Tag

brunch

Browsing

Après deux semaines de pause, le blog reprend du service tout doucement. Fut un temps où je me serais inquiétée de m’absenter autant (la blogosphère va-t-elle continuer de tourner sans moi ? Comment les gens vont survivre sans me lire pendant plusieurs jours ?) mais ça c’était avant : ) Je ne sais d’ailleurs pas si, avec le pont du 15 août, il y autant de monde derrière les écrans que dans les rues de Lyon (c’est un peu la double peine côté commerces ouverts de ne pas partir en août) mais voici une nouvelle sélection 100% lyonnaise.

Le bestiaire des animaux, l’appli pour découvrir en famille les collections permanentes du musée des Beaux Arts

Avant de partir en Bretagne, j’ai emmené un matin les enfants au musée des Beaux Arts et nous avons découvert une toute petite partie des riches collections du musée à travers le jeu Le bestiaire des animaux. Après avoir pris les billets d’entrée, il suffit de demander une tablette à l’accueil et de lancer l’application conçue en partenariat avec l’école Émile Cohl. Avec la tablette, chaque enfant reçoit un livret avec des questions et un stylo et c’est parti pour l’exploration !

On a ensuite suivi tout un parcours avec des énigmes variées et ludiques à résoudre. Les enfants ne sont pas concentrés juste pour la photo, ils se sont vraiment pris au jeu et ils étaient à fond, toujours ravis de trouver la bonne réponse. Le jeu est vraiment bien conçu et cela donne envie de revenir car on touche à peine du doigt la richesse des collections.

D’ailleurs en rendant la tablette, j’ai vu que l’audioguide (pour 1 €) permettait de découvrir les œuvres majeures du musée et j’ai bien envie de le prendre la prochaine fois.

Les serres du parc de la tête d’Or sous les sunlights des tropiques

Pour se dépayser sans budget, il y a un incontournable à Lyon : le parc de la tête d’Or et en particulier les serres du parc de la tête d’Or. Par hasard, nous étions dans une des serres tropicales pendant que les plantes étaient arrosées et il se dégageait une odeur de terre qui ajoutait encore à l’atmosphère exotique des lieux. Au départ, nous voulions nous balader dans le nouveau jardin alpin (juste à côté du jardin botanique) mais son accès est limité à quelques heures le matin, il faudra donc y retourner.

Le Desjeuner, nouveau repère des gourmands à la croix rousse

J’ai vu passer tellement de photos de brunch du Desjeuner sur Instagram que j’avais peur d’être un peu déçue quand je me déciderais à le tester à mon tour (un peu comme quand tout le monde adore un film). Sauf que s’il y a autant de photos de brunch du Desjeuner, outre le fait que c’est hautement instagrammable, c’est 1) parce qu’à cette adresse, on peut bruncher la semaine et pas seulement le week-end 2) parce que c’est copieux, frais, gourmand et que pour 17 euros on se régale.

Et puis si vous êtes anti-brunch, vous pouvez aussi piocher dans la carte et prendre des oeufs coques (testés et appréciés par ma fille), le plat du jour (du bar servi avec des petits légumes ce jour là, mon fils s’est régalé) ou tester les pâtisseries maison (le fondant au chocolat est terrible ! ). Cette adresse a, en plus, l’immense mérite d’être vraiment toute proche de chez moi..bref à planifier dans les petits plaisirs de la rentrée : )

Le Desjeuneur
3 rue des pierres plantées
69001 Lyon
www.ledesjeuneur.com

Sur ce, je vous souhaite une bonne semaine  !

Lors de mon grand week end sur la Côte d’Azur, j’ai découvert une adresse au coeur de Nice, Joya Life Store, qui donne envie de dire environ toutes les deux secondes « mais que c’est joli ! ». C’est à la fois un restaurant, une boutique et un espace de travail collaboratif.

Les espaces « hybrides » sont, il me semble, de plus en plus nombreux. A Lyon je pense à Torü (une adresse à la Croix Rousse où l’on peut déjeuner, prendre un thé à n’importe quelle heure de la journée ou acheter du thé en vrac), mais aussi au Luminarium (un salon de thé où l’on peut aussi acheter des luminaires fabriqués sur place par le gérant et des objets de créateurs et d’artisans) ou bien encore à l’Effet Canopée ( boutique, salon de thé et à l’étage une salle qui accueille des ateliers).

