Tag

boutique hôtel

Browsing

Lundi dernier, j’étais à Paris à l’occasion du festival Omnivore pour assister à quelques scènes sucrées et j’ai presque eu l’impression de rentrer en scène en pénétrant dans le hall d’accueil de l’Hôtel Sacha où j’ai passé la nuit. Le réceptionniste n’a pas frappé les 3 coups à mon arrivée mais entre les sièges tapissées de velours, les rideaux rouges et le public au balcon représenté sur la tapisserie, le décor était posé.

hotel Sacha Je découvrais alors côté cour, la salle du petit déjeuner et côté jardin une verrière aménagée comme un jardin d’hiver. Le lendemain matin, je me suis attablée au parterre pour un petit déjeuner complet (oeufs, charcuterie, viennoiseries, pains, yaourt, compote) (suggestion d’amélioration : proposer des produits maison ou de petits artisans). hotel Sacha hotel Sacha Mais avant cela, j’ai gravi quelques marches pour rejoindre ma loge.  Dans les couloirs qui mènent aux chambres, sont accrochées affiches et gravures -chinées par le propriétaire des lieux- sur le thème du spectacle.hotel Sacha hotel Sacha Chaque chambre est elle-même aménagée par la décoratrice Julie Gauthron comme une petite alcôve avec un côté salle et un côté scène . Rideaux rouges, luminaires, spectateurs en tête de lit, miroirs ronds, j’étais comme en première loge.hotel Sacha hotel Sacha hotel Sacha

Je jetais un œil côté coulisses : la salle de bains avec ces ampoules au dessus du miroir rappelaient celles des loges des artistes. Il était temps de faire relâche … hotel Sacha hotel Sacha Forcément avec un nom pareil l’Hôtel Sacha  est situé à deux pas de nombreux théâtres ( théâtre Saint Georges, théâtre Fontaine..), à 10 minutes du Moulin Rouge, dans un quartier sous les feux de la rampe. L’Hôtel en lui même est dans une rue très calme, personne n’a brûlé les planches pendant la nuit. hotel Sacha L’Hôtel Sacha est également tout près du musée de la vie romantique (gratuit) que j’avais trouvé charmant et de Montmartre. En à peine 10 minutes, vous rejoignez les grands magasins et l’Opéra. Bref l’emplacement est quasi idéal.

Enfin, le quartier n’est pas avare en adresses sucrées : en descendant la rue des Martyrs, je suis passée devant les boutiques de Sébastien Gaudard et de Farineo.Si j’avais pu, j’aurais marché jusque chez Pain Pain et Gilles Marchal pour goûter leurs pâtisseries.

C’est par le site Happy Culture collection que j’ai repéré l’Hôtel Sacha. Il propose régulièrement des offres plutôt intéressantes si vous vous y prenez un peu l’avance pour réserver comme je l’ai fait. De plus, en présentant votre carte de chambre, vous pouvez bénéficier des services des autres hôtels Happy Culture Collection (si vos pas vous mènent près d’autres hôtels bien-sûr) pendant votre séjour.

Chaque année, j’y retourne, c’est un rendez vous, un rituel, un événement incontournable pour moi : le Salon du Chocolat à Paris.  J’admire les robes, je repère les nouveaux exposants, je retrouve ceux qui sont là chaque année, je croise des chocolatiers et des pâtissiers que j’admire, je passe beaucoup de temps à l’espace démonstration et je goûte bien entendu un peu de chocolat. Après avoir arpenté chaque allée et être passée me « ravitailler » en pâtisseries (rude programme, j’en suis consciente), j’ai rejoint MonHotel Lounge & Spa(non il ne m’appartient pas, c’est son nom, c’est un peu comme Juste dans le Dîner de cons), une boutique Hôtel, située à deux pas des Champs Élysées, qui m’accueillait pour la nuit. Je suis arrivée en fin d’après midi quand la lumière commençait à décliner soulignant le côté feutré et glamour du lieu.

