Parler d'ma vie

Mes 5 coups de cœur de la semaine

Ce dimanche on avait prévu de suivre l’enquête prévue dans le cadre de Quais du Polar mais la pluie et l’angine (pas moi) se sont invités et ont chamboulé le programme (cela me conforte dans l’idée qu’il ne sert à rien de tout planifier )). Du coup, cela m’a laissé plus de temps pour partager les 5 coups de cœur qui suivent :

La collection de Pâques 2017 de Chokola

Les fêtes de Pâques approchent à grands pas et même si, je n’attends pas cette période pour manger du chocolat, c’est toujours un moment à part en terme d’inventivité et d’imagination de la part des artisans chocolatiers. J’ai commencé ma « tournée chocolatée » à Lyon pour la boutique Chokola qui , en dehors des sujets de Pâques classiques (oeufs, poules, lapins, souris, chouettes…), a créé des petits oiseaux à croquer, des Mac Bouillet, le célèbre Casimir, la fée Clochette, les personnages du dessin animé Zootopie  Judy et Flash en chocolat.

Les livres pop-up toi-même

Si vous avez des enfants qui peuvent rester assis un petit moment sans s’impatienter et qui aiment les activités manuelles alors le livre Quel cirque (collection Pop-up toi-même) aux éditions Nathan sur le thème du cirque pourrait leur plaire. Côté matériel, pas besoin d’aller dévaliser un magasin de loisirs créatifs, il suffit d’avoir à portée de main une paire de ciseaux, de la colle, du scotch, des crayons de couleur ou des feutres et de la ficelle.

La pochette comprend le livre qui va se transformer en livre pop-up page après page et des fiches pour chaque double page avec toutes les étapes à suivre, les modèles à découper. Logiquement on a commencé par le chapiteau qu’il fallait colorier, plier avant de le coller et d’installer des morceaux de ficelle. C’est chouette non ?

Ensuite on a découpé Archibald et on l’a mis en cage. Cela nous a occupé un bon petit moment et il reste plein de pages à remplir. Bref une bonne idée d’activité pour les vacances, les jours de pluie, les week-end.

Himalia pour une pause déjeuner à l’italienne

Pas besoin de cordes et de crampons pour déguster une pizza ou une focaccia à Himalia. Ce nom n’a rien a voir avec l’Himalaya, il fait référence à un personnage mythologique grec, symbole du blé. Himalia, situé rue de la charité, est donc un rappel à l’élément principal de la réussite de la pizza, la farine.

Ici on choisit d’abord dans la grande vitrine près de l’entrée, les parts de pizza ou de focaccia que l’on souhaite (il parait que c’est à la part qu’on sert la pizza dans de nombreux endroits à Rome ), avant d’aller s’installer à une des tables. Les parts de pizza /focaccia, une fois réchauffées, sont servies. Gros coup de cœur pour la focaccia garnie de crème de truffe, speck, mozzarella, tomates cerise, ciboulette fraîche.

Ce que j’ai aimé ? la pâte à la fois croustillante et légère, les ingrédients super frais, l’accueil chaleureux et efficace et en plus le super rapport qualité prix.

Je ne les ai pas goûtées mais il y a aussi des pizzas sucrées et d’autres choix de desserts (panna cotta, tiramisu, fromage blanc avec coulis de fruits).

La mini-série Jour Polaire

Quand j’ai envie de m’évader mais que les vacances sont encore loin, j’ouvre un livre ou je regarde une bonne série. Avec Jour Polaire, direction le nord de la Suède, en pays sami, en plein été nordique (la nuit ne tombe jamais, ce qui crée une ambiance bien particulière et n’est pas sans conséquence sur l’héroïne principale).

Le pitch de cette série produite par Canal + et la chaîne publique suédoise ? Une jeune flic d’origine algérienne est envoyée près du cercle polaire en Suède pour résoudre le meurtre d’un français. Ce sera le premier d’une longue liste.

Ce que j’ai aimé ? Les paysages de vallées qui offrent un vrai dépaysement, le duo Leïla Bekhti (à la fois déboussolée et déterminée, très forte physiquement et fragilisée par un passé qui la rattrape)/Gustaf Hammarsten (qui joue le procureur de Kirina, la ville où se situe l’action), le contexte social et politique jamais traité (en tous cas je n’avais encore jamais rien lu et vu au sujet de la communauté samie), le racisme évoqué mais pas à traits grossiers, l’ambiance qui semble osciller entre rêve et réalité, la psychologie et l’histoire des deux personnages principaux.

Mon seul bémol ? On ne voit pas assez  le charmant Thor : )

Les tweets de Julien Doré

Je ne vais pas vous dire encore une fois combien j’aime les chansons de Julien Doré (plaignez plutôt mes enfants car quand j’aime, je suis du genre à écouter en boucle). De toute façon, je crois qu’il faut l’avoir vu sur scène pour vraiment comprendre l’artiste qu’il est (et l’ambiance qu’il met). Dans cette époque très aseptisée, j’apprécie aussi son grain de folie que ce soit dans ses clips, dans sa reprise de la javanaise en japonais, de ses sketchs à l’occasion de son passage chez Deezer ou quand il répond à certains tweets qui le concernent (et comme Twitter est pas mal fait, il est toujours dans les « temps forts » de ma TL, j’en rate donc rarement).

Coup de coeur bonus : le poisson d’Avril en chocolat de l’Atelier du Chocolat

 

Voilà sur ce, profitez bien de votre dimanche soir  !

10 Comments

  1. Tu sais quoi, quand j’ai pas le moral je vais jeter un oeil sur le compte twitter de Julien Doré, histoire de ne rien louper de ses réparties ^^. Ses sketchs pour deezer m’ont beaucoup fait rire aussi, et je confirme : mon mari et mes enfants n’en peuvent plus…

    (ça a l’air très sympa l’Himalia dis donc !)

    • Julien Doré est un très bon antidépresseur, son dernier concert privé m’a fait l’effet de prozac (enfin j’imagine)
      (tu as déjà une bonne raison de revenir à Lyon ))
  2. Ah ah oui j’adore les tweets de Julien Doré aussi, ils sont drôle ( un peu comme ceux de James Blunt ! )

Write A Comment

Pin It