Je me suis toujours demandée comment un salon de thé seul pouvait être rentable, c’est peut être un début de réponse ou une façon plus pertinente de « maximiser » un même espace, tout en mixant les publics et en s’ouvrant à d’autres univers.

brunch

brunch-2

brunch-10

Joya Life Store a sélectionné au rez de chaussée comme  à l’étage du mobilier (dont l’étagère sans vis de Stéphanie Marin parfaite pour la non bricoleuse que je suis), de la vaisselle (dont les jolies assiettes accrochées au mur près de l’entrée), des luminaires (je voyais très bien dans mon salon celui sur la photo ci dessous…bon d’accord cela aurait pris un peu de place dans la valise), des objets à s’offrir ou à offrir.

brunch-19

brunch-9

 A l’étage se trouve l’espace très agréable dédié au co-working avec également des bureaux fermés qui accueillent des créateurs et l’agence de communication « La langue du Caméléon ».

brunch-16

brunch-18

brunch-15

brunch-17

L’autre bonne idée de cette adresse est d’avoir aménagé un espace en bas pour les enfants avec des jeux, un coin « dessins animés ». Ainsi les parents peuvent profiter tranquillement de leur déjeuner sans stresser si les enfants en ont marre de rester à table.

brunch-3

brunch-13

brunch-12

L’heure du brunch

Le week-end, Joya Restaurant propose un brunch de 11h à 16h. Entre les viennoiseries, les pâtisseries, les crêpes (et ses toppings régressifs) et la fontaine de chocolat, le bec sucré que je suis avait les yeux qui pétillent ( je vous rassure il y a aussi des salades, des œufs brouillés, des plats façon wok, du fromage pour le côté salé).

brunch-8

brunch-7

brunch-5

brunch-6

brunch-205 fruits et légumes …si si la brochette de fruits frais sous le chocolat

Côté boissons, je vous conseille vivement de tester leurs jus de fruits et légumes pressés, j’en ai goûté deux et ils étaient vraiment excellents ! Quand à la tarte chocolat passion que vous apercevez, j’aurais bien piqué la recette.

Adresse gourmande
Joya Restaurant

1 place du Pin
Nice

Direction le MAMAC à Nice

A quelques pas de là, se trouve le MAMAC de Nice, aux grandes salles baignées de lumière faisant la part belle aux objets, au Pop’Art et au Nouveau Réalisme. J’ai découvert au MAMAC (musée d’art moderne et d’art contemportain de Nice), l’installation « la cambra de Ben » mais aussi un versant de l’œuvre de Nikki de Saint Phalle que je ne connaissais pas. Je n’avais vu jusqu’à présent de cette artiste que ses femmes girondes et colorées et la fontaine sculpture Stravinsky à Beaubourg. Le musée qui a reçu en 2001 une exceptionnelle donation de 190 pièces (dont le monstre du Loch Ness exposé sur le parvis du musée) présente des œuvres beaucoup plus sombres de l’artiste liées à son enfance.

musee

musee-bis

musee-3

musee-nice

musee-nice-2

En parallèle aux collections permanentes, le MAMAC accueille jusqu’au 8 janvier 2017 une exposition rétrospective consacrée à Ernest Pignon-Ernest, artiste très engagé et considéré comme le précurseur de l’art urbain. J’ai été particulièrement frappée par la force de ses portraits et par la puissance de son travail sur la prison de Saint Paul à Lyon ( photographie de bouteilles remplies de messages par les prisonniers,  linceuls au drapé si parfait ). 

musee-nice-3

musee-nice-6

musee-nice-4

musee-nice-5

Si vous prévoyez un week-end culturel à Nice, sachez qu’il existe un ticket individuel  48h qui ne coûte que 10€ et qui vous donne accès, pendant 48 heures à l’ensemble de musées et galeries municipaux dont le MAMAC, le Théâtre de la Photographie et de l’Image, le Musée Matisse, le Musée des Beaux-Arts, le Musée d’Art Naïf, le Musée Masséna, le Palais Lascaris (je me suis arrêtée devant l’entrée, le lieu a l’air vraiment à voir), le Musée d’Archéologie (site de Cimiez et site de Terra Amata), le Muséum d’Histoire Naturelle, le Prieuré du vieux logis….48h ne suffiront pas !

A suivre …

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

brunch 6

Ça faisait longtemps que j’avais envie d’un brunch le dimanche et j’ai attendu ce début d’année, au moment même où la tendance est au régime détox, pour tester celui du Café Cousu situé sur les pentes de la Croix Rousse. Est ce ma faute si j’ai été assez raisonnable pendant les fêtes pour que mon estomac ne réclame pas de trêve en ce mois de janvier ? Bref parmi les nombreuses adresses lyonnaises proposant des brunchs, j’ai choisi un endroit pas loin de chez moi, non pas parce que je suis une croix-roussienne convaincue qui ne sort jamais de son quartier (quoique) mais parce que je voulais que ce soit accessible à pied facilement. Le dimanche matin j’ai très moyennement envie de prendre le métro ou le bus. Le prix a été un critère de choix, psychologiquement je ne suis pas prête à mettre plus de 15 euros dans un petit déjeuner amélioré…ou alors je préfère aller au resto.

