Pâtisserie et chocolat

Cookies double choc

Vous n’êtes pas obligé de me croire mais la recette de cookies double choc qui suit a détrôné toutes celles que j’ai pu tester jusqu’à aujourd’hui et pourtant c’est peut être le biscuit qui revient le plus souvent dans ma cuisine (on peut congeler une partie de la pâte, les enfants adorent cela, c’est rapide à préparer, rapide à cuire, avec la même base qui nécessite des ingrédients qu’on a facilement chez soi on peut imaginer plein de variantes).

Ce qui change dans cette version de cookies ? la présence de sucre muscovado légèrement brun (et au très léger goût de réglisse) dans la pâte. La seconde chose qui, pour moi, fait la différence est de choisir de mettre non pas des pépites (toutes petites et qu’on sent finalement peu à la dégustation) ni même des chunks (ce que je mettais souvent en les achetant à G.Detou, c’est pratique car tout prêt) mais des gros morceaux de pistoles de chocolat Valrhona (en les coupant très grossièrement). A la dégustation, certains morceaux sont fondus mais d’autres croquent véritablement sous la dent. Bref désormais c’est MA recette chouchou de cookies !

Ingrédients pour des cookies double choc

150 g de beurre demi sel
150 g de chocolat noir
150 g de chocolat au lait
315 g de farine
1 toute petite pincée de fleur de sel (ou une pincée si vous mettez du beurre doux)
1/2 cc de bicarbonate de soude
90 g de sucre en poudre
150 g de sucre muscovado
1 oeuf et 1 jaune d’oeuf

Et maintenant qu’est ce qu’on fait ?

1) Préparation de la pâte à cookies

Faites fondre le beurre et laissez le refroidir. Hachez très grossièrement le chocolat noir et le chocolat au lait.
Tamisez la farine, la fleur de sel et le bicarbonate de soude.
Dans un autre récipient, mélangez le beurre fondu avec le sucre en poudre, le sucre muscovado puis ajoutez l’oeuf et le jaune d’oeuf et fouettez soigneusement.

Incorporez le mélange sec (farine, fleur de sel, bicarbonate) et les morceaux de chocolat. Mélangez juste assez pour ne plus voir la farine et avoir un mélange homogène (je finis toujours à la main mais j’essaie de ne pas trop mélanger).

Filmez la pâte à cookies avec du film alimentaire et laissez la au frigo au moins 2h (vous pouvez aussi la faire la veille).

2) Façonnage et cuisson des cookies double choc

Préchauffez le four à 160°C. Formez des boules de pâte de 40 g (je les pèse car je n’ai pas forcément un compas dans l’oeil, l’essentiel est que les cookies aient tous le même poids pour la cuisson ).

Placez-les sur une plaque tapissée d’une feuille de papier cuisson en les espaçant suffisamment. Avec les quantités données, j’ai fait deux fournées (et on en a apporté à une petite voisine) mais vous pouvez congeler la moitié de la pâte en prenant bien soin de l’envelopper correctement dans du film étirable.

Enfournez à mi hauteur pendant 10 à 12 minutes. A mi cuisson, je retourne la plaque pour que les cookies du fond ne soient pas plus cuits que ceux qui sont devant. Attention un cookie trop cuit est un cookie foutu, rappelez vous que le cookie peut sembler manquer de cuisson quand vous le sortez du four mais qu’il finit toujours de cuire dehors.

 

cookies double choc

cookies double choc

cookies double choc

Avec ces cookies double choc, j’ai bu du thé Délices de Palais des thés*, un thé noir (édition limitée 2016) aux notes d’écorces d’agrumes acidulées, de mandarines confites et d’éclats de cacao. Quand un thé est très caramélisé ou très cacaoté, j’avoue que je trouve cela très vite écœurant et que c’est le cas de le dire, ce n’est pas ma tasse de thé. Ce n’est pas du tout le cas du thé Délices car c’est équilibré, léger et à marier avec tous les biscuits de l’avent pour attendre Noël ou à boire seul.

Pour recevoir une dose de gourmandise dans votre boîte mail, inscrivez-vous à la newsletter en indiquant votre adresse électronique dans la colonne de droite du blog.

source de la recette : journal d’une food styliste, Linda Lomelino

*produit offert

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

7 Comments

  1. Comme toi, je n’aime pas trop les thés avec du chocolat, et quand c’est au caramel ça peut devenir écœurant. Mais celui-ci, je crois l’avoir goûté, et c’est subtil.
    Merci pour la recette qui donne vraiment envie ! On a envie de lécher l’écran quand on voit tes photos …..
    • le goût de cacao est en effet léger et l’accord avec les agrumes bien équilibré
      ravie que les photos te fassent envie : )
    • je te conseille vraiment cette recette, c’est vraiment la meilleure que j’ai pu tester jusqu’à aujourd’hui
  2. Pingback: muffins au chocolat et au yaourt grec : un goûter facile et rapide

Write A Comment

Pin It