crédit photo : blog eat shop play love

A l’heure où blanchit la campagne, je pars prendre mon métro…bon en vérité je ne suis pas lève-tôt du tout et de toute façon, j’accompagne le grand à l’école, je laisse la petite à l’assistante maternelle ..résultat la campagne a depuis longtemps dégelé quand j’arrive sur le quai de mon métro.

Je suis en bout de ligne – ou presque – alors j’ai toujours un siège pour les 3 stations en début de voyage. Je peux me plonger dans un bouquin car je vais jusqu’au terminus et  je sais que je ne risque pas de rater mon arrêt.

Ça bouchonne un peu jusqu’à l’escalier mécanique mais ici à Lyon, tu n’es pas obligée de te coller sur la droite . Un coup d’œil au panneau clignotant et le second métro arrive. Cette fois il est bondé, le tout est de ne pas se retrouver coller à quelqu’un qui sent mauvais quand on a l’odorat autant développé que le mien.

Bellecour est à Lyon ce que Châtelet est à Paris, tout le monde descend, ça fourmille dans tous les sens, on dirait un ballet assez bien réglé car malgré la foule, les collisions sont rares. Pas de couloirs interminables ni 10 000 correspondances..on est dans une ville de Province )

Deux volées d’escaliers pour arriver sur le quai de la ligne D, la ligne sans chauffeur, celle dans laquelle les enfants aiment monter dans le premier wagon pour s’imaginer, l’espace d’un trajet, conducteur. En cas de grève, cette ligne fonctionne toujours mais c’est aussi celle qui connait le plus de problèmes techniques et qui est le plus souvent immobilisée …pour une durée indéterminée.

La ligne D est très fréquentée par les étudiants et le personnel médical  alors quand je trouve un siège semi-debout, juste pour être calée et poursuivre ma lecture sans risquer, en cas de freinage intempestif, de tomber sur un des voisins, je m’estime chanceuse.

4 arrêts plus tard, je descends, je marche 5 minutes et je suis arrivée à destination.

30 minutes de transport c’est pas la mort, pourtant il y a des matins et surtout des soirs où j’émets le souhait d’aller travailler à pied ! le luxe, non?

Et toi, tu prends le vélo, le bus, le train de banlieue, la voiture pour te rendre au boulot?

 

41 Comments

  1. Ah mon grand désespoir je prends la voiture pour aller au boulot et je me retrouve fréquemment coincée dans les bouchons, ms ça reste le mode de transport le plus pratique pour moi (35 km entre mon lieu de travail et mon chez moi) en prenant les transports en commun (train ou bus + metro + pied) je mettrais encore plus de temps….Ms je t’avoue que je reve moi aussi de pouvoir aller bosser à pied….ça serait le pied! Bizzzz
  2. tu me crois si e te dis que j’ai jamais pris le metro à lyon!!!! merci pour ton voeu qui s’est faufilé dans le billet j’adore!! je t’ajoute
  3. Quand je suis trop flémarde, c’est la voiture. Sinon c’est métro, pour une station + bus qui va d’un point de métro à un autre sur l’autre ligne + re métro pour 5 station + 5-10 minutes à pieds.
    A Lille, on a que 2 lignes, mais c’est du tout automatique! (Mais c’est aussi, souvent beaucoup de pannes ou de métro ralentis pour causes de portes bloquées, tout ça)
    Mais je l’aime bien, le métro Lillois!
  4. Je ne connais que trop la fameuse ligne D à Lyon, pour avoir vécu à la Guillotière pendant 3 ans. Je vis entre Paris et Lyon maintenant, et quand je suis à Lyon j’essaie de prendre un vélov’ dès que possible (à Paris je n’ose pas encore le vélo, pas envie de me retrouver avec un bout de jambe en moins). Mais je termine ma vie d’étudiante là, et avec le chéri on ne va pas tarder à se poser la question fatidique : ville ou campagne? Mon idéal : une petite maison dans une petite ville, mais alors juste à côté d’une ligne de train, pour éviter de devoir entrer dans Lyon en voiture. J’ai comme l’impression que c’est le cauchemar…
  5. pied, bus, vélo, ça me va ! mais pas des heures dans la galères des bouchons, j’arrivais déjà crevée au boulot… Merci, je te souhaite que ce voeu se réalise avec plus de rédaction web peut-être ?
  6. Oh le D !! A la fac, je faisais Gorge de Loup-Sans Souci (ou Bellecour les 2 dernières années) et maintenant, c’est Gorge de Loup-Gare de Vaise tous les matins (pas suffisant pour me plonger dans une lecture mais comme j’ai 20mn de bus et 15mn après, je me rattrape ! et puis, mon baladeur et moi, on s’entend super bien dans ces cas-là).
  7. durant des années à pied et je te confirme le luxe… avant de m’arrêter la voiture et là ce n’est plus rigolo !
  8. Ha ben moi j’ai pas de boulot donc c’est reglé…
    Et je ne peux pas lire dans le mérto…
  9. En banlieue parisienne, je prends la ligne A du RER, et c’est une vraie galère…
    Alors parfois quand je rentre ou le week-end, je me mets un vieux « Téléphone » à fond : « Métro, c’est trop !!! » et je me défoule en dansant comme une cinglée !!!!!!!!!!!!!!!
    Parce que pour moi le « Métro, c’est vraiment trop !!!!!!!!!!!!!! ».
  10. Je travaille de la maison, donc mes trajets sont pour le moins limités. Quand je prends le métro, c’est en heures creuses, et ça, c’est très très bien. Enfin, il m’arrive aussi fréquemment de me retrouver le nez planté dans des sphères nauséabondes.
  11. Moi 😉 j’ai un logement de fonction, je descends trois étages et je suis au bureau.
    Le rêve, car j’ai la chance d’habiter dans un lycée (ancien couvent avec cloître et une chapelle du XVIIIe siècle) et en plein centre ville !
    Je n’ai pas eu ça depuis le début de ma carrière 😉 J’allais aussi au travail en voiture et à pieds.
    Maintenant j’apprécie.
  12. Je travaille essentiellement à la maison. Je vais une fois par semaine environ au cabinet en prenant le métro. A ce rythme, ça va !
  13. avant dans ma pauvre vie de parisienne c’était, metro, bus…1h aller /1h retour… Maintenant que je suis bnalieusarde c’est voiture avec ma radio préférée pendant 30min !! je revis…..Quand je reprends le métro parisien j’étouffe !
  14. Métro parisien pour moi. 30 minutes de porte à porte mais ça me gave (surtout quand il y a un problème). J’aimerais soit faire du télé-travail, soit travailler à une distance proche. Ou alors essayer la téléportation (mais je crois que ce n’est pas très au point 🙂 )
    • ah télé travail j’en rêve aussi et si tu trouves comment te télétransporter fais moi signe
  15. je suis passée de 1h30 en RER à 25mn en bus, c’est toute une aventure, un vrai bonheur ! Mais je rêve de bosser de chez moi, ou dans mon quartier…
  16. Pendant un mois, j’allais au boulot à pied et à Paris c’est carrément le luxe. Depuis j’ai déménagé et maintenant j’ai 35 mn de métro pendant les heures de pointe, et je peux dire que je déteste me faire écrabouiller les pieds ou avoir le postérieur des gens au niveau du visage lorsque j’ai la chance d’être assise.

Write A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It