La toute première impression que j’ai ressenti était qu’ici le client est ultra chouchouté et cette impression s’est confirmée par la suite, par l’ ensemble de services proposés. Mais avant de profiter de ma chambre, je suis allée jusqu’au bar lounge avec ses fauteuils mauves, ses chandeliers (voilà encore un mot que je ne peux pas écrire ou prononcer sans penser à Sia, je vous ai épargné Joe Dassin juste avant )), sa lumière très tamisée, un bar où l’on s’imagine aisément en train de siroter un cocktail en écoutant du jazz même si c’est un peu cliché.

 MonHotel

 MonHotel

 MonHotel

 MonHotel

 

bar lounge MonHotel

bar lounge MonHotel

J’ai jeté aussi un œil à la salle de fitness qui propose rameur et tapis de course et une petite voix m’a murmuré qu’étant donné l’apport calorique du jour, cela n’aurait pas été une mauvaise idée d’y consacrer au moins une heure. Étrangement j’étais plus partante pour une séance de hammam située juste à côté.

J’aurais pu au moins rejoindre ma chambre en empruntant les escaliers ( même pas 50 calories ) mais l’ascenseur typique des vieux immeubles me tendait les bras. J’ai découvert une chambre immense avec une station ipod, un smartphone à ma disposition gratuitement (avec appels illimités et applications pour réserver un restaurant par exemple), une machine à expresso et un plateau avec des boissons chaudes, un mini bar et un lit king size super confortable.

chambre MonHotel

chambre MonHotel

vue depuis chambre MonHotel

salle de bain MonHotel

Mais avant toute chose, je suis tombée en arrêt devant la plus grande salle de bains que j’ai connue dans un hôtel et en particulier devant la baignoire . Je n’avais plus qu’une idée en tête : m’y plonger puis me lover dans un peignoir …les folles nuits parisiennes seraient pour une autre fois : )

salle de bain MonHotel

salle de bain MonHotel

salle de bain MonHotel

Le lendemain matin, je suis descendue au bar lounge où était disposé le buffet du petit déjeuner. Jus de fruits frais, œufs brouillés, bacon, saucisses, charcuterie, fromages, yaourts, fruits frais, viennoiseries et pain, j’ai du revoir le principe selon lequel je ne déjeune pas ou très peu le matin, d’autant plus que j’avais décidé de me balader à pied dans Paris toute la journée et que j’avais besoin de prendre des forces (crédible l’excuse ?).

petit déjeuner MonHotel

petit déjeuner MonHotel

petit déjeuner MonHotel

 

Prendre des forces avant d aller profiter de Paris à pied @monhotelparis

Une photo publiée par Virginie (@chocoladdict69) le

Ce que j’ai aimé en vrac à MonHotel

La situation de l’Hôtel : après un bon petit déjeuner, j’ai descendu les Champs Élysées (Joe Dassin en tête) et j’ai été visiter l’exposition consacrée au Mexique au Grand Palais. Ensuite j’ai longé la Seine admirant au loin la Tour Eiffel avant de rejoindre le Jardin des Tuileries magnifique sous ses couleurs d’automne. Pour les non marcheurs, MonHotel Lounge & Spa est située à quelques mètres de la station Argentine qui mène, avec la ligne 1 au Louvre, à Châtelet, à Bastille ou à la Gare de Lyon tout en étant dans une rue très calme.

La baignoire XXL : je crois que j’aurais pu m’y endormir (un gant de massage est même fourni )

Le café excellent servi au petit déjeuner

Les services : en plus de ceux déjà évoqués, MonHôtel propose en room service des entrées, plats, desserts de « Collection chefs étoilés » et quelle bonne surprise de voir à la carte les noms de Frédéric Berthod ou celui de Mathieu Viannay, deux chefs lyonnais

 

Merci à l’équipe de MonHotel Lounge & Spa pour son accueil et à TemptingPlaces !

Nuit offerte

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

De toutes les passions, la seule vraiment respectable, écrivait Guy de Maupassant, me parait être la gourmandise

Cela tombe bien car au Vice Versa Hôtel, ce boutique hôtel parisien, c’est dans la chambre illustrant le péché de gourmandise que j’ai passé une nuit lors du Salon du Chocolat fin Octobre dernier. Mais je brûle les étapes. Avant d’ouvrir la porte sur une ambiance qui ne peut que plaire au bec sucré que je suis, j’ai découvert l’entrée et le salon de l’Hôtel.

