Tag

livres

Browsing

Est ce qu’il vous arrive de choisir un livre par rapport au lieu où l’intrigue se déroule ? C’est mon cas lorsque je lis le mot Islande. Comme j’ai lu tous les romans de Stefansson, je cherche depuis d’autres auteurs à lire. A l’affut de noms finissant par -son (fils de) ou dottir (fille de), j’ai découvert l’écrivaine Lija Sigudardottir et son dernier thriller Froid comme l’hiver. Froid comme l’enfer : un polar islandais peu classique Le pitch : Aurora…

Je continue de varier les plaisirs en lecture avec parmi mes dernières lectures, le dernier roman de Pierre Lemaitre et une bande dessinée qui rend hommage aux héros de la famille. Le Grand Monde : Une fresque familiale au temps des 30 glorieuses ♥♥♥♥ Le pitch Après avoir consacré une trilogie à l’entre-deux-guerres, Pierre Lemaitre entraine dans Le Grand Monde son lecteur à Beyrouth, Paris et Saigon en 1948 à travers le destin de la famille Pelletier (les parents et…

J’ai une petite habitude pour avoir toujours envie de lire : alterner les genres littéraires. Pas tous mais entre bande dessinée, romans et de temps en temps essai, j’aime changer. Voilà donc 3 livres qui n’ont rien en commun si ce n’est le plaisir de lecture qu’ils m’ont procuré ! Immonde : un roman graphique fantastique, horrifique et drôle ♥♥ Le pitch Une bande de copains (adolescents), lors d’une expédition nocturne sur le site de l’Agemma, une entreprise d’extraction de…

Quel roman déroutant, inventif et sensible qu’a écrit Adèle Rosenfeld pour nous raconter sa vie de malentendante. Comme son personnage principal Louise, l’auteure est malentendante depuis l’enfance. Elle explique dans une vidéo diffusée sur Brut qu’elle l’a caché à l’école puis a espéré que les autres le devineraient en se coupant les cheveux très courts pour qu’on voit son appareil. Plus récemment, elle a perdu un peu plus encore l’ouïe, pénétrant dans le monde des sourds. Dans Les méduses n’ont…

J’ai déjà déclamé ici mon admiration pour l’écrivain islandais Jón Kalman Stefansson et combien j’ai été subjuguée par sa plume avec Ásta et tous ses autres livres. Autant dire que lorsque j’ai appris qu’il publiait un nouveau roman, j’avais hâte de l’avoir entre les mains. Invité de l’émission La grande librairie sur le thème du bonheur pour Ton absence n’est que ténèbres (quel titre magnifique !), Jón Kalman Stefansson avait essayé de donner quelques éléments de réponse personnelle à l’éternelle…

Dans une vie antérieure, j’ai peut-être été une marmotte car dès que l’hiver est là, je n’ai qu’une envie : me planquer au chaud, ne plus sortir et attendre que le printemps arrive. Partir à la neige ne me tente pas du tout (ne me jetez pas de boule de neige) mais regarder de beaux paysages blancs devant une cheminée, je n’ai rien contre. Vous voyez un peu le principe ? 🙂 Le fait que j’ai quasiment tout le temps…