux à thème, il a choisi cette tarte dans un de mes livres de cuisine (j’avais quand même pris la précaution de lui préciser qu’il fallait que ce ne soit pas trop compliqué pour moi, ni trop long étant donné que j’ai préparé un gros buffet en même temps et je me suis permise de simplifier la recette initiale). Ce n’était pas d’une praticité folle pour planter les bougies mais cela lui a beaucoup plu, c’est donc l’essentiel.

Ingrédients

Pour la pâte biscuitée

125 gr de beurre
250 gr de biscuits Digestive
(35 gr de noix de coco râpée, je n’en ai pas mis)

Pour la garniture

1 boite de lait concentré sucré
4 oeufs
1 cuillère à soupe de zeste de citron vert finement hâché
100 ml de jus de citron vert

Pour la décoration

une barquette de fraises

Et maintenant qu’est ce qu’on fait ?

 1) Préparez la base biscuitée

Faites fondre le beurre et laissez le refroidir. Pendant ce temps, mixez finement les biscuits. Mélangez les biscuits mixés et le beurre et étalez cette base dans un moule à charnière de 24 cm de diamètre. Faites légèrement remonter la pâte sur les bords et tassez bien avec le dessous d’un verre. Réservez au frigo pendant 20 minutes.

2) Préparez la garniture

Préchauffez le four à 175 °C. Dans un saladier, fouettez le lait concentré, les jaunes d’oeufs, le zeste et le jus de citron vert. Dans le bol de votre robot (ou dans un autre récipient si vous n’avez pas de robot), montez les blancs en neige ferme. Versez la moitié des oeufs en neige dans la préparation au citron vert. Mélangez délicatement avec une spatule souple. Incorporez le reste des blancs en neige et procédez toujours avec délicatesse. Ne mélangez pas trop longtemps, veillez juste à ce qu’on ne voit plus de rainures blanches dans votre préparation. Étalez la garniture sur la base biscuitée.

3) Enfournez de 15 à 20 minutes

La garniture doit tout juste avoir pris. Laissez la tarte refroidir hors du four à température ambiante puis placez la au réfrigérateur minimum 3h.

4) Décorez

Démoulez avec précaution la tarte puis disposez des fraises sur le dessus.

tarte au citron vert fraise 2

Verdict ?

Qui dit lait concentré sucré dit trop sucré ? Et bien non pas du tout (en tous cas pas pour moi), la texture est très aérienne et légère, je n’ai eu que des compliments au sujet de cette tarte. Pour information dans la recette initiale, il faut faire mariner les fraises dans un sirop de citron vert.

51dN2ZMgYuL._SX376_BO1,204,203,200_

 La recette est tirée du livre Journal d’une Food Styliste que j’ai déjà évoqué brièvement pour le biscuit roulé pavlova aux fruits rouges et au mascarpone. J’ai testé deux autres recettes (une tarte aux fruits et des cookies) et à chaque fois, le résultat a été une réussite. Au delà des photos qui sont très soignées et travaillées, les recettes sont tout à fait réalisables sans ingrédients ni matériels très pointus. Impossible de ne pas avoir l’eau à la bouche en feuilletant les différents chapitres quand on est gourmand et bec sucré.

Côté mise en scène, on retrouve une ambiance (des fleurs, des accessoires de cuisine vintage) qui a été une source d’inspiration, je pense, pour un certain nombre de blogs français. Il faut dire que Linda Lomelino (j’avoue je ne la connaissais pas avant de découvrir ce livre) est très suivie sur les réseaux sociaux et sur son blog Call me a cupcake.

D’habitude lorsque j’ai entre les mains un livre de pâtisserie, je mets des post it aux pages qui me tentent le plus. Là j’ai laissé tomber car entre les petits carrés aux myrtilles, le gâteau au citron meringué, le moelleux aux myrtilles façon cheesecake, les brioches au chocolat, j’ai bien du mal à choisir. Mis à part les cupcakes dont je n’ai jamais été trop fan, j’ai envie de tout essayer et je ne vous parle même pas du chapitre spécial caramel.

