Pâtisserie et chocolat

Gâteau de Plouhinec

Il paraît que le gâteau de Plouhinec est originaire de Guéret dans la Creuse. Je crois que là comme ça si je vous dis creuse, vous n’imaginez pas forcément l’endroit où vous rêvez de partir en vacances. En ce qui me concerne, j’y ai de joyeux souvenirs d’enfance, ma tante ayant été quelques années intendante dans un établissement scolaire à Guéret. Avec l’amie qui m’avait accompagné à Guéret (j’habitais alors à Châteauroux), on traversait des bâtiment déserts en s’inventant des histoires qui faisaient peur. Nous avions un terrain de jeu, qui, avec mes yeux d’enfant, me paraissait immense. Il faudra que je demande à ma tante si elle connait ce fameux gâteau de Plouhinec à base de poudre de noisettes, parfait pour les goûters maison sans passer des heures aux fourneaux.

Ingrédients pour un gâteau de Plouhinec

4 blancs d’oeufs
200 g de sucre semoule
100 g de beurre
1 pincée de sel
100 g de farine de blé
100 g de noisettes en poudre +20 g pour le moule

Et maintenant qu’est ce qu’on fait ?

Préchauffez votre four à 170°C (th.5-6).

Avec un batteur, montez les blancs en neige, sans trop les serrer, en ajoutant régulièrement le sucre. Versez très délicatement sur les blancs montés, le beurre fondu (mais froid) puis la farine, les noisettes en poudre et la pincée de sel. Incorporez délicatement avec une maryse (je vous ai mis un lien vers la photo d’une maryse car 1) mon correcteur d’orthographe ne connait pas ce mot 2) récemment je pâtissais ailleurs que chez moi et j’ai demandé la personne dont je squattais la cuisine si elle avait une maryse et elle m’a regardé comme si je lui parlais chinois)

Versez dans un moule préalablement beurré et enduit de poudre de noisettes. Saupoudrez de sucre glace et enfournez environ 30 minutes.

 

Verdict ?

Le gâteau de Plouhinec est super moelleux (et il ne s’émiette pas comme on a l’impression sur les photos), il est bien parfumé et peut se déguster aussi bien au goûter qu’au petit déjeuner. J’ai utilisé des noisettes en poudre de base (celles qu’on trouve en supermarché), il est évident que si vous avez sous la main des noisettes en poudre de meilleure qualité, le goût s’en ressentira. Pour les plus gourmands, on pourrait imaginer une version avec un glaçage chocolat )

Edit : le vrai nom de ce gâteau est le creusois. Il a été rebaptisé le gâteau de Plouhinec (qui est une commune du Morbihan) par l’auteur du livre qui est breton et qui en donne sa version.

Source : Vive les desserts ! Eric Jubin

2 Comments

  1. Bonjour Virginie,

    je vis à Limoges, et dans le Limousin, on appelle ce gâteau très aérien le Creusois. Donc oui, il serait peut-être bien originaire d’ici 🙂

    Merci pour cette recette et tous tes posts si agréables 🙂

    • c’est son vrai nom d’ailleurs )
      il se trouve qu’il a été rebaptisé par l’auteur du livre (breton) dans lequel j’ai trouvé la recette
      je vais mettre un petit ajout dans l’article car je crois que ce n’est pas très clair écrit comme cela
      bon week-end : )

Write A Comment

Pin It