Enfin, et ce n’est pas forcément le plus simple, j’étais à la recherche d’un endroit qui pense aux enfants mais qui n’est pas friendly kids (oui je sais je suis un tout petit peu pénible sur les bords). Normalement en tant que maman, je devrais adorer ce genre d’endroit spécialement conçu pour que nos chères têtes blondes puissent jouer tranquillement (enfin je dis « nos », je devrais dire « vos » parce que les miens tant que je suis là ils restent à moins d’un mètre au cas où j’aurais l’idée soudaine de partir en courant pour les abandonner…j’ai du trop leur lire Le Petit Poucet) pendant que nous parents nous puissions profiter d’un moment à table sans stress, verre qui ne se renverse, viande à couper, tâches à essuyer, frère et sœur à séparer parce que l’un a traité l’autre de …bref je ne vous fais pas un dessin. Sauf que me retrouver uniquement avec des parents et un niveau de décibel forcément élevé étant donné la densité d’enfants me fait plutôt fuir. J’aime bien les mélanges. Au Café Cousu, il y a une formule pour les enfants et un étage non pas réservé aux familles mais où il est susceptible d’avoir d’autres familles (et donc d’autres enfants comme la petite fille de la table d’à côté qui proclame haut et fort « maman j’ai envie de faire caca« …bon appétit) et des groupes un peu bruyants alors que la salle d’en bas est plus calme.

La vue depuis la salle d’en haut donne sur une petite cour avec des façades ocres, il y a des petites tables en plus pour poser les manteaux. Pour patienter jusqu’à l’arrivée des assiettes, on apporte les boissons et les enfants n’ont même pas le temps de râler qu’ils ont faim. Bref on est bien, détendu.

brunch 5

[typography font= »Supermercado One » size= »22″ size_format= »px » color= »#EBA559″]Pour les gones [/typography]

La formule spécial enfants à 11 € comprend un chocolat chaud, un jus de fruit artisanal, des œufs brouillés servis copieusement, la moitié du croque-monsieur super bon (je le sais parce que…enfin bon bref), des pancakes, une salade de fruits frais et de la chantilly. Bien entendu les yeux furent plus gros que leur ventre mais ils se sont régalés et bien occupés à manger, ils ont été d’une sagesse…qui donne envie de retenter l’expérience brunch en famille : ) Je n’avais pourtant pris ni jouets, ni coloriages, ni console….oui je vis dangereusement.

brunch 2

[typography font= »Supermercado One » size= »22″ size_format= »px » color= »#EBA559″]Pour les grands gourmands [/typography]

Il existe plusieurs formules de 14 à 20 euros avec des produits en plus à chaque fois. J’ai opté pour la formule Coco Canut  à 14 euros (pour ceux qui n’auraient pas un bac +2 en culture croix roussienne, les canuts est le nom donné aux ouvriers qui travaillaient le tissu sur la colline de la Croix Rousse au XIXème siècle et si vous vous baladez dans le quartier, vous verrez plein d’appartements dits de Canuts c’est à dire des anciens appartements-ateliers caractérisés par de hauts plafonds, des poutres et de grandes fenêtres) avec des oeufs brouillés, des pancakes, du pain aux céréales, de la confiture, une salade verte agrémentée, des fromages locaux, des fruits frais et un fromage blanc avec coulis et crumble. Tout est très bon, frais, de qualité. Bref on s’est régalé.

brunch 3

Bon à savoir : ce brunch est proposé jusqu’à 17h pour les lève-très-tard et le samedi ainsi que le dimanche. Comme pour pas mal de bonnes adresses, la réservation est indispensable si vous voulez avoir de la place.

[typography font= »Supermercado One » size= »22″ size_format= »px » color= »#EBA559″]Le guide Un an de Brunchs à Lyon[/typography]

La librairie Decitre m’a invité en décembre dernier pour me présenter le guide Un an de brunchs à Lyon aux éditions Kero et c’est dans ce livre que j’ai pioché cette adresse. Ce jour là plusieurs pâtissiers et restaurateurs étaient présents pour nous donner un aperçu de ce qu’ils peuvent proposer chez eux….choux de la Maison Charrié, mignardises de Chez Rolancy (je vous conseille les choux à la chantilly et leurs bichons si vous venez à la croix rousse le dimanche pour le marché), muffins et pecan pie du Café J’adore entre autres. Comme j’ai rencontré de nouvelles personnes ce jour là, je n’ai goûté quasiment à rien mais vous n’êtes pas obligé de me croire : )

un an de brunchs

brunch guide

brunch guide 2

Ce guide regroupe pas moins de 52 adresses proposant des brunchs dans tous les arrondissements de Lyon mais aussi des idées d’activité à faire après le brunch (balade, expo, visite..) et des recettes pour se concocter un brunch à la maison parce qu’en effet ça m’a aussi donné envie de zapper le déjeuner du dimanche pour bruncher à la place et je vais inaugurer cela dès ce week-end.

