Tag

glop et pas glop

Browsing

Tu te souviens la dernière fois que j’ai publié un Glop/Pas Glop sur ce blog? moi non plus alors il était temps de reprendre les bonnes vieilles habitudes :

Glop : je rentre d’un week-end en amoureux pour les 35 ans de l’homme

Pas Glop : ce dernier est revenu avec le tympan perforé…non je n’ai rien hurlé dans son oreille, même pas tenté de chanter du Adèle avec ma voix de crécelle…prendre l’avion avec une otite compliquée (mal soignée?) c’était juste pas l’idée du siècle

Glop : j’ai pris une tonne de photos

Pas Glop : j’ai une tonne de photos à trier, à classer, nommer, recadrer (oui c’est dur je sais)

Glop : j’adore les semaines à 4 jours..encore plus depuis que je ne suis plus à 80% et que je passe une grande partie du week-end dans les tâches ménagères que je n’ai pas pu rayer la semaine…un vrai jour de repos chouette )

Glop : je vais peut-être même pouvoir finir Chroniques de Jérusalem de Guy Delille..je crois que c’est le premier livre que j’arrive à lire depuis des semaines

Pas Glop : suite au 10ème commentaire à mon billet sur le spectacle de T’Choupi me précisant que dans le générique de ce dessin animé, il n’est pas dit « attention aux traces mais attention  aux farces« , je crois que j’ai compris (surtout quand on écrit son commentaire en lettres capitales …manquerait plus que quelques points d’exclamation à la suite…je sais pas si cela te fait le même effet mais j’ai l’impression qu’on me crie dessus quand je lis ça)… comme j’ai pas l’intention de parler de manière sérieuse des enfants (c’est assez pénible comme ça les gosses, non?), je me demande si j’arrête les billets maman ou si je mets la mention « second degré » comme « article sponsorisé » à la fin de l’article.

Glop : si tu n’es pas en overdose actuelle de chocolat, je te propose une recette de Petits pots de crème chocolat passion ultra simple et rapide sur le blog de Mathon.

Glop : jeudi la dernière saison de Desperate Housewife démarre sur Canal plus …un pacte scellé autour d’un cadavre, des nouveaux voisins inquiétants (ça sent pas le déjà vu?), le couple Lynette et Tom qui marche inexorablement vers la séparation (j’ai prévu un stock de kleenex), vivement jeudi soir !

Glop : je suis allée voir Gaspard Proust en spectacle et comme je n’aurais probablement pas le temps d’y consacrer un billet je profite de ce glop/pas glop pour donner quelques impressions (pour une vraie critique, je te conseille le blog de l’homme). Bon alors Gaspard Proust c’est ce mec qui a une tête insupportable de premier de la classe, un peu à la Beigbeder avec la mèche en haut mais sans le menton en galoche. En plus de sa tête à claques (j’en voudrais pas comme beau-frère), il est d’un cynisme rarement atteint. Bref il est odieux mais c’est divin comme dirait l’autre car oui j’ai trouvé ça drôle et juste. J’ai même plus que souri, j’ai ri.  J’espère qu’il est plus tendre avec les femmes dans la vie que sur scène sinon il doit se prendre de sérieux revers et ça serait bien mérité. Gaspard Proust est aussi un excellent anti-contraceptif …si ton horloge biologique te démange, cours le voir )

Pas Glop : c’est quoi ce froid ?

Et toi, tes derniers Glop / Pas Glop ?

Lundi dernier, pour la première fois dans ma courte carrière de maman, j’ai testé le job d’accompagnatrice de sortie scolaire pour la classe de mon fils pour une journée en balade à la ferme.

Glop : au moins je ne suis pas partie dans des scénarios catastrophes dans ma tête parce qu’à l’évocation de sortie en car, je pense tout de suite au livre De beaux lendemains..qui a dit que la lecture n’était pas dangereuse pour la santé?

