Tag

myrtilles

Browsing

Depuis la rentrée 2017 et en complément du marché, je commande des paniers de fruits et légumes (toujours des produits de saison issus de l’agriculture locale, en provenance directe du producteur, parfois bio) et la semaine dernière ils contenaient des barquettes de myrtilles. Elles auraient pu être consommées au petit déjeuner dans un fromage blanc mais j’ai eu envie de préparer avec un clafoutis breton aux myrtilles.

Ingrédients pour un clafoutis breton aux myrtilles (pour 6-8 personnes)

50 cl de lait entier
80 g de farine de sarrasin
fève tonka râpée
4 oeufs entiers
1 pincée de sel
100 g de sucre semoule
100 g de crème liquide fleurette
1 bouchon de rhum ambré
2 barquettes de myrtilles
25 g de beurre pour le plat

Et maintenant qu’est ce qu’on fait ?

Dans une casserole, faites bouillir le lait avec un peu de fève tonka râpée (attention à avoir la main légère,). Hors du feu, ajoutez la farine de sarrasin et mélangez bien au fouet. Si vous avez des grumeaux, lissez la pâte avec un mixeur plongeant. Laissez reposer au moins 30 minutes.

Dans un saladier, mélangez au fouet les oeufs, le sucre semoule et la pincée de sel puis ajoutez au mélange précédent (farine+ fève tonka +lait). Fouettez vivement puis ajoutez la crème liquide et le rhum ambrée.

Préchauffez votre four à 165°C (th5-6). Tapissez votre plat à gratin de beurre pommade puis enduisez-le de sucre. Versez l’appareil à clafoutis puis répartissez les myrtilles. Enfournez et laissez cuire environ 45 minutes (un peu plus pour moi). Les 5 dernières minutes, mettez votre four en chaleur tournante pour que le dessus du clafoutis breton aux myrtilles soit doré.

clafoutis aux myrtilles et au sarrasin

J’ai découpé ce clafoutis breton aux myrtilles alors qu’il était encore un peu tiède et je vous conseille d’être plus patient que moi pour avoir des parts qui se tiennent parfaitement. Niveau goût le sarrasin, les myrtilles et la petite touche de fève tonka se répondent très bien.

clafoutis aux myrtilles et au sarrasin

Pour ce clafoutis breton aux myrtilles, j’ai adapté une recette du livre Vive les desserts d’Eric Jubin (un chef breton ) qui est initialement aux cerises (version que j’ai aussi testée lors du pique nique « C’est moi qui l’ai fait » au parc de la tête d’or avec la team des becs sucrés lyonnais).

Retrouvez sur le blog d’autres recettes de clafoutis :

clafoutis cerise & pistache

clafoutis cerise & amande de Michalak (texture différente des clafoutis habituelle mais vraiment délicieux )

clafoutis aux nectarines et lait de coco 

Et vous, le clafoutis, vous aimez ça ? avec quels fruits ? 

 

Belle maman débarque à l’improviste et vous cherchez un dessert vite prêt à servir ? Non seulement ce tiramisu myrtilles et spéculoos se prépare en 5 minutes mais en plus, il est sans cuisson donc pas besoin d’allumer le four en plein été. Enfin il est gourmand mais frais. Bref en partant du classique tiramisu (avec du café, des boudoirs et des oeufs), voici un tiramisu myrtilles et spéculoos express, fruité et estival !

Ingrédients pour 4 verrines tiramisu myrtilles et spéculoos

une brique de préparation pour tiramisu Galbani (quand j’ai vu cela en rayon, j’ai dit pourquoi pas après avoir vérifié la composition)
4 biscuits spéculoos
une grosse barquette de myrtilles fraîches ou quantité équivalente en surgelé
un ou deux carrés de chocolat noir

Et maintenant qu’est ce qu’on fait ?

Battez pendant 3 minutes environ au batteur électrique ou au robot la préparation pour tiramisu de manière à obtenir une texture crémeuse qui se tienne comme une chantilly.

Dressez vos tiramisu myrtilles dans des verrines en commençant par mettre la préparation crémeuse (pour plus de facilités, j’ai utilisé une poche à douille) puis des myrtilles (soyez généreux, elles ne doivent pas disparaitre sous le goût de la crème). Émiettez grossièrement un spéculoos sur les myrtilles. Recouvrez de crème tiramisu.