Canapé blanc, ailes d’ange et plumes, angelots et nuage cotonneux au plafond, fauteuil recouvert de fourrure, l’ensemble dégage à la fois une impression de cocon et de pureté originelle et invite à s’assoir, à laisser derrière soi tracas et agitation. Le salon où l’on peut venir siroter un verre avec ses lampes flottantes donne aussi la sensation de n’être plus tout à fait dans le monde réel (serait-ce le au Paradis ?).

entrée du Vice Versa Hôtel

salon du Vice Versa Hôtel

détail salon Vice Versa Hôtel

salon Vice Versa Hôtel

salon Vice Versa Hôtel

A peine un pied dans l’ascenseur, l’ambiance change totalement : murs noirs et cloutés, tons rouges en arrivant au niveau du hammam et personnages diaboliques. J’avoue que je ne pensais pas en demandant où étaient les toilettes de l’hôtel être entraînée aussi vite dans le monde de Chantal Thomas qui a imaginé le Vice Versa Hôtel autour du thème des 7 péchés capitaux.

ascenseur Vice Versa Hôtel

toilettes Vice Versa Hôtel

toilettes Vice Versa Hôtel

La chambre Gourmandise

Quelques heures plus tard, après avoir déjà pas mal péché au Salon du Chocolat, je découvre ma chambre, comme une prolongation de mon après-midi. Les rideaux sont tirés, les théières abat-jours allumés comme une invitation à oublier le monde extérieur et à vivre ce moment comme un voyage ailleurs.

Du lit rond aux coussins en forme de macarons, de la moquette sur laquelle sont dessinés cuillère et fourchette, des couleurs pastels aux papiers peints aux motifs d’assiettes à desserts, tout a été conçu pour créer un univers cohérent mais surprenant, unique et amusant.

Chantal Thomas a du adapter ses idées aux contraintes d’un hôtel mais a tout conçu : lits (vous avez déjà vu un matelas rond comme celui ci ? ) armoires, chevets, fauteuils, lampes, miroirs, tissus …

chambre gourmandise Vice Versa Hôtel

chambre gourmandise Vice Versa Hôtel

chambre gourmandise Vice Versa Hôtel

chambre 14

chambre gourmandise Vice Versa Hôtel chambre gourmandise Vice Versa Hôtel

détail chambre gourmandise Vice Versa Hôtel

Le moins qu’on puisse dire est que le résultat est très réussi. J’ai étudié la chambre coin par coin, partant à la recherche des détails de la décoration : le serviteur posé dans l’alcôve, la tasse-luminaire renversée, le rouleau à pâtisserie contre le mur, les interrupteurs sur lesquels sont dessinés cupcakes et autres sucreries. Un assortiment de macarons m’attendait délicatement posé sur un des oreillers.

chambre gourmandise Vice Versa Hôtel

chambre gourmandise Vice Versa Hôtel chambre gourmandise Vice Versa Hôtel

chambre détail 4

Même impression de douceur dans la salle de bains, même rondeur des formes, même soin apporté aux détails, je ne suis plus à Paris, je suis dans une bulle entièrement dédiée au péché de gourmandise.

salle de bain Vice Versa hôtel

salle de bain Vice Versa hôtel

salle de bain Vice Versa hôtel

Les chaussons présents dans la chambre rappellent que derrière d’autres portes, dans l’hôtel, d’autres ambiances ont été imaginées mais il n’existe qu’une seule chambre gourmandise (et toc !).

chausson Vice Versa hôtel

Petit déjeuner sucré du Vice Versa Hôtel

Non seulement la chambre Gourmandise est unique mais en plus la salle réservée au petit déjeuner m’a permis de rester dans la même ambiance avec ses abat-jours en forme de moule à muffins, ses banquettes avec cerise sur le dossier, ses layers cake et autres pâtisseries au mur et ses pieds de table évoquant des sucres d’orge.