Glop : comme le car ne partait qu’à 9h passé, je me suis assise dans un coin de la classe et je me suis transformée en petite souris. C’est là que j’ai vu que mon fils était particulièrement calme voire un peu sauvage, se planquant dans le coin bibliothèque alors que la plupart des enfants jouaient ensemble en groupe …pas le fils de sa mère celui-là )

Glop : une petite fille est venue se glisser juste à côté de moi et m’a demandé d’un air un peu péremptoire « t’es qui toi? » puis s’est présentée comme d’autres enfants (les plus hardis ou les plus curieux peut-être)…j’ai trouvé ça très chouette

Glop : personne n’a vomi dans le car malgré les virages de la fin du trajet …

Pas glop: …sauf mon fils alors qu’on se garait devant la ferme

Glop : oui je l’avoue j’ai appris des choses sur la vie des bêtes en même temps que les enfants

Pas glop : me proposer pour accompagner un groupe aux toilettes n’était pas l’idée du siècle. Il n’y avait plus de papier, les portes ne tenaient pas fermées et les filles ne voulaient pas faire pipi devant le petit garçon présent, elles tordaient un peu du nez devant l’odeur mais heureusement m’a dit l’une d’entre elles « toi tu sens super bon »

Glop : j’ai repéré les turbulents…ça va faciliter les choses pour les invitations à l’anniversaire du fiston en septembre prochain )

Glop : encadrer des enfants en pleine nature c’est nettement moins stressant qu’en ville avec du monde, le métro, la circulation

Pas glop : j’ai peu échangé avec les autres parents présents car on est tout le temps sollicité et il y a toujours un enfant pour aller où il ne faut pas, se faire la malle..bref il faut avoir des yeux partout tout le temps

Pas glop : à l’heure du pique-nique, j’ai donné ma bouteille d’eau à une gamine qui n’en avait pas, j’ai déballé les sandwichs, vérifié que les enfants mangeaient, buvaient, j’ai passé de la crème solaire…bref mes repas au quotidien puissance 1000

Glop : écouter les enfants répondre au fermier, voir leur émerveillement et leur enthousiasme ça met de bonne humeur…

Pas glop : …et il en faut car leur énergie est épuisante

Glop : au retour, ils étaient tellement vannés qu’une partie du car dormait

Pas glop : j’étais un peu déçue qu’aucun maitre ne propose d’entonner une chanson apprise pendant l’année…faut que j’arrête de penser que la vie ressemble à un film

Glop : j’ai été remerciée par la maitresse et par mon fils qui m’en parle encore

Pas glop : le soir j’avais l’impression d’avoir couru le marathon de New York et pourtant je devais préparer des gâteaux …

Chapeau aux personnes qui , suppression de classes oblige, se retrouvent avec des groupes de 30 petits/moyens en maternelle, qui répètent inlassablement les mêmes consignes, supportent les décibels sonores, séparent les uns, aident les autres !

Et toi, une sortie scolaire qui t’a marqué?

Dis-moi j’ai comme l’impression que j’ai un peu délaissé ces temps-ci, mon petit glop/pas glop chéri…rien de telle qu’une virée Ikéa entre sœurs pour réparer cet oubli :

Glop : pour les employés c’est peut-être pas top mais pour les gens qui ont des horaires de bureau, les ouvertures en nocturne d’Ikéa c’est top. Le parking est quasiment désert, il n’y a pas d’embouteillages comme le week-end.

Pas glop : mince, me dit ma sœur, t’as vérifié que c’est bien ouvert au moins aujourd’hui?

Glop : une fois dans le magasin, la bonne impression de départ se confirme, pas de foule. Je peux faire semblant de cuisiner sur les ilots de mes rêves, me vautrer dans les énormes canapé qui, chez moi, seraient tâchés par des petites mains pleines de petits suisses/ feutres/ pâtes à modeler tandis que ma sœur se prend pour Gaby dans Desperate Housewife en ouvrant les immenses penderies.

Pas glop : l’ennui avec Ikea c’est qu’ils sont tellement fortiches pour agencer leurs meubles que tu penses qu’en achetant la bibliothèque Billy et le fauteuil Poang, ton salon va ressembler à celui que tu as sous les yeux…et puis installés chez toi, l’effet est un tout petit différent )

Glop : cette fois, je suis organisée…ou raisonnable…je suis venue avec ma liste, histoire de ne pas repartir avec tout un tas d’articles vus en cours de route.

