Glop/pas glop spécial culture (séries, livres, spectacle)

J’aurais pu intituler ce billet « le temps des suites » cela aurait été assez peu parlant (quoique glop/pas glop, pas sûre que cela soit clair comme de l’eau de roche) mais il se trouve que récemment j’ai vu et lu beaucoup de « suites » avec quelques déceptions (pas glop, vous suivez ?) à la clef :

Glop : The Missing saison 2

Après une saison 1 où un couple de jeunes parents anglais affrontait la disparition de leur petit garçon lors de vacances en France un 14 juillet, la saison 2 -sans reprendre les mêmes personnages si ce n’est l’inspecteur joué par Tchéky Karyo (bien plus mal en point) axe son intrigue autour de la disparition de jeunes filles en Allemagne.

Au fur et à mesure des épisodes, on pense forcément au roman Room d’Emma Donughue mais aussi à des histoires réelles comme celles de Natacha  Kampusch et le physique fantomatique et inquiétant de l’actrice Abigail Hardingham ajoute une dose de frissons. Les personnages ne sont pas caricaturaux (la mère mange dort respire en pensant à sa fille disparue mais n’est pas hystérique ça change).

Jusqu’à ce qu’on ait le nez sur celui qui enlève les jeunes filles, on ne le soupçonne pas. C’est très addictif (quasiment impossible de ne regarder qu’un épisode) mais si vous avez des enfants, attention vous allez avoir encore plus de mal à leur lâcher la main après avoir regardé cette saison 2 (j’en ai fait des cauchemars !).

 

(C) New Pictures – Photographer: Sophie Mutevelian

Glop : Bureau des légendes saison 3

Qu’il est mal traité l’agent secret interprété par Mathieu Kassowitz dans la saison 3 du Bureau des légendes. On se doute bien que les scénaristes ne vont pas le faire mourir car Malotru, c’est le personnage central de la série mais prisonnier de Daesh, on souffre avec lui et pas qu’un peu.  Marina Loiseau (joué par Sarah Girardeau), quant à elle, est confrontée à de graves crises d’angoisse et doit faire à de nouvelles situations périlleuses, si bien qu’on se demande un peu pourquoi elle ne retourne pas à une vie plus « normale ».

Par rapport aux saisons précédentes, les scènes sur le terrain sont plus nombreuses, ce qui rend la série encore plus prenante. C’est joué sans fausse note, peut être que certains détails manquent de crédibilité (il y a eu plusieurs articles à ce sujet) mais aux yeux d’un spectateur lambda qui ne bosse pas à la DGSE cela est insoupçonnable. C’est rythmé et si le tableau est noir, il y a parfois aussi ses petits touches d’humour qu’on ne retrouverait pas forcément je pense dans une version adaptée.

Pas glop : The Affair, saison 2

Pas glop c’est un peu sévère parce que je n’ai pas détesté la saison 2 de The Affair, je l’ai même regardé jusqu’au bout sans déplaisir. N’empêche que je l’ai trouvé bien moins réussie que la saison 1 (j’étais assez peu convaincue par la nécessité de faire une suite et je ne comprends pas que les scénaristes, quand une saison 1 marche bien, veuillent absolument pondre une suite au risque de tout saborder).

Le scénario mélange les époques, je me suis sentie perdue …pendant pas mal de temps. Il se recentre sur les époux délaissés s’intéressant à Cole pour en dessiner, au fil des épisodes, un portrait beaucoup plus nuancé (et sympathique) que dans la saison 1. Je suis beaucoup moins convaincue par le personnage d’Helen. Enfin il y a un côté soap qui n’était pas présent au début et qui m’a pas mal gêné.

Une saison 3 et une saison 4 ont été tournées et diffusées depuis ..alors stop ou encore ?

Glop : Celle qui fuit et celle qui reste

Je vous ai déjà parlé du tome 1 et du tome 2 de la saga italienne d’Elena Ferrante, je ne vais donc pas écrire des tartines sur ce troisième volet. Au début de la lecture, il faut un petit temps d’adaptation (même si l’auteur, comme pour une pièce de théâtre, rappelle en marge du texte, qui est qui, quels sont les liens de parenté) pour se remémorer la place des personnages, leur histoire jusqu’à présent mais une fois qu’on est plongé dedans, on est plus dans le métro, dans le train, dans son lit mais dans l’Italie des années 70.

Des 3 tomes, c’est celui qui m’a le plus transporté je crois : peut être parce que le personnage d’Elena ose enfin peu à peu, peut être parce que le roman en dit long sur la place des femmes dans la société, sur leur sexualité, que la Grande et petite histoire se mêlent encore plus que dans les volumes précédents et que l’intrigue n’a jamais été autant romanesque. A peine fermé, on aimerait lire la suite ….Elena Ferrante a vraiment un don !

Pas Glop : Vernon Subutex, tome 3

Je suis embêtée parce que j’aime bien Virginie Despentes, son parcours, ses prises de position, son féminisme, son côté « à prendre ou à laisser » (et peut être le fait qu’elle ait vécu sur les pentes où je passe à la monté ou à la descente au moins une fois par semaine) mais autant dire les choses clairement : j’ai été beaucoup moins emballée par le tome 3 de Vernon Subutex que par les tomes 1 et 2.

Je cerne à peu près ce qui à qui a fait que je ne suis pas rentrée dans le roman : ce qu’elle appelle les convergences, une forme de mysticisme qui m’a laissé dubitative.