Finissez par mettre quelques myrtilles sur le dessus. Laissez au frigo au moins une heure. Avant de servir, râpez sur le dessus du chocolat noir (ou saupoudrez du cacao en poudre amer si vous préférez). C’est le moment de plonger votre cuillère dans votre tiramisu myrtilles spéculoos.

tiramisu myrtilles

tiramisu myrtilles

Vous pouvez remplacer les myrtilles par des framboises ou des cerises (ou des cerises amarena qu’on trouve en épicerie italienne) selon la saison et les envies. Comme il n’y a pas d’oeuf dans cette version, ce tiramisu peut se conserver au frais 2 à 3 jours mais qui résisterait aussi longtemps ?

Et vous, le tiramisu vous aimez cela ?

Ah la tarte aux myrtilles dégustée au Mont Ventoux à la fin de l’été, ah les myrtilles ramassées en Corrèze et dont ma grand mère faisait des confitures, ah les tourtous aux myrtilles tendus par le commerçant derrière sa crêpière et déposés dans un triangle en carton. On essayait tant bien que mal de manger le plus proprement possible mais à la fin on avait forcément le bout des doigts violets. C’est un peu de ces souvenirs que j’ai convoqués dans ma cuisine en préparant une tarte aux myrtilles, en version sans gluten.

Ingrédients

Pour la pâte sablée à la farine de châtaigne (pour deux tartes de 22 cm)

110 g de farine de châtaigne
110 g de maïzena
110 g de beurre ramolli
90 g de sucre glace
30 g d’amandes en poudre
1 oeuf
1 pincée de sel

Pour la crème pâtissière

500 ml de lait
3 jaunes d’oeuf
80g de sucre en poudre
40g de maizena
1 gousse de vanille

300 g de myrtilles

Et maintenant qu’est ce qu’on fait ?

1) La pâte sablée à la châtaigne

(en vrai je n’ai pas refait de la pâte, j’avais divisé ma boule de pâte en deux quand j’avais préparé ma tarte aux mirabelles et j’avais mis la moitié au congélateur. Je l’ai laissé décongelée au frigo quelques heures avant de l’utiliser).

Tamisez  la farine de châtaigne et la maïzena. Dans un saladier, mélangez le beurre, le sucre glace, l’œuf, les amandes en poudre, le sel et un quart du mélange farine de châtaigne-maïzena. Mélangez (je l’ai fait à la main) de manière à obtenir une pâte relativement homogène en ajoutant peu à peu le reste de farine et maïzena. Ne travaillez pas trop votre pâte et enveloppez la dans du film alimentaire.

Réservez votre pâte au frigo pendant au moins 1heure (idéalement une nuit). Après son temps de repos, foncez votre moule à tarte avec votre pâte. Je n’ai pas mis de pâte sur les deux grands côtés par choix.

2) La crème pâtissière

Portez le lait à ébullition avec la moitié du sucre et les grains de gousse de vanille. Dans un saladier, mélangez le reste du sucre avec la maïzena puis incorporez les jaunes d’œuf en remuant vivement. Lorsque le mélange est bien homogène, versez dessus la moitié du lait chaud et remuez.  Reversez la préparation dans la casserole en une seule fois et laissez cuire sur feux doux 1 à 2 minutes (un peu plus dans mon cas, il faut obtenir une crème onctueuse qui épaissit)

Versez la crème dans un récipient et filmez la au contact. Réservez la 3h au frigo (elle peut se faire la veille sans problème de conservation).

(recette de Popelini utilisée pour leurs choux)

3) Le dressage

Après avoir fait cuire la pâte à tarte à blanc (système D : je mets une feuille de papier cuisson de la largeur du moule sur la pâte et par dessus des pâtes crues) environ 20 minutes à 160°th et avoir laissé la pâte refroidir, étalez la crème pâtissière (fouettez la pour la détendre un peu au préalable) sur le fond de pâte cuit. Lissez avec une spatule plate puis parsemez de myrtilles fraiches (ici pas le cas car je n’en ai pas trouvé qui ne soient pas hors de prix).

tarte myrtille

tarte myrtille 1

tarte myrtille 3

tarte myrtille 4

Verdict ?

Cette tarte est toute simple et pourtant vraiment très bonne (je n’ai pas mis toute la crème pâtissière et malgré cela c’est bien généreux ).

mon mercredi gourmand

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Pin It