C'est un beau roman

Nous de David Nicholls

Nous, c’est une illusion qui meurt, D’un éclat de rire en plein cœur, Une histoire de rien du tout, Comme il en existe beaucoup
Notre amour qu’on croyait petit , A grandi quand tu es partie, Grandi comme une déchirure, Comme une blessure
Mais pourquoi, pourquoi, pourquoi pourquoi / Pourquoi le silence / Pourquoi, pourquoi, pourquoi, pourquoi
Pourquoi ce grand vide quand je pense à nous

Voilà maintenant que je vous ai mis dans la tête ce tube d’Hervé Vilard (avec un titre pareil c’était trop tentant ! et le titre original pour une fois est fidèle puisqu’il s’agit de Us), il est peut-être temps que je vous parle du dernier roman de David Nicholls. Celui-ci s’est fait connaitre avec Un jour (en France et dans le monde, il a été traduit en 40 langues), que je vous conseille si vous ne l’avez pas lu au passage. Un jour a aussi été adapté au cinéma, il faut dire que l’histoire de ses deux amis qui sortent ensemble brièvement puis passent leur vie à se croiser sans s’avouer leurs sentiments est très cinématographique.

J’avais hâte de retrouver la plume de David Nicholls, son humour très british, cette façon qu’il a de balader le lecteur entre comédie et drame.

Cette fois, l’écrivain nous raconte avec Nous l’histoire de Douglas Peterson, un biochimiste plutôt rigide et pas très adroit quand il s’agit de communication humaine, la cinquantaine, qui vit avec sa femme Connie beaucoup plus fantasque et « libre ». Alors qu’ils s’apprêtent à partir sillonner l’Europe en train avec leur fils adolescent, Connie annonce à Douglas qu’elle envisage de le quitter.

Le roman construit en chapitres très courts (un piège on se dit allez encore un chapitre et j’éteins) alterne avec brio entre présent et flash-back, pièces de puzzle qui peu à peu, donnent corps et consistance à Douglas et Connie. Ils nous font vivre toutes les étapes de leur histoire d’amour (mais pas de façon linéaire) depuis leur rencontre jusqu’à aujourd’hui en passant par les épreuves qu’ils ont rencontrées.

D’abord l’idée d’un trajet en train à travers l’Europe avec des arrêts dans les capitales est particulièrement romanesque …en tous cas c’est le genre de projet dans lequel j’embarquerais volontiers si j’avais le budget pour. Ensuite David Nicholls n’a rien perdu de son sens du détail et de son mordant. Comme dans ses romans précédents, le personnage masculin en prend pour son grade mais on sent aussi une certaine tendresse envers celui-ci et jamais de manichéisme.

Alors que le périple progresse et que Douglas essaie désespérément de reconquérir sa femme mais aussi de retisser des liens avec son fils, devenu au fil des ans un inconnu pour lui, rien ne se passe comme prévu.

Il m’est apparu une fois de plus qu’il y a dans la douleur autant de regrets pour ce que l’on a jamais eu que de tristesse pour ce qu’on a perdu.

Nous est le portrait d’un homme qui s’est laissé porter par la vie et qui, contre toute attente, renait lors de ce voyage qui tourne mal. On ne s’ennuie jamais, les dialogues font mouche, l’analyse psychologique est fine et à travers l’intrigue, l’auteur interroge le couple dans sa durée mais aussi le rôle de parent aujourd’hui.

Bref David Nicholls signe avec Nous, une comédie romantique pas niaise, drôle et émouvante.

 

17 Comments

  1. Et hop un livre de plus à rajouter à ma PAL. J’avais beaucoup aimé Un jour, que dis-je j’avais adoré. Du coup, j’ai plus que hâte de lire celui-ci, merci !
  2. J’ai beaucoup aimé « One day » même si la lecture en anglais a fait que j’ai mis quelques chapitres à vraiment accrocher. J’avais lu il y a quelques mois une interview de l’auteur dans une revue espagnole sur la sortie de « Nous » et je m’étais dit que ça me plairait bien de le lire…et ton avis me conforte dans cette idée.
    • faudrait que je me mette à la lecture en anglais (dans la série bonne résolution, je dis cela depuis tellement longtemps !)
  3. J’ai vraiment beaucoup aimé « one day » et je pense que je vais me laisser tenter par celui-là. Merci pour cet article
  4. J’ai terminé il y a peu Un Jour. J’ai beaucoup aimé parce que plutôt réaliste. En tout cas, cette histoire m’a beaucoup parlée. Hop ! Merci pour ce billet, j’ajoute Nous dans ma liste, il y aura en plus le petit plus de la parentalité, on y va !
  5. Pingback: Nous | Ma collection de livres

Write A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It