Tag

souvenirs

Browsing

En allant chercher dans un carton entreposé dans le garage, des verres à vin, héritage de la maison familiale vendue il y a quelques mois, je suis tombée sur une boîte métallique dans laquelle nous mettions jadis une provision de sachets de thés ou d’infusion. Quand j’ai ouvert la boîte, j’ai trouvé des photos que ma sœur avait soigneusement choisi dans différents albums comme pour garder une trace, au delà des objets, d’un pan d’une histoire sur laquelle il a fallu tourner la page.

Quelques polaroids en couleur de mes parents très jeunes, avant qu’ils ne soient parents, des clichés de mon enfance et de celle de ma sœur, des photos de famille ou d’amis et une bouffée d’émotion difficilement contrôlable.

J’étais là sur le canapé, les photos étalées sur les genoux, mon fils assis à côté m’interrogeant sur les personnes qu’il voyait.

Un chien, une maison, une photo avec ma nounou que je considérais comme une tatie et quelques années à Châteauroux où je n’ai pas remis les pieds depuis une éternité

Un poster d’Agassi de 2 m sur 1 et moi accroupie devant avec une permanente dont j’ai eu un mal fou à me débarrasser..c’était ma période caniche et expérience capillaire variée

Des tenues improbables, de quoi alimenter des années de chantage

Une tente plantée dans le jardin, des pare-brise à nettoyer pour constituer une cagnotte et partir en voyage scolaire, 3 copines de collège puis de lycée qui sont restées à Montélimar

Moi sur un cheval, sur scène lors de spectacles de danse ou dans mon studio d’étudiante et mon fils surpris d’une vie avant lui

Une photo de de mes grands parents et ce regard qu’il tend vers elle avec tant de tendresse ..à quoi pense-t-il aujourd’hui alors qu’elle est partie avant lui ?

Et puis ce portrait d’eux deux encore heureux ensemble et que 5 ans après, je ne peux regarder sans avoir les yeux mouillés…

Et toi, les photos de famille tu les regardes, tu les conserves ou tu ne te tournes pas vers le passé?

As-tu remarqué que les spécialités que tu goûtes sur un lieu de vacances n’auront jamais la même saveur si tu les refais à la maison, même en cherchant la recette parfaite, en la perfectionnant et en y apportant tout ton amour? il manquera toujours ce petit quelque chose un peu magique…du coup pour le moment, je me suis abstenue de chercher si je trouvais sur un blog comment se réalise la fougasse d’Aigues Mortes, une délicieuse brioche parfumée à la fleur d’oranger que j’ai découverte cet été.

A la maison de la méditerranée, véritable caverne d’ali baba provençale que je te conseille de visiter si tu es dans le coin et que tu cherches un souvenir à ramener dans tes bagages, j’ai aussi découvert que le pastis à la Violette existait.

 

que le muscat se déclinait en trois couleurs …

que l’huile d’olive peut être présentée en coffret ou bouteille couchée comme s’il s’agissait d’une cave …

 

que le nougat pouvait se déguster en part de tarte (enfin le VRAI nougat reste à Montélimar tout de même)

Et toi, y a t-il un lieu que tu associes à un souvenir gustatif indépassable?

…je suis revenue dans ce quartier où j’ai travaillé quelques années et qui a bien changé. La passerelle Simone de Beauvoir pour rejoindre le parc de Bercy n’existait pas, la piscine Joséphine Baker non plus et derrière la Bibliothèque Nationale de France, on voyait encore des voies ferrées désaffectées.

Les tours qui marquaient le début et la fin de mes journées professionnelles n’ont pas bougé mais dans mon bureau, avec vue sur la Seine, les têtes ont peut-être changé plusieurs fois.

J’ai foulé à nouveau cette esplanade que j’ai parcouru dans tous les sens par tous les temps…elle en a entendu des conversations, regardé des clopes s’écraser entre deux planches, vu des personnes chuter car elle pouvait être une vraie patinoire, accueilli des séances photos, des amoureux, des touristes, des chercheurs de tous pays.