En plus des recettes, le livre revient sur certains gestes techniques et donne aussi des conseils concernant la photo culinaire qui demanderaient certainement à être creusés mais qui donnent des pistes. Bref vous l’avez compris, dans la masse de livres de cuisine publiés chaque année, celui là est un vrai coup de cœur proposant une pâtisserie accessible, assez régressive et super gourmande !

Journal d’une food styliste, Linda Lomelino, éditions Marabout (titre reçu en service de presse)

(mon mercredi gourmand avec du retard)

Ce soir j’étais à mon cours de street jazz mais je ne me suis pas éclatée comme les autres fois. J’ai raté une séance et je me suis trouvée nulle, pas dans le tempo, décalée. J’avais oublié une bonne partie des chorégraphies. Être face à la glace ça n’a jamais été facile pour moi, les miroirs je les évite autant que possible. Ce soir si j’avais pu mettre une cagoule, je l’aurais fait. Il y a des soirs comme ça.
Je n’ai pas acheté de la gelée royale mais de l’extrait de pépins de pamplemousse (soeurette tu te moquais mais cela existe bel et bien). Il parait que c’est un antibiotique naturel et que cela peut prévenir des gastro. En tant que parent, la gastro est un de mes pires cauchemars alors cure pour tout le monde et parallèlement je lutte pour ne pas virer toquée côté lavage de mains.

Leçons de gourmandise par Sébastien Bouillet

Ce week-end j’ai tenté une des recettes présentes dans le livre de cuisine Pâtisserie : Leçons de gourmandise du chef pâtissier lyonnais Sébastien Bouillet. Je n’irai pas par quatre chemins : c’est une super idée cadeau pour un ou une passionnée de pâtisserie. Même si c’est un beau livre, le prix reste accessible (25 euros). On y trouve des classiques (religieuses, mille-feuilles, macarons..) et des choses un peu plus folles (la crème d’ange, un dessert ultra frais qu’il faut avoir goûter au moins une fois dans sa vie), les recettes sont classés par difficulté et toutes du flan pâtissier à l’entremets de Pâques mettent l’eau à la bouche. J’ai d’ailleurs hésité longtemps avant de me décider pour un gâteau en particulier, tout me faisait envie. Maquette, mise en scène, photographies, textes, tout est réussi, gourmand, généreux à l’image de la pâtisserie de Sébastien Bouillet. J’apprécie aussi les gestes techniques expliqués en photos à la fin du livre et les gabarits à découper pour réaliser l’entremets de Pâques ou la bûche façon sapin de Noël. Tout n’est pas forcément à mon niveau mais j’ai envie de puiser dedans longtemps au fur et à mesure que je m’équiperais et progresserais.

coups de coeur novembre 2coups de coeur novembre 4

Thé vert Cannelle & Orange de Palais des thés

Avant je n’étais pas amatrice de thé vert. Je lui trouvais toujours une petite amertume en arrière plan. Un jour on m’a expliqué que le thé vert s’infusait dans de l’eau moins chaude (70°), je me suis équipée d’une bouilloire à température variable et j’ai re-découvert le thé vert (même si je préfère toujours le thé noir). Pour Noël, en édition limitée, Palais des thés propose un thé vert cannelle & orange * parfait à l’heure du goûter ou pour accompagner tout au long de la journée. J’aime beaucoup les thés de Noël du Palais des thés et  les coffrets proposés pour les fêtes qui marient jolies boîtes de thé et douceurs (shortbread, pain d’épice par exemple).

coups de coeur novembre 7

La traque de Roderick Thorp

Je n’ai pas partagé mes lectures depuis un petit moment sur le blog parce que j’avais l’impression d’être en mode schtroumph grognon. Rien de ce qui n’atterrissait sur ma table de chevet n’emportait mon adhésion (dont Chocolat que j’ai trouvé si mièvre que je l’ai abandonné à même pas la moitié). Je ne vous dirais pas que la Traque est le meilleur polar que j’ai lu de toute ma vie mais il m’a causé quelques réveils en sueur, le serial killer (dont on sait qui il est très rapidement et qui est, comme le nom du livre l’indique, traqué par un policier tout le long du livre alors qu’il poursuit ses crimes atroces) venant rôder dans mes nuits. Ce n’est pas vraiment un page turner car le suspense réside surtout dans le fait de savoir si le tueur va finir par se faire prendre ou pas. J’ai surtout aimé le portrait des deux hommes qui se confrontent des années durant et j’ai marché un peu plus vite en rentrant seule le soir.

