Tag

morbihan

Browsing

…c’était l’été, le ciel était d’un bleu breton et je me promenais dans les ruelles de ce charmant port du Morbihan. Je n’étais pas pressée, aucun rendez-vous, aucune échéance dans mon calendrier, je me sentais libre et légère.

Je quittais les maisons bleus pour regarder les bateaux formaient des petites tâches blanches dans la anse. Quelques mouettes virevoltaient au dessus de ma tête (à moins que cela ne soit ma fille qui geignait dans son lit?) , je marchais jusqu’aux peintres qui tentaient de saisir la beauté du moment et de l’endroit sur leur toile.

Puis je tombais sur ce restaurant où je m’étais attablée en famille..je sentis l’odeur des moules à la marinière lorsque l’on ouvre la marmite et que la fumée embue les lunettes de soleil pourtant La terrasse était vide.

Sans savoir vraiment pourquoi je décidais de me diriger vers l’embarcadère où un bateau pour Belle île en mer était prêt à partir. Alors que je posais mon pied sur le pont, le réveil de mon téléphone portable a sonné ….adieu embrun marin, ressac des vagues et sérénité, il fallait que je me dépêche si je voulais être à l’heure en cours.

Et toi, est-ce que tu te souviens de tes rêves?

Pour ce week-end à 4 jours, certain(e)s auront peut-être la chance d’aller se balader dans le golfe du Morbihan. Arrête-toi si tu peux dans le joli village de St Gildas de Rhuys. Les ruelles sont charmantes, les maisons aussi. Rentre dans une des nombreuses galeries d’art.

Ce jour là, j’ai garé la voiture très loin à l’entrée, j’avais peur de ne pas trouver de place en m’engageant plus dans le centre. Personne n’a râlé pourtant on a marché deux fois plus.

Je me souviens de la porte ouverte d’une maison à vendre comme une invitation à visiter. Un chat buvait du lait dans un bol assorti à des volets bleus un peu plus loin. Je suis allée voir un ou deux peintres du coin. Sur la place, attablés à un café, locaux et touristes se mélangeaient, des provisions posés à leurs pieds. C’était jour de marché et les étals de poisson étaient appétissants comme souvent dans cette région.

Il était un peu tôt pour choisir un endroit où déjeuner mais j’ai regardé quand même les menus et puis j’ai entraîné ma petite troupe vers une autre destination.


Et toi, tu fais le pont?

Je ne suis pas bretonne et pourtant quand on associe la Bretagne systématiquement à la pluie, ça m’énerve. C’est comme s’il fallait confirmer aux gens que le temps est forcément pourri pour compenser la concentration de coins magnifiques et de paysages superbes.

Sur une semaine de vacances dans le Morbihan, nous avons eu une seule  après-midi vraiment pluvieuse. Le reste du temps, nous nous sommes baladés sans ciré ni parapluie…au risque de se laisser surprendre un jour par une averse aussi soudaine que courte. Nous venions juste d’arriver dans le charmant petit village de Kerners aux maisons toutes plus fleuries les unes que les autres :

On a pensé pouvoir s’abriter dans la chapelle mais elle était fermée à clef …

Heureusement le ciel s’est très vite dégagé et sous le soleil, nous avons découvert le coin si pittoresque, si apaisant du Moulin de Pen Castel :

Après avoir visité le moulin et regardé l’eau couler sous nos pieds en passant sur le sol vitré, nous nous sommes assis au bord d’une toute petite plage et bercés par le bruit de la mer caressant le sable, nous avons regardé cet homme dans sa barque rejoindre le bord. Gagnés par la sérénité  et la magie de cet endroit qui paraissait au bout du monde, nous avons tout oublié l’espace d’un instant …

Et toi, y a t-il un endroit dans lequel tu te sens particulièrement calme comme s’il t’apaisait ?

…parce qu’elles sont souvent plantées au milieu de nulle part, dans des endroits qui prêtent à la rêverie…parce qu’ elles n’en imposent pas, qu’elles n’ont rien d’ostentatoire et puis celle-là avait vue sur la mer…

Je suis restée sur le pas de la porte car la foi reste un concept abstrait pour moi, je ne l’ai jamais éprouvé …j’ai imaginé des femmes de marins venant prier pour que ceux qu’elles aiment évitent les tempêtes et les accidents…je me suis demandée si on célébrait parfois des unions dans cette petite chapelle..

Je me suis assisse sur l’herbe et j’ai regardé des voiliers glisser sur l’eau …je me suis retournée un instant vers la chapelle, j’ai vu les vélos posés à l’entrée et j’ai trouvé que le tableau avait des allures de carte postale

Et toi, cathédrale ou chapelle?

Sur le trajet des vacances, en attendant un TGV, nous avons passé quelques heures à Vannes. Nous avons juste eu le temps d’admirer ses remparts, de longer le parc qui mène à la ville intra-muros, de passer sous une belle porte, de marcher au pas dans quelques rues car c’était jour de marché, de visiter la Halle aux poissons .

Puis nous avons filé jusqu’au petit port de plaisance et nous avons trouvé le coin plein de charme, comme si la ville nous tirait par le bras en nous faisant jurer de revenir.

Est-ce le beau temps ce jour là, les délicieux Kouig Amann glissés dans la valise ou l’ambiance bretonne mais c’était une belle façon de boucler notre semaine de vacances…

Une adresse que je te conseille pour goûter le far breton ou le kouig amann  : Boulangerie/Pâtisserie Le Brun, 9 rue Saint Vincent.

Et toi, Vannes tu connais?

Edit : pour le goûter, aujourd’hui j’ai prévu des tartelettes façon apple pie

 

 

Au détour d’une route de la commune d’Arzon, sur la façade d’une galerie, d’un commerce, sur un mur ou sur un bâtiment, j’ai découvert ces toiles aux couleurs flashy et acidulées. Depuis 2008, les Arzonnais ont cherché des vieilles photos au fond de leur tiroir et ont eu l’occasion de leur donner une seconde vie  dans le cadre de cette exposition grandeur nature.

Yves Quentel, journaliste, s’appuyant sur l’expérience de Pont Aven, a lancé Pop’Arzon avec les peintres du Hang’art et les habitants d’Arzon pour traduire à travers le prisme Warholien, la mémoire maritime du golfe du Morbihan.

Si tu te balades dans le coin d’ici fin septembre, tu croiseras peut-être une des 19 toiles apposées en divers lieux ..Pour connaitre leur emplacement, je suis allée à l’office du tourisme qui distribue un portfolio avec un plan et les photos légendées.

1913, se baigner devient à la mode et une famille passe quelques jours à Port Navalo

1910, le train allait si doucement à l’époque que les enfants pouvaient attraper les branchages le long du rail

fête du 15 août à Port Navalo dans les années 50

retour de pêche

le facteur d’Arzon, une véritable figure sociale, la seule visite de la journée pour certains

deux amis attablés à la terrasse d’un café

vacancière en tenue bretonne

Fontaine de Kerners

la légende raconte que les jeunes filles souhaitant se marier dans l’année devaient venir y prendre un bain de pieds

Je n’ai pas vu les 19 toiles mais j’ai transformé leur recherche en jeu pour les enfants quand le grand rechignait à marcher…c’était un peu notre course aux trésors et dès qu’ils apercevaient de loin des touches de couleur sur la pierre, ils bondissaient de joie. 

Alors cette balade Pop’Arzon, elle t’a plu ?

Pin It