C’est dans cette tour que je l’ai rencontré et que j’ai appris à le connaître. Jamais je n’ai autant ri au boulot avec lui. Jamais les pauses café ou les déjeuners à la cantine n’ont été aussi drôles, stimulants, enrichissants. Il est resté à Paris mais il a rendu aussi son badge, a fermé la porte sur cette époque dont nous ne pouvons parler aujourd’hui sans nostalgie.

Elle, par contre, elle est toujours derrière son ordinateur, dans le même bureau je crois mais voilà plus de 7 ans qu’elle ne m’adresse plus la parole. J’ai toujours l’espoir mince qu’un jour elle oublie sa foutue fierté et qu’elle m’envoie un mail pour  me parler de sa vie, de sa fille comme si de rien n’était. Accepter d’être rayée de la vie de quelqu’un du jour au lendemain c’est pas si facile.

En redécouvrant le quartier, j’ai replongé un moment dans une époque de ma vie qui me semble parfois si lointaine.

Et toi, il t’est arrivé de retourner, des années après, dans un lieu où tu as vécu?

Peut-être parce que j’ai déménagé quasiment 10 fois depuis mes 18 ans, peut-être parce que j’aime les intérieurs peu encombrés, peut-être parce que j’ai toujours peur de manquer de place, peut-être parce que je suis une grosse flemmarde qui ne veut pas perdre du temps sur ce que j’appelle des ramasse-poussière, toujours est-il que je ramène peu d’objets de mes voyages….ou alors des choses que je ne garde pas…des choses qui se mangent )


des pastel de Nata de Lisbonne (d’ailleurs si tu as LA recette, la seule, la vraie, je la veux bien)


des Mince pie d‘Angleterre à déguster avec un thé de Noël


un mélange d’épices acheté à Dijon pour tenter de concurrence Prosper youp la boum


du Salidou ramené de Bretagne pour mettre sur les crêpes

Et puis il y a une exception qui confirme la règle. Quand nos regards se sont croisés, j’ai su que j’allais le ramener dans mes bagages et que j’allais le garder malgré les cartons, le temps qui passe, la lassitude :

Je te présente Sheepy trouvé dans une fabrique de nounours à Londres

Et toi, tu prolonges comment le voyage?

La dernière fois que j’ai voulu organiser un concours, j’ai été …lamentable. Il fallait deviner la légende d’une photo…sauf que j’avais laissé le titre qu’on voyait apparaître en passant la souris sur la photo ) Au moins j’en ai fait rire certaines…

Cela dit, cette première expérience ne m’a pas totalement découragé puisqu’aujourd’hui je remets ça !!!

Comme je l’avouais samedi dernier dans mon billet sur l’Eurovision, l’homme et moi nous avons depuis pas mal de temps la manie des ressemblances. Tout le monde y passe : des inconnus croisés dans la rue, des proches, des collègues, des amis et franchement parfois c’est très drôle !

Alors voilà ce que vous propose : dégotez-moi deux personnes qui se ressemblent selon vous (soit deux personnes connues qui ont des faux airs entre elles, soit un people et un inconnu si tenté que vous ayez son accord pour la photo, soit pourquoi pas vous-même si on a déjà dit que vous ressembliez à…) en évitant les sosies officiels parce que c’est de la triche.

Allez je vous donne un exemple pour vous mettre en jambe :


(Julien Lepers et Mickael Keaton)

Vous avez jusqu’au 31 mai pour publier un billet « jeu des ressemblances »  avec deux photos sur votre blog en n’oubliant pas de m’envoyer un petit mail pour que je ne rate rien et si vous tenez le sosie du siècle de Sarkozy dans la personne de votre boucher mais que vous n’avez pas de blog, faites passer les photos, je les publierai ! (ce serait bête de se priver). L’homme et moi nous délibèrerons alors selon la ressemblance la plus frappante ou la plus drôle et nous rendrons notre verdict !

Et on gagne quoi? un paquet contenant des surprises ayant toutes un avant-goût d’été et de vacances…

Allez tout le monde joue !

Edit 1 : euh si il y a une bonne âme parmi vous plus douée que moi pour créer une bannière pour ce concours, je suis preneuse !

Pin It