coups de coeur novembre 8

Rouge Velvet

Avant je trouvais que le rouge à lèvres rouge me donnait un air un peu trop da-dame (ou clown Zavatta au choix). Soit j’ai accepté de faire da-dame (vous savez ce côté qui durcit vos traits), soit j’ai trouvé le rouge à lèvres parfait tant au niveau du rendu (pas trop mat) que de la teinte (parfaite avec mon teint pâle). Il a le grand avantage en plus d’avoir une tenue longue durée assez impressionnante. Ce n’est pas une nouveauté mais ce rouge Velvet de Bourgeois (à un prix plus acceptable que les Chanel sur lesquels je louche) est un gros coup de cœur pour moi.

coups de coeur novembre 9

* thé offert par la marque

 Je serais bien partie sur l’île de Ré goûter les glaces de la Martinière cet été…à défaut j’ai décidé de tester l’un de leurs parfums et de ressortir par la même occasion ma sorbetière étrennée l’été dernier. Mon choix s’est porté sur la crème glacée caramel fleur de sel, un parfum que j’affectionne dans les pâtisseries et autres desserts (un jour il faudra sérieusement que je me penche sur mes origines, j’ai peut-être des ancêtres bretons).

Ingrédients

50 cl de lait entier
3 jaunes d’oeufs
20 gr de lait en poudre
125 gr de sucre en poudre
30 gr de beurre
2g de fleur de sel

Et maintenant qu’est ce qu’on fait ?

A faire la veille : mettez votre sorbetière au congélateur. Faites chauffer le lait dans une casserole et sans cesser de remuer, ajoutez les jaunes d’oeuf, le lait en poudre et 45 gr de sucre. Lorsque la préparation nappe la cuillère c’est qu’elle est prête. Réservez la dans un récipient.

Dans une casserole, faites cuire le reste du sucre (80 gr ) jusqu’à obtenir une coloration caramel. Hors du feu, ajoutez le beurre coupé en petits dés et la fleur de sel. Sans cesser de remuer et petit à petit, versez le caramel dans la préparation lait/oeufs encore chaude. Remuez vivement pour que le caramel s’incorpore bien puis couvrez d’un film alimentaire et réservez au frigo pendant 12h.

Le jour de la dégustation : Versez la préparation dans la sorbetière et laissez turbiner (30 minutes dans mon cas). Placez ensuite au congélateur la glace dans un récipient adapté pendant 2h pour obtenir une texture bien ferme.

glace caramel fleur de sel 3glace caramel fleur de sel bis

Verdict ?

Tout ça pour ça ? Pas mal- Hum- Encore– Oh My God !

J’ai servi cette glace au caramel fleur de sel avec un coulis de chocolat au lait …c’est délicieux ! J’ai déjà réalisé pas mal de desserts au caramel et j’ai parfois été déçue par le goût pas assez prononcé. Cette fois ci la saveur était bien présente et parfaite avec le chocolat au lait, la glace a eu un temps de conservation très très limité étant donné son succès.

Les glaces de La Martinière : le livre

IMG_20140529_095859

La première fois que j’ai feuilleté ce livre, outre un billet direct pour l’île de Ré, j’ai eu envie de déguster une glace dans la minute qui suivait tant les photos sont gourmandes et appétissantes.

Après avoir donné des recettes de crèmes glacées (crème glacée au yaourt, crème glacée riz au lait ou plus classiques pistache, chocolat) et de sorbets, sont proposés dans une autre partie des desserts glacés comme ceux servis dans la boutique. Macarons glacés, Paris-Ré (un éclair glacé au praliné ), fraisier mais aussi verrines et brochettes..bref plus de 30 recettes des plus rapides aux plus élaborées pour satisfaire toutes les envies glacées.

Les glaces de la Martinière, hachette  cuisine, 13.90€

 C’était ma pause sucrée de la semaine et la vôtre ?

