Tag

humoriste

Browsing

Oui si on est désolé. Et comment se traduit cette désolation? en donnant de l’argent aux pauvres…de gauche bien-sûr ! être pauvre et de droite, c’est une faute de mauvais goût.

Ce n’est pas de moi mais de Didier Porte, chroniqueur dans l’émission Le fou du roi, qui passait à la Bourse du travail à Lyon vendredi dernier.

Pendant 1h15, l’humoriste parle beaucoup de politique, tape allégrement sur Sarkozy et ses sbires, propose dans un sketch au directeur de TF1 un prolothon en lui expliquant à l’aide des émissions de télé-réalité tout le vocabulaire social,  met dos à dos tous les communautarismes et toutes les religions.

Les plus : la voix off de Guy Bedos qui, entre chaque sketch en fait des tonnes sur l’extraordinaire Didier Porte que l’on est en train de voir, avant de s’apercevoir à la fin que tout ce que Bedos raconte est dictée sous la contrainte d’une arme ; le sentiment d’être, l’espace d’une soirée uniquement avec des gens qui, par exemple, ne pensent pas que la fin de la retraite à 60 ans est inéluctable; la dose d’endorphines que provoque le rire, la qualité des textes, jouissifs car moins consensuels que ceux de beaucoup d’humoristes aujourd’hui.

Les moins : les références politiques et culturelles de Didier Porte ne sont  vraiment pas très actuelles, (pratiquement aucune référence après la campagne présidentielle de 2007) ce qui donne une impression de paresse et de recyclage par rapport à ses précédents spectacles; pas de jeu d’acteur quasiment, une mise en scène minimaliste, tout repose sur les textes et c’est un peu dommage, pas de réelle interactivité avec le public (aucun rappel et aucun jeu avec les spectateurs, comique certes assez facile mais toujours efficace).

Prochain spectacle prévu, dans un registre totalement différent : Florence Foresti (une lyonnaise) !

Et toi, si tu devais aller voir un humoriste , ce serait qui?

Pin It