Tag

marrons glacés

Browsing

Le hang out n’a rien à voir avec coming out, pas de révélation à la clef. Il n’a rien non plus de sexuel ). J’aurais pu me la raconter  (quoi vous n’avez jamais entendu parler de hang out?) mais à vrai dire je n’avais jamais entendu cette expression jusqu’à ce que Louise du blog Raids Pâtisseries me propose de déguster des marrons glacés lors d’une « visio conférence » via google + avec d’autres gourmands, eux aussi devant leur écran ailleurs en France.

Hier soir, j’ai donc sorti les marrons glacés envoyés par Louise du frigo une heure avant le début (et comme Louise est une super organisatrice, elle a même envoyé un sms au cas où l’on oublierait), j’ai suivi les instructions en me munissant de quoi écrire, d’eau et d’une pomme acidulée (parce que le marron glacé sature assez vite le palais) et j’ai attendu avec une impatience de gamine mêlée à une légère appréhension (la caméra pour une timide est toujours source d’angoisse) le début du hang out.

Après quelques essais micros, une présentation succincte, chacun dans un petit carré présent à l’écran, on a dégusté deux par deux, les 10 marrons glacés en compétition avant de donner quelques impressions sur chacun d’eux. On pourrait croire que rien ne ressemble tant à un marron glacé qu’un autre marron glacé pourtant sur les 10, on a vraiment goûté des choses différentes les unes des autres : plus ou moins sucré, vanillé ou pas,  avec une présence plus ou moins forte du marron, acidulé pour l’un deux, avec des textures et des allures variées.

Je précise que je n’ai pas mangé les 10 marrons glacés en entier …mais certains oui )..à cette heure je me demande si leur nuit a été bonne)

Dans le désordre, nous avons goûté les marrons glacés de la Mère de Famille, Debauve et Gallais, Sabaton, Patrick Roger, Sadaharu Aoki, Pierre Hermé, Marcolini, Jacques Genin, Christian Constant et Jean-Paul Hévin.

Pour connaitre le top 3, il faudra regarder la vidéo jusqu’au bout gniark gniark gniark (par contre moi je suis incapable de me regarder de mon plein gré ) ou accélérer jusqu’aux dernières minutes )

Un grand merci à Louise (si vous ne connaissez pas son blog, je vous le conseille vivement elle fait des raids pâtisseries pour trouver LA meilleure tarte au citron de Paris, le meilleur cheesecake, etc…je note toujours plein de choses à tester pour un éventuel séjour parisien), à Valentine et Raphaëlle de Google et un coucou à Adnane du blog Escapades, Anne-Gaël , Thierry  (spécialiste du hang out puisqu’il tourne Who is in my kitchen), Andrey, Emilie, Rémi et Reuven avec qui j’ai adoré partagé ce moment gourmand !

crédit de la 1er photo : Lulu from Montmartre

Lundi je parlais régime et mercredi je mets en ligne une recette de galette des rois pur beurre, je sais je suis une fille contradictoire. Que veux-tu,  cette galette on me l’a réclamé à corps et à cris à la maison alors quand j’ai trouvé dans Saveurs une variation aux marrons glacés, j’ai obtempéré.

Qu’est-ce qu’il te faut ? 2 pâtes feuilletées pur beurre (au passage j’ai souvenir de pâte feuilletée à base de petits suisses mais je n’arrive pas à retrouver cela sur internet ); 250g de crème de marron (j’ai ajouté deux grosses cuillères de dessert de châtaigne dont j’ai parlé récemment pour accentuer le goût après avoir lu sur le blog de Châtaigne qui a aussi testé cette recette que le marrons n’était pas assez prononcé pour elle); 2 œufs; 60g de beurre fondu; 250g de poudre d’amande (je me suis contentée d’un paquet soit 180g); 100g de brisures de marrons glacés (j’ai acheté une boîte peu coûteuse mais peut-être que cela vaut le coup de prendre des bons marrons)

Et maintenant qu’est ce que tu fais ?

Prépare la frangipane en mélangeant le beurre fondu, la poudre d’amande, la crème de marron, les brisures de marron glacé et un œuf. Bats l’autre œuf dans un bol avec une cuillère à soupe de lait.

Dispose une des pâtes feuilletée sur une plaque recouverte de papier sulfurisé et avec un emporte-pièce (j’ai pris un moule à tartelette) découpe des cercles. Passe de l’œuf battu sur le pourtour du cercle avec un pinceau, dispose la frangipane au centre, étale là mais sans aller jusqu’au bord de la pâte et mets une fève ou pas (les enfants ont mis une fève dans chaque mini-galette, c’était le clou de la recette pour eux).

Recouvre avec un second cercle de pâte feuilletée en scellant les bords avec le pouce. Fais un décor avec la pointe d’un couteau et passe de l’œuf battu au pinceau sur toute la surface. Recommence jusqu’à épuisement de la pâte et de la frangipane. Avec les quantités données, j’ai fait 7 galettes et il me restait un peu de frangipane, tu peux donc séparer les quantités par deux et obtenir 4 mini-galettes.

Mets au four pour 30 minutes environ, dès que la pâte feuilletée est dorée, tu peux sortir les mini-galettes.

 

Verdict ? étrangement tout le monde a été Roi ou Reine ce jour là …mes amateurs de galette pourtant très  » de la frangipane sinon rien » ont apprécié le goût de châtaigne bien présent sans que l’intérieur soit sec.

( Ceci est ma participation aux mercredis gourmands d‘Anne-Laure T et à la douceur du mois de Virginie B.)

Pin It