Pas glop : reconstituer un lampadaire relève de l’exploit…avec ma sœur on joue à chaud-froid dans l’espace luminaire…pied Rood je l’ai…l’ampoule Sparsam aussi…ah non attend toutes les ampoules s’appelle comme ça et moi il me faut la E27…euh en fait faut habiter à côté d’Ikea ou on la trouve partout cette ampoule?

Glop : en une heure, les achats sont terminés…pas de file interminable devant les caisses

Pas glop : on décide de s’arrêter à l’épicerie avant de sortir du magasin mais on a l’impression que les étalages sont spécial « problème de transit intestinal » …pain complet, biscottes aux fibres…

Glop : nous sommes des aventurières, nous décidons de goûter aux wraps au renne séché…bon par sécurité on en prend aussi au saumon fumé…

Pas glop : les wraps sont plutôt bons mais le goût du renne n’est pas franchement reconnaissable

Et toi, ton dernier achat Ikéa c’est quoi?

Et si on testait le métier de nos rêves?  non ce n’est pas une nouvelle émission de télé-réalité mais un pack proposé par la société The Test.

Pas glop : il faudra quand même débourser 895 euros pour un stage de cinq jours…peut-on vraiment avoir une idée précise d’un métier au bout de 5 jours?

Glop : aucune limite à priori dans le choix du métier à tester…tu étais standardiste, deviens charcutière, tu étais comptable, deviens masseuse ou prothésiste dentaire.

Pas glop : admettons que le métier testé plait, il va falloir retourner à son boulot de m…ensuite parce que les congés formation, les passerelles, les reconversions c’est pas si facile et rapide que ça…dans la fonction publique, c’est même du genre mission impossible malgré les grands discours sur la mobilité.

Pas glop : les métiers qui font les plus rêvés selon Le parisien (dans l’article qui m’a inspiré ce billet) ce sont organisateur de mariages (être au milieu de tous les conflits de famille, des plans de table chouette), consultant en ressources humaines (il faudra m’expliquer en quoi ça consiste exactement), psychologue, gérant de spas, d’hôtels et de chambres d’hôtes (être coincé toute l’année au même endroit et voir des gens qui voyagent youpi), pilote d’avion pour les hommes (plus stressant je ne vois pas), repreneur d’entreprise, architecte d’intérieur, paysagiste (avoir froid au moins 6 mois dans l’année) et concepteur d’événements artistiques.

Glop : aucun des métiers cités ne m’enthousiasme particulièrement…le créneau que je vise est donc libre?

Pas glop : le problème c’est que lorsqu’on a 18 ans, sauf vocation précoce, on sait rarement ce qu’on aimerait vraiment faire plus tard parce qu’on manque de maturité, parce que les passerelles entre monde du travail et école sont peu nombreuses…ou alors on n’a pas une personnalité assez affirmée pour aller au bout de son idée.

Pas glop : c’est comme ça qu’on se retrouve à 35 ans avec l’impression d’être au volant d’une voiture qui file droit dans le mur sans trouver la marche arrière ou la voie pour bifurquer

Glop : je m’accorde 6 mois  à 50 % pour sauter de la voiture même si on va sérieusement manquer d’essence…

Les meilleures métaphores filées étant les plus courtes, je vais m’arrêter là .. j’en profite pour rappeler que si quelqu’un passe ici par le plus grand des hasards et qu’il cherche une plume, je suis fraiche et dispo 🙂 On peut prendre ses rêves pour la réalité, non?