Ceci étant dit, elle fait dire à ses personnages des choses sur la maternité ( absolument pas politiquement correct et qui feraient probablement scandale dans la brigade des mamans parfaites), ou sur le libéralisme qui sont saisissantes et elle pose un diagnostic sur la société qui me semble d’une justesse incroyable.

 

Glop : Fabrice Luchini et moi

Je finis ce billet avec un spectacle que j’ai vu mercredi soir à la Comédie Odéon à Lyon, Fabrice Luchini et moi, et qui joue jusqu’au 15 septembre. Olivier Sauthon nous raconte qu’un soir, alors qu’il était jeune et qu’il errait dans Paris, il est tombé sur Fabrice Luchini et, rêvant de devenir comédien comme lui, il lui a demandé de lui donner quelques leçons.

Pendant une heure et demie, un dialogue entre le maître (dont il a repris le phrasé, les tics de langage, les postures, les expressions du visage d’une telle manière qu’à un moment donné on a quasi l’impression de voir Luchini sur scène) et l’élève sont l’occasion de jouer avec les mots, de faire découvrir ou redécouvrir quelques grands auteurs, d’apporter une réflexion sur ce qu’est la culture,  l’art de la séduction, le génie ….toujours avec intelligence et humour.

Les citations sont si savoureuses qu’on aimerait toutes les noter (j’entendais le monsieur à côté de moi dire régulièrement « il faut que je m’en souvienne, faut que je m’en souvienne ») et je ne lirai plus jamais la fable de la Cigale et de la fourmi sans penser à l’interprétation de texte exaltée et drôle que j’ai vue sur scène.

Voilà j’aurais pu ajouter quelques titres de DVD et de livres vus ou lus cet été mais ce billet est déjà trop long. N’hésitez pas à partager vos coups de coeur en commentaire.

18 commentaires
  • Marie
    septembre 8, 2017
    J’ai lu avec délectation »le gang des rêves » de Luca di Fulvio, je vais commencer « les enfants de Venise » du même auteur.
    Comme je te le disais sur instagram j’ai réservé de nouveau l’amie prodigieuse à la médiathèque, je vais retenter je n’aime pas rester sur un échec (surtout italien).
    Coté série j’ai découvert (très en retard apparemment) the good witch. Rien d’exceptionnel mais des bons sentiments et un peu de magie me suffisent ^^.
    • chocoladdict
      septembre 8, 2017
      le gang des rêves me tente beaucoup je le note !
      the good witch le nom me dit vaguement quelque chose mais je ne l’ai pas vu (il y a tellement de séries !)
  • Maud
    septembre 8, 2017
    J’ai également bcp aimé Elena Ferrante…..
  • sophie bazar
    septembre 8, 2017
    Une suite à The Affair ? hummm drôle d’idée, je vais m’en tenir à ma bonne impression sur la saison 1… Ca me fait penser que j’ai vu l’acteur principal dans le film Pride il n’y a pas longtemps, à des milliards de lieux de ce rôle-là, ça m’a fait drôle !
    Par contre ça fait un moment que je veux regarder le Bureau des légendes (#loveKasso), mais j’arrive pas à convaincre Philippe… Et puis je vais me pencher sur le cas The Missing, tu m’intrigues !
    • chocoladdict
      septembre 8, 2017
      pour moi la saison 2 n’était pas indispensable : )
      cela est toujours étrange de les voir ensuite hors contexte
      le bureau des légendes c’est vraiment vraiment très bien (et j’aime pas du tout les livres d’espionnage j’y comprends rien)
  • Catherine
    septembre 8, 2017
    Tiens le coup avec The Affair la saison 3 est la meilleure ! Je n’avais pas trop aimé la saison 1 mais je sentais qu’il y avait une ambiance et je me suis lancée dans la saison 2 sans la terminer… Puis toujours attirer mais avec des doutes j’ai suivi la 3 avec addiction. Les personnages sont de plus en plus fous et l’atmosphère de thriller est plus présente.
  • Ma'
    septembre 8, 2017
    Je ne suis pas du tout à la page niveau séries… j’aimerais bien mais je manque de temps !
    Côté lecture, gros coup de cœur pour « Le Gang des Rêves » de Luca Di Fulvio 🙂
    • chocoladdict
      septembre 8, 2017
      ah toi aussi tu as lu « le gang des rêves » !
      c’est impossible d’être à la page niveau séries je pense, il y en a tellement et c’est qui en regardent vraiment beaucoup n’ont pas d’enfants : )
  • Madimado
    septembre 8, 2017
    Tout à fait d’accord pour Le bureau des légendes et The affair. Je commençais à croire que j’étais la seule à ne pas avoir aimé la saison 2 (et la 3 ne m’a vraiment pas marquée).
  • Aurore
    septembre 8, 2017
    Long article !
    Pour Vernon Subutex j’avais lu que des avis enthousiastes jusque là, ça change !
    La série The Missing me tente bien 🙂
    • chocoladdict
      septembre 9, 2017
      curieuse de savoir ce que tu en penses si tu lis le tome 3 de Vernon Subutex, le tome 1 m’avait vraiment beaucoup plu
  • chiffonsandco
    septembre 9, 2017
    Malheureusement, je crains que les suites ne soient jamais aussi réussies que le number 1 et là, je parle de « the affair » ! Il est très rare qu’il en soit autrement….
    • chocoladdict
      septembre 9, 2017
      il y a quelques séries dont j’ai aimé toutes les saisons mais c’est rare !
  • My Little Discoveries
    septembre 9, 2017
    Je dois dire que j’attends impatiemment le dernier tome de la saga d’Elena Ferrante, le 3 m’a beaucoup plu aussi!

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *