Un temps pour tout

Deux livres pour débuter ou progresser en aquarelle

Dans les épisodes précédents, je vous racontais mes débuts en aquarelle, petite bulle protectrice de toutes les agressions extérieures et quotidiennes dans laquelle j’aime me réfugier pour ne pas penser à rien si ce n’est aux gestes que je suis en train de faire. Manque de temps (si quelqu’un a une solution pour se dégager du temps quotidiennement sans télétravail et avec enfants, je suis preneuse !), manque de capacité naturelle, j’ai très peu progressé en aquarelle. Je ne désespère pas d’avoir un jour le déclic et surtout de trouver un style bien à moi, à force de persévérance et de répétition. En attendant, entre gestion de l’eau, harmonie des couleurs, proportion des formes dans une composition pour un résultat équilibré, maitrise de la perspective et autres techniques liées au dessin, l’aquarelle me parait aujourd’hui tout sauf facile. Alors je repars inlassablement à zéro : aujourd’hui avec deux nouveaux livres que je vais vous présenter pour débuter en aquarelle.

Débuter en aquarelle avec « J’ose l’aquarelle »

Lorsqu’on découvre son travail, d’abord on reconnait tout de suite sa signature dans les couleurs choisis, les sujets et la façon de les interpréter et puis on reste bouche bée devant la beauté de ses créations.

Si un jour j’arrivais à un tel niveau..et bien je me mettrai à mon compte et j’essaierai d’en vivre d’une façon ou d’une autre, la vie de bureau me paraissant bien triste. Mais j’en suis à des années lumières alors je vais piocher dans le livre J’ose l’aquarelle pour essayer de retenir des astuces et des conseils, reprendre certains exercices et défis proposés.

Après un premier chapitre sur le matériel (Dabbe, mince j’ai de la peinture sennelier et pas les bonnes couleurs à priori), Jennifer Lefèvre propose à son lectorat :

  • de jouer avec les effets de texture (selon le grain du papier et avec du sel)
  • de comprendre les couleurs en créant un nuancier mais aussi un carnet de mélanges par exemple
  • de créer des motifs végétaux (à ce stade je suis déjà perdue)
  • de créer une composition florale (peindre un bouquet, créer un jardin fleuri…)
  • de s’initier au paysage
  • de pratiquer le réalisme en aquarelle en peignant un oiseau, un champignon ou un portrait
  • de faire évoluer son art

Pour chaque chapitre, plusieurs défis sont proposés avec le matériel utilisé, les différentes techniques en jeu, un encart « à vous de jouer »( qui peut être une leçon d’observation), un témoignage d’une artiste et un pas à pas en photo

J’ai suivi un seul exercice qui consistait à peindre des galets de différentes couleurs afin d’appréhender la maitrise de l’eau, la dilution plus ou moins importante des pigments et le mariage des couleurs. Si je devais écrire mon auto critique elle serait assez impitoyable, mais l’exercice est relaxant et j’ai bien aimé mêlé aquarelle et feutre.

Les moins et les plus

Le moins : la méthode proposée induit il me semble de pratiquer beaucoup de gammes avant de jouer un morceau, ce qui pour moi est assez décourageant.

Le + : par rapport aux tutos vidéos souvent en accéléré sur instagram (pour moi peu d’intérêt), toutes les étapes sont détaillées et vous pouvez mettre sur pause quand vous le souhaitez même si en pratiquant l’aquarelle, je me rends compte qu’on ne peut pas vraiment attendre en peignant si on veut créer des effets avec les pigments.
Le manuel est vraiment aussi très complet car il aborde toutes les facettes de l’aquarelle et la richesse des exercices induit que le livre vous accompagnera un bon moment.

Bien choisir son matériel pour peindre et dessiner

Il parait que pour avoir plus de maitrise sur sa peinture, il faut connaitre les différents papiers, les différents pinceaux, les pigments et comment les uns interagissent avec les autres et avec l’eau.

C’est justement par cet angle que Bien choisir son matériel pour peindre et dessiner aborde l’aquarelle (mais aussi la peinture à l’huile, l’acrylique, les types de pastel). Ce guide nous propose de plonger au coeur de la fabrication de ces matériaux. Il revient aussi sur tous les conseils de débutants pour chaque technique :

-les pinceaux à privilégier et ceux à éviter

-les conseils pour réussir sa première aquarelle (les repères, les masses, les fonds)

Il ne s’agit pas d’un livre d’exercices contrairement au guide précédent et je le conseillerai plus si vous hésitez entre plusieurs techniques car toutes sont abordées.

J’ose l’aquarelle, Jennifer Lefèvre, éditions Eyrolles
Bien choisir son matériel pour peindre et dessiner,
Yves-Marie Salanson, éditions Eyrolles

2 Comments

  1. Marie Laure Reply
    J’avoue que je suis un peu découragée par l’aquarelle. Ou alors il ne me faut pas dessiner de paysages ou choses réalistes

    Le pastel pour moi est plus facile et libre.

    • je pense que sans cours c’est vraiment compliqué de progresser..comme toi je me sens plus à l’aise au pastel

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It