Et toi quel serait ton métier de rêve?

ma participation de dernière minute au projet 52


Il y a deux semaines à la même heure je m’offrais une parenthèse en tête à tête…petit bilan qui décidera peut-être celles/ceux qui hésitent encore à lâcher la main de leur chère tête blonde :

Pas glop : penser à la possibilité une fois installée dans l’avion d’un crash et imaginer ses enfants, restés sur terre, orphelins

Glop : ne pas finir le vol avec la moitié du plateau repas sur le pantalon ni en priant intérieurement pour que l’atterrissage ait lieu rapidement avant que l’hôtesse ne bâillonne mes enfants

Glop : quitter l’aéroport sans passer par la case bagages car sans enfants on voyage très léger

Pas glop : regarder les photos de sa progéniture sur son portable alors que la veille j’avais envie de les passer par la fenêtre

Glop : réaliser à mon retour qu’ils ont très bien survécu à mon absence..je peux repartir alors?

Glop : se couler dans le rythme de vie espagnol sans avoir à se soucier des siestes ou des heures de repas (pas sûre que Miss Zen apprécie un déjeuner à 15h)

Glop : retrouver le plaisir des restos à deux, des ballades main dans la main, des chambres d’hôtel en amoureux ..

Pas glop : s’inquiéter par ricochet quand l’homme élabore un scénario catastrophe parce que sa mère , propulsée au titre de nounou officielle, ne répond pas au téléphone

Glop : avoir l’impression que le chérubin  a grandi après deux jours d’absence

De toute façon, Madrid n’est pas vraiment une destination que je conseille en famille…si tu as envie de partir en Espagne, Barcelone me parait largement plus adapté (des ascenseurs dans tous les métros, un superbe aquarium, la mer et la plage…)

Et pour toi, les escapades/sorties  à deux c’est vital ou tu es plutôt du genre jamais sans mes enfants ?

Glop : Enfin des températures douces et du soleil cette semaine…on a envie de poser ses fesses à la terrasse d’un café ou d’un glacier, de boire son martini sur son balcon, d’organiser un barbecue dans son jardin…bref profitons-en, il parait que ça se gâte dès dimanche !

Pas Glop : La senseo qui trône dans notre cuisine fait partie des machines dont Philips a découvert cette semaine qu’elles étaient susceptibles d’exploser de manière incontrôlées suite à un entartrage…comme tous les propriétaires de senseo, l’homme s’est connecté sur le site, a lu qu’on devait lui envoyer un kit spécial détartrage mais qu’il devait aussi expédier sa machine à café pour réparation …l’homme, à priori, préfère se brûler au second degré au visage plutôt que de se séparer de sa senseo pour 10 jours…


Glop
: Notre béatitude parentale est parfois si consternante que l’on ne peut qu’en rire (d’où le glop). Dimanche matin nous sommes tous les deux dans la chambre (non non esprits mal tournés, même pas) et l’on entend le chérubin parler tout seul dans le salon. Nous concluons, enthousiastes, que c’est chouette qu’il joue tout seul maintenant…quelques instants plus tard, j’entends les cris du papa, me précipite et découvre que notre chère tête blonde se prend pour Keith Haring en redécorant (heureusement au crayon de couleur effaçable) l’un des murs de la salle à manger. Et voilà comment je me suis retrouvée à gommer pendant 30 minutes toute trace de son oeuvre artistique…

Pas glop : Je lisais récemment un article à priori très sérieux qui tentait d’expliquer pourquoi les hommes n’entendent pas (ou moins) les bébés pleurer la nuit. Personnellement ce n’est pas le fait que monsieur dort comme une pierre alors que je bondis tel un chat au moindre geignement qui me dérange. Par contre, je suis légèrement exaspérée quand à peine 30 secondes après mon retour dans le lit conjugal (après un interlude assez long pour que mon cycle de sommeil soit foutu), monsieur, pourtant si profondément endormi,  se lève pour aller soulager sa vessie…et ce, de manière systématique !

Pas glop : pour ceux et celles qui regardent pour la première fois la Nouvelle star cette année, je vous assure que c’était vachement mieux avant ! quel ennui mardi dernier! et qu’est-ce que c’est que ces chansons d’amour qui ne me procurent pas la moindre petite dose d’émotion? Quand je repense au coup de soleil de Julien Doré ou à Pour ne pas vivre seul de Christophe Willem, je me dis qu’il y a du boulot !

Sur ce, je vous souhaite un très bon week-end !

Pin It