Pâtisserie et chocolat

Far aux figues

Voilà les vacances c’est fini. Si je n’ai pas trouvé le retour particulièrement difficile (le beau temps attendait à Lyon cela aide beaucoup…je me souviens d’un retour sous un temps dégueulasse, froid et gris à Paris en septembre pourtant après un séjour ensoleillé en Guadeloupe, là le moral retombe de suite ), c’est un peu plus compliqué de faire comprendre à ceux qui ne travaillent pas et qui ne reprendront l’école que dans quasi 1 mois (non, non je compte pas), que non ils ne peuvent pas venir chahuter juste à côté de mon coin bureau, oui il va falloir attendre avant que je leur prête un peu d’attention (c’est pas comme si on venait de passer deux semaines ensemble quasi 24h sur 24h), que MOI je dois bosser et que j’ai un minimum de calme. L’autre côté chouette de la reprise est que je peux pâtisser à nouveau et c’est dans le livre Vive les desserts d’Eric Jubin, chef breton, que j’ai pioché adaptant un grand classique pour réaliser ce far aux figues.

Ingrédients pour un far aux figues

5 oeufs
100 g de sucre de canne
1 pincée de sel
120 g de farine
50 cl de lait entier
20 cl de crème
8 cl de rhum brun
25 g de beurre
une dizaine de figues fraîches

Et maintenant qu’est ce qu’on fait ?

Dans un saladier, fouettez les œufs avec le sucre et le sel. Ajoutez la farine tamisée et mélangez vivement de manière à ce qu’il n’y ait pas de grumeaux. Délayez peu à peu avec le lait, le rhum et la crème.

Beurrez généreusement un plat à gratin (rectangulaire et plus grand que le mien qui est plus un plat à soufflé), déposez au fond des quartiers de figues, versez par dessus votre appareil et mettez au four pour 40 minutes environ à 165° (à adapter selon votre four, le dessus doit être légèrement doré et l’appareil ne doit plus être tremblotant).

Laissez refroidir à température ambiante et dégustez (ou laissez quelques heures au frigo, personnellement je le préfère ainsi).

far aux figues

 

Verdict ?  Ce far aux figues est bien onctueux (la cuisson aurait été plus uniforme avec un moule plus large), pas sec. Si vous ne craignez pas que la couleur de votre flan soit un peu plus brune, n’hésitez pas à remplacer le sucre de canne par du sucre muscovado, avec les figues cela se marie très bien.

Si pour vous, le far c’est aux pruneaux et c’est non négociable, je vous invite à reprendre cette recette (qui est pour moi, pour le moment, la meilleure recette jamais testée de far, oui rien que cela) ou en version gourmande avec du salidou.

Et vous le far, vous aimez cela ? comment ?

4 Comments

  1. Le far aux figues me va très bien, d;autant qu’en Grèce on trouve plus facilement des figues que des pruneaux.
  2. ça m’a l’air fameux, je fais assez régulièrement du far classique aux pruneaux, pourquoi pas aux figues, c’est une bonne idée !

Write A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It