A part ça, voici une petite sélection perso des brunchs à 15 euros maxi que j’ai envie de tester :

  • Butcher pour son décor à la new-yorkaise et sa formule à 15 euros (bloody mary ou virgin mary , bacon saucisse tomato beans ,oeufs benedicte sauce hollandaise maison, muffins)
  • Les enfants gâtés parce qu’il n’est pas loin de chez moi et sur une petite place sympa aux beaux jours
  • Café J’adore avec son brunch thématique (Italie, Mexique, New York) à 13 euros et parce qu’il est situé sur les pentes de la Croix Rousse
  • Laureline’s corner parce que je n’ai toujours pas goûté ses cupcake et que même si on ne raffole pas des cupcake on aime les siens il parait. Elle propose une formule à 15 euros avec cupcake sucré et salé, salades, oeufs brouillés, tartines, muesli, jus de fruit pressés…tout ça ?
  • College Hotel dont la terrasse avec vue sur les façacades du Vieux Lyon a l’air très sympa ou même la salle à l’intérieur. La formule a l’air plutôt classique avec pas mal de viennoiseries, pour 13.50 euros ça me tente carrément.
  • Chez Thibaut même si c’est carrément plus loin (genre le 7ème…Pierre si tu passes par là, c’est de l’humour hein )) mais du fait maison, du local pour 13 euros, ça parait bête de passer à côté
  • Maison Charrié dans le même coin que Chez Thibaut parce que je n’ai toujours pas goûté leur macaron cheesecake et que leur brunch est à  12.90 euros.

Si vous avez de bonnes adresses où bruncher, n’hésitez pas à les partager en commentaire. 

C’était ma pause sucrée de la semaine et la vôtre ?

Une galette des rois Du côté de chez Ma’

Un chocolat chaud au Caffè Florian avec Anne-Laure T

Un cookie géant, des fèves matriochka et de la guimauve Aux Petites Canailles

Une galette des rois/gâteau d’anniversaire avec Arwen de Chiffons and Co

Une pause sucrée qui fond chez l’Instinct des thés

Edit : J’allais oublier le tableau spécial Brunch sur Pinterest dans lequel vous pouvez trouver plein de bonnes idées de recettes de blogueurs pour un brunch maison.

Un dimanche matin, se lever tard, ne pas prendre de petit déjeuner et partir dans le quartier de la Croix Rousse, à l’emplacement de l’ancien restaurant le Canut sans Cervelle rebaptisé le Côte Rôtie.

Pousser la porte de cette nouvelle adresse à la Croix-Rousse, chercher les copines blogueuses du regard (et leurs hommes et enfants pour certaines)  et s’installer pour un brunch.

Lire la carte que l’on me tend tout en tchatchant avec ma voisine et découvrir le Wine brunch ou ce que j’appelerais un brunch typiquement lyonnais avec plein de lyonnaiseries à l’intérieur et du vin  :

Si tu lis ce blog depuis un moment ou même quelques semaines, tu auras vite pigé que je suis un bec sucré et que j’ai opté pour la formule de base avec un jus d’orange pressé, un thé, un pain au chocolat, du bon pain et tout ce qu’il faut pour tartiner et un yaourt (il y a aussi des céréales si tu aimes le lait).

Opter en supplément pour des œufs brouillés à la ciboulette (après avoir hésité avec ceux aux cèpes ou au saint-marcellin) servis dans une charmante cassolette …je n’en ai pas laissé une bouchée.

Adorer les yeux pétillants et plein de malice de Maria, revoir Lucky Sophie, Electromeninges, Cranemou, Crisprols, Adeline, les ptits astériques, faire la connaissance d’une autre Virginie , de Maman Lulu, parler futur professionnel avec Sonia, Chrys et Sophie (si j’ai oublié quelqu’un, tapez moi les filles).

Se lever de table à 16h passé ..heureusement que j’avais déclaré en quittant l’appartement « je ne rentre pas tard »…je vais être obligée de revenir en famille pour me faire pardonner.

Le Côte Rôtie
4 bis rue de Belfort
69004 Lyon
04 78 30 10 20

http://www.lecoterotie.fr (c’est moi qui l’ai fait le site, cette femme ne ment pas ))

Et aussi sur facebook

 Et toi les brunchs tu les aimes comment?

Pin It