petit déjeuner Vice Versa hôtel

petit déjeuner Vice Versa hôtel

petit déjeuner Vice Versa hôtel

petit déjeuner Vice Versa hôtel

petit déjeuner Vice Versa hôtel

Corbeille de viennoiseries, pain frais, fruits, charcuterie, fromage, œufs brouillés, toasts, brioche, crudités, laitages, céréales, fruits secs, jus de fruits et boissons chaudes, à n’en point douter les plus gourmands dès le petit déjeuner ont de quoi satisfaire ce vice. Pour ma part, j’ai été plutôt vertueuse ce matin là …ou plutôt prévoyante puisque je retournais au Salon du Chocolat.

petit déjeuner Vice Versa hôtel

petit déjeuner Vice Versa hôtel

petit déjeuner Vice Versa hôtel

petit déjeuner Vice Versa hôtel

petit déjeuner 12

Avant de quitter cet hôtel si singulier et qui peuplera longtemps mes souvenirs, ma curiosité (ce n’est pas un vice )) m’a poussé à aller jeter un œil dans l’escalier montant aux chambres dédiées à l’avarice. Il parait qu’un péché appelle un autre péché ..l’occasion de découvrir une toute autre ambiance (je vous laisse choisir votre péché ))

escaliers Vice Versa hôtel

couloir Vice Versa hôtel

Vice Versa Hôtel, membre du label TemptingPlaces, était en plus idéalement situé, à peine à 5 minutes à pied du parc des expositions où avait lieu le Salon du Chocolat et dans un quartier très pratique si on vient en mode touriste.

Un grand merci aux personnes de l’équipe pour leur accueil et leur disponibilité !

Chambre Gourmandise

Vice Versa Hôtel Paris
213 rue de la Croix Nivert
75015 Paris
Site internet : http://viceversahotel.com

Invitation

La semaine dernière à l’heure du déjeuner, je me suis retrouvée dans le Vieux Lyon à l’Hôtel le Gourguillon. Non non n’aies pas l’esprit mal placé, j’étais là pour visiter seulement. Le terme hôtel est inexact, il s’agit d’une boutique hôtel, concept défini par son côté central (à quelques minutes de la place Bellecour), par le fait que l’accueil est personnalisé (et pas dans une salle de réception), que chaque chambre soit unique avec une entrée privative et enfin par les prestations proposées (terrasse ou jardin privatif, jacuzzi dans chaque chambre..).

Dans la Papillotte , j’ai admiré le point de vue superbe sur le vieux Lyon depuis le lit (non je ne me suis pas allongée), le côté douillet des matières et des couleurs et  le ciel étoilé devant la double baignoire.

Dans la suite Feuillette, j’ai bloqué totalement sur la baignoire ronde (là encore jacuzzi). C’était un peu comme si les deux peignoirs suspendus à côté n’attendaient qu’à être passés. Je suis sortie sur la terrasse admirer la vue pour me calmer )

J’ai imaginé un week-end plein de romance dans le cocon appelée paradis. Le blanc, la pierre, la baignoire sur la mezzanine avec vue sur le ciel, j’ai trouvé l’ensemble enveloppant.

Changement d’ambiance avec la Traboule à la lumière plus tamisée…et toujours cette double baignoire dans laquelle je m’imaginais sans problème.

Une fois installée dans ta chambre avec lit king size, grand jacuzzi, dock ipod, tu peux te faire livrer le petit déjeuner, un pique-nique froid ou même te faire masser. Plus cooconing et détente, je ne vois pas )

Le Gourguillon dispose également d’un salon privé pour organiser des soirées avec une entrée superbe et une vue qui laisse pantois.

Le prix des chambres varient de 195 euros à 395 euros… pas vraiment un point de chute régulier mais plutôt un cadeau à offrir pour passer un moment exceptionnel  à deux.

Merci à Valérie pour son accueil chaleureux. Elle s’est lancée dans l’aventure du Gourguillon avec passion, a mis son grain de sel dans les moindres détails. Le jeu en valait la chandelle !

Et toi, la baignoire jacuzzi déjà essayé ou pas ?

Le Gourguillon
6 montée Gourguillon • 69005 Lyon
legourguillon.fr pour visiter les autres chambres

Pin It