Des panna cotta  avec Arwen

Des scones banane chocolat chantilly avec Elsa

Du far breton aux pruneaux avec Ma

Des blondies et des galettes avec Evelyne

Pas aussi imposant que la bible Pâtisserie dont j’avais eu l’occasion de parler ici, le livre de cuisine Petits gâteaux de Christophe Felder permet de se perfectionner en pâtisserie en revenant dans une première partie sur toutes les recettes de base. Crème pâtissière, génoise, dacquoise, glaçage, meringue française, macaron, pâte à chou, pâte à feuilletage rapide… le chef pâtissier explique toutes ces techniques de manière détaillée, les principales étapes étant illustrées par des photos. Je n’ai plus de prétexte pour ne pas tenter la confection des choux au craquelin de A à Z .  livre C Felder (2)Si les basiques sont courts à réaliser, il n’en est pas de même par les desserts proposés par la suite et dont le temps de préparation tourne autour de 3h (n’ayant pas le sens de l’organisation d’un chef pâtissier, ni le même matériel, ni de lave vaisselle, je crains de dépasser largement ce temps indiqué). C’est là qu’on comprend, si on en doutait encore, que pâtissier est un métier de précision et de passion.

Le jeu en vaut néanmoins la chandelle si on regarde les photos illustrant la seconde partie du livre, toutes plus appétissantes les unes que les autres. L’éclair caramel, le fleur de sel (en photo ci dessous), le Saint-Barth ou le succès abricot par exemple me mettent vraiment l’eau à la bouche et je serais assez fière si un jour j’arrivais à les reproduire à l’identique (ou presque).

livre C Felder 3

livre C Felder 5

livre C Felder 6

c felder

Bref voici un livre qui me donne envie de passer encore beaucoup de temps en cuisine à tenter, rater et pester parfois, reproduire des gestes, attendre, observer, faire et défaire et sûrement progresser à force d’essais et en suivant tous les conseils de Christophe Felder. Je le conseillerais à toutes ceux et celles qui font déjà de la pâtisserie car on est assez loin du gâteau yaourt et les recettes demandent un équipement qui suppose d’être plutôt passionné par les desserts…en tous cas voilà une belle idée cadeau pour les cakista : )

Christophe Felder : Les petits gâteaux, éditions de La Martinière (prix de vente : 20 €)

cook book

 Même si entre magazines, blogs et livres déjà présents dans ma bibliothèque, j’ai déjà de quoi reproduire ou m’inspirer de recettes pendant les 10 prochaines années, je ne peux pas m’empêcher de regarder les nouvelles publications rayon pâtisserie et toujours avec la même envie. Celui que j’ai repéré avant tous les autres c’est L’essentiel du chocolat de l’École du Grand Chocolat Valrhona coordonné par Frédéric Bau. Je l’ai feuilleté sur le site de l’éditeur Flammarion et les photos donnent immédiatement l’eau à la bouche. Le livre revient sur tous les gestes et les techniques de base, ça me semble parfait si on veut progresser.  Comme je n’ai pas le précédent livre du chef pâtissier L’encyclopédie du chocolat, cela ne fera pas doublon. Côté recettes, il a travaillé avec Julie Haubourdin que j’aimerais bien rencontrer et qui donne des cours de pâtisserie à Valence à l’atelier gourmand Raconte moi une recette.

livre chocolat 2

Sur le modèle du livre Pommes de terre, Frédéric Anton et Christelle Brua propose 100 recettes de tartes sucrées et salées dans le livre du même nom. Le soir je prépare assez souvent des quiches ou des tartes salées, c’est rapide, facile mais je n’ai pas une foule d’idées en la matière et l’évocation du mot pastillas ne me laisse pas indifférente.

