Certains soirs, avec l’homme, on a des conversations qui mettent la pêche en ce début d’année…il me raconte l’histoire d’un ami d’un collègue à qui on a découvert 4 cancers d’un seul coup suite à un banal mal de dos (t’es sûr que tu ne confonds pas avec un épisode d’Urgences, darling?) et qui vient de décéder en laissant une famille derrière lui. Bien-sur, on évite cette ambiance à la « et on fait tourner les serviettes « de Patrick Sébastien pendant le dîner…on attend plutôt le moment de la vaisselle, chacun occupé à sa tâche : moi les mains dans l’eau en train de frotter, lui à côté en train de me parler (nan il bosse aussi !).

C’est à ce moment de cette folle soirée, que je vois arriver le chérubin, la mine grise et défaite, se touchant le ventre :

« Maman, je ne me sens pas bien, j’ai un peu envie de romir (comprendre vomir)….et puis j’aime pas les histoires de Monsieur malade »

Zut, nous qui pensions pouvoir échanger deux mots plein de gaité, n’avions pas remarqué que le fiston a toujours l’oreille qui traîne.

Débriefing avec l’homme qui conclut d’un « tu es une vraie éponge, toi » et le chérubin qui lui répond « je ne suis pas une éponge, je suis un garçon ! ».

Bref, mon enfant est sensible, peut-être même hypersensible, je n’ai pas vraiment de point de comparaison. En tous cas, dès que je n’affiche pas un sourire à la Laetitia Hallyday (c’est à dire très souvent), je l’entends me demander : « qu’est-ce qu’il y a Maman, ça ne va pas? tu n’es pas content de moi?  » (c’est un peu la version 4 ans du Happy face de Mia Frye).

Du coup, avec l’homme, on a décidé de se remettre à l’anglais …

Et toi, des éponges tu en connais?

53 Comments

  1. 15 ans que je fais avec de la sensibilité.
    Tu ne peux rien faire, seulement l’accompagner et aussi ne rien lui cacher
  2. Oui la fille de ma cousine qui a 11 ans. Sans la couver, elle essaie de bien lui expliquer les choses pour que ce ne soit pas la panique. Elle a vu un psy et, bien que tout ne soit pas réglé, cela va mieux.
  3. J’aime bien cette sensibilité, il se préoccupe des autres.
    PS : pour l’Anglais, je vous déconseille W*ll Str**t English… Je dis ça, je dis rien.
  4. Mon grand est hypersensible, à un point… depuis toujours c’est la source de beaucoup, beaucoup de soucis pour lui et nous. Et c’est clair qu’on ne peut rien lui cacher !!
    Comme dit Chrys, je me dis parfois que c’est une de ses richesses, mais c’est pas toujours facile à gérer…
    • je me dis qu’avec l’âge, on pourra essayer de dédramatiser certaines choses avec l’humour…après ça dépend du souci ))
  5. on ne se rend pas compte, ils entendent, assimilent et comprennent tout.
    Le mien est pareil …sauf qu’il ne dit rien, et du coup, quand il va pas trop bien, faut creuser pour savoir d’où ça vient! :s
  6. Ouuh que oui je connais ça ! J’ai le même à la maison. Il a 10 ans maintenant et est toujours aussi sensible, voire angoissé.
  7. Les plus sensibles sont souvent les plus intelligents… comme si ce trop plein d’empathie et de compréhension à fleur de peau du monde devait se payer par plus de souffrance…
    • on est comme on est :)…je sais qu’il y a des métiers que je ne pourrais pas faire car je ramènerais mes soucis à la maison
  8. Qu’il la garde! C’est si précieux d’être sensible 🙂
    (et il a pas plutôt aussi une gastro? 😉 )
  9. En effet, parler une autre langue dans ce genre de moment, me parait indispensable face à ta petite éponge ^^
  10. en principe, on évite aussi, les discussions un peu trop sérieuses quand mini-miss est là même si, on ne peut pas toujours être sur ses gardes et qu’une petite oreille peut toujours trainer dans les parages 😉

    (merci pour ton commentaire chez virgine hier ;-D)

  11. Fiston est également une vraie éponge. Il me prête ses soudoyé lorsqu’il me sent pas bien, cela me redonne toujours le sourire !
  12. Des histoires de cancer trop tristes, j’en ai plein provenant du boulot … J’attends que les doudoux soient au lit pour en parler parce que ce genre de conversations les chamboulent toujours.
    Et pour tout dire, Mr Réglisse préfère que j’évite aussi de lui en parler, surtout que ce sont des gens qu’il ne connait pas, mais bon pas facile de tout garder pour soi.
    • parfois ça fait du bien d’évacuer les choses juste en les disant à quelqu’un d’autre plutôt que de tout garder pour soi…après cela dépend, si cela te touche ou pas..
  13. les enfants sont supers sensibles, plus ou moins selon les cas.
    Mon fils, qui a bientot 5 ans, purée, 5 ans!, bref, mon fils donc, a perdu un copain dans son école, il a vait 5 ans et est décédé d’un cancer du cerveau. La directrice de l’école a décidé de faire une « cérémonie », ils ont un peu parlé de Ricardo, ils ont écrits des mots (ou fait des dessins) sur des papiers, ils les ont accrochés à des ballons et ont fait un laché de ballons dans la cour. Après cela, il m’a parlé de la mort tous les jours, à me dire que j’allais mourrir parce que j’étais vieille (merci mon coeur, ca fait plaisir) etc… voilà, ca l’a touché comme cela.

    Mais la petite C.. qui est dans sa classe a été complètement traumatisée, elle en a fait des cauchemars la petite puce, elle est très très fragile et le fait de parler de ce petit garçon décédé a été au dessus de ses forces.

  14. Pas évident de gérer cette sensibilité chez un enfant … il faut juste trouver les bons mots pour les rassurer ;o)
  15. Présente ! (éponge) et mon désespoir total : ma fille a pris ce gêne aussi et est angoissée pour tout et pour rien… Je vais tenter de la faire changer un peu pour la protéger en suivant mon expérience !
    • ah ça m’intéresserait que tu développes un peu plus le sujet (sur ton blog pour ton anniversaire?)
  16. Ah bin moi j’en connais une que je supporte au quotidien, c’est moi ! suis tellement empathe que je suis une vraie éponge, c’est une qualité aussi bien qu’un défaut et pas toujours facile à gérer :/
  17. C est chou je trouve… Mais il va devoir apprendre a gérer le petit bonhomme…
  18. Déjà que quelques fois nous on a du mal alors un enfant, je pense que notre fille va etre pareille c’est une angoissée qui n’aime pas qu’on lui change ses habitudes, je suis comme cela aussi… Je veux bien des cours d’anglais moi…
  19. oh c est mimi, le pauvre choux…
    Moi je suis une vrai eponge…j en ai mal au ventre comme ton peti garcon
    un petit concours sur mon blog vient y faire un tour bisous

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It