tartes

J’avoue que lorsque j’ai vu le livre de Michalak, j’ai eu envie de dire encore !! parce qu’en ce moment entre l’émission sur France 2, sa boutique, son école de pâtisserie, on n’entend parler que de lui et un peu comme lorsque les médias ne parlent que d’un film, d’un livre, d’une actrice (Léa Sedoux au secours j’en peux plus !), je sature. Néanmoins l’idée avec Les meilleurs desserts de France de découvrir ou redécouvrir 27 recettes régionales de l’Alsace à la Corse en passant par la Bretagne, la Haute Normandie, les Midis Pyrénées sans oublier la Guadeloupe, la Martinique ou la Guyane me plait bien (j’ai d’ailleurs souvent pensé à proposer sur le blog un mois autour soit d’un ingrédient, soit d’un pays, soit d’une région à travers des recettes ou des sélections de produits…ça vous brancherait ou pas ? ). Ce qui me bloque toujours un peu dans les livres de Christophe Michalak ce sont ses listes d »ingrédients que l’on est sensé demandé (du gianduja, de la pâte briochée, et autres préparations) à son pâtissier. Personnellement les boulangers pâtissiers de mon quartier ne fournissent pas ce genre de choses (ou j’oserais pas me pointer en leur demandant ça). Enfin bref dans l’idée je trouve ça séduisant, j’attends de pouvoir le feuilleter pour savoir si c’est réalisable ou pas à mon niveau.

michalak pâtissierDans la série je n’ai jamais essayé mais j’adorerais savoir, je demande les éclairs sauf qu’entre la pâte à chou, la garniture, le glaçage, c’est loin d’être le dessert le plus facile et rapide à réaliser. Le livre de Christophe Adam consacré à sa pâtisserie fétiche, les éclairs est pour moi un beau livre à regarder et pour ceux qui maitrisent déjà la technique, une source d’inspiration puisqu’il contient 60 recettes sucrées et salées des plus classiques aux plus créatives.

éclairs

 Dis moi quel gâteau tu manges et je te dirais qui tu es, voici le principe du livre Psycho du gâteau qui décline sans se prendre au sérieux des profils psychologiques imaginés selon le gâteau préféré de chacun. Et  quand on a du mal à n’aimer qu’un seul gâteau comme c’est mon cas (je suis incapable de vous dire quel est mon dessert préféré) ça veut dire quoi ? qu’on a aucune personnalité ?  (j’ai le même problème avec la blogroll, j’en ai pas sur le blog sûrement par fainéantise mais aussi parce que je suis incapable de la limiter à 20, 30 ou 50 personnes et je suis toujours toute triste de pas me voir dans celles des blogueuses que je connais dans la vraie vie ou que j’apprécie…c’est con je sais)

psycho gâteau

 Je ne sais pas si vous avez déjà entendu parler de Léon, un restaurant en Grande-Bretagne qui essaie de concilier fast food avec aliments frais et sains. Il en est sorti un livre de recettes salées et aujourd’hui LEON Desserts et Pâtisseries (1) propose plus de 100 recettes sucrées avec -c’est l’originalité du titre- en complément des versions classiques, des alternatives simples sans sucre, sans produit laitier ou sans farine de blé pour satisfaire tous les gourmands même ceux qui ont une intolérance alimentaire. Impossible de ne pas glisser dans la liste de mes envies, un petit dernier de la collection Marabout Mr American Pie (2)  d’autant plus que les pie sont vraiment le genre de douceurs parfaites pour les mois gris et froids qui nous attendent. Je ne sais pas si cette collection est nouvelle mais ce qui a attiré l’attention sur le livre consacré aux pâtisseries orientales (3) c’est la possibilité de visionner les tours de main à acquérir en vidéos. Enfin en grande amatrice de cheesecake, j’ai noté Cheesecakes comme à New York (4) histoire de trouver peut-être un jour LA recette qui détrônera toutes les autres et pour laquelle tout le monde se prosternera…mais je m’égare )

 

selection livre pâtisserie

Voilà pour la sélection de rentrée, il y a de quoi trouver son bonheur de bec sucré non ? Dans le cadre du rendez vous hebdomadaire Pause sucrée (toutes les explications en cliquant sur le lien pause sucrée), je vous propose de gagner Mr American Pie en participant à ce rendez vous (en laissant le lien avec votre participation avant dimanche soir).

banniere pause sucrée

Et vous, votre pause sucrée de la semaine ?

Des financiers maison chez Chiffons and co

Un gâteau homemade chez Anne Laure T

Un gâteau aux pommes caramélisées et au miel chez l’Instinct des thés

Un pilon et un dessert au spéculos chez Les petites canailles

Des longuets avec le café chez Ma’

Edit du 19/10/ 2013 : La gagnante du livre Mr American Pie est Ma’ !

crédit photo : nordicleaves.com

Pin It