Tag

homme

Browsing

Tu en connais beaucoup des hommes qui se mettent en 4 pour leur chère et tendre parce qu’un jour celle-là a eu  l’idée folle de reprendre l’école? moi je vois plutôt autour de moi des femmes qui se plient en 10 parce que leur mari a une carrière, un métier prenant, des horaires de dingue. …et encore rarement l’inverse.

Si l’homme n’est pas au foyer, depuis fin septembre, il prend en charge une grande partie des tâches parentales. Il réveille, habille, fait déjeuner, conduit les enfants jusqu’à l’école quasiment tous les matins et comme mes horaires ne sont clairement pas adaptés aux jeunes parents en reprise d’études, il gère aussi le planning en début de soirée.

Mes week-end, à quelques exceptions près, étant aussi gais et variés qu’un programme d’Arte un samedi soir après 23h30, il est le gentil organisateur désigné du couple, sortant le grand pendant que la petite dort, ou évacuant l’appartement quand cela devient trop bruyant et que j’ai besoin de concentration.

Les repas, les courses, les rendez-vous médicaux pour les enfants, les papiers divers et variés, les coups de fil, il s’occupe de tout.

Et comme si cela ne suffisait pas, c’est aussi mon coach à domicile, celui qui écoute mes insupportables jérémiades au moins un jour sur deux parce que je ne me sens jamais à la hauteur, celui qui me convainct du contraire quand je lui sors pour la énième fois que « je n’y arriverais jamais », celui qui me remotive quand j’ai envie de tout laisser tomber.

Il y a 10 ans jour pour jour, j’entrais dans sa vie et lui dans la mienne…j’ai trouvé que l’occasion de le remercier aujourd’hui était toute trouvée )

C’est un roc !…. c’est un pic ! c’est un cap ! Que dis-je, c’est un cap ? C’est une péninsule !

Non ce n’est point du nez que je veux te parler aujourd’hui mais de cet organe masculin suite à un article lu dans Libé consacré aux hommes, au sexe et à l’amour.

2000 hétéros ont rempli un questionnaire en ligne  à propos de leur sexualité sur le site de l’observatoire international du couple. Alors que l’on sait que les sondages sur les pratiques sexuelles sont toujours biaisés car sur-évalués par vantardise, cette fois, l’anonymat garantit peut-être l’honnêteté et la modestie des réponses.

Il en ressort tout de même que 71% des hommes interrogés trouvent beau leur organe. Oubliés les complexes après comparaison avec Rocco et ses frères, finis les concours de celui qui pisse le plus loin possible dans la neige, passés de mode le proverbe « grosse voiture, petit engin », rassurés par les regards furtifs sur les attributs de leurs voisins d’urinoirs, désinhibés par l’affiche United Colors of Benetton ?

A moins que par beau, les hommes ne désignent pas la taille mais le look de l’engin même si visuellement, messieurs, l’adjectif me semble plus adapté aux mains, au torse, au dos, aux fesses qu’à cet organe qui supplanterait tout ?

Et toi, quelle est la partie du corps de l’homme que tu préfères?

 

Non je n’ai pas viré ma cuti : je ne me suis ni mariée dans la nuit et encore moins avec une femme.

J’imaginais juste ses mots là dans la bouche de l’homme (et le vocabulaire pour les non-mariés de longue durée me parait soit triste soit moche : copine? pas sérieux; pacsée? procédurier; amie? catho coincée; concubine? quelle horreur!; conjointe? pas mieux) parce qu’il est mon plus fidèle et indéfectible soutien.

Pourtant je l’ai fait baver d’envie avec ma semaine de princesse aux thermes de St Malo. Pourtant je suis partie en week-end à Strasbourg alors qu’il rêve d’une escapade là-bas. En plus, la première fois il a gardé seul le chérubin et la seconde fois, il a joué au papa solo avec les deux enfants.

Lui seul sait combien je m’investis, à tort ou à raison, dans ce blog, quel temps cela me prend ( je n’ai pas la plume rapide ), quels espoirs j’y ai mis et quelles déceptions j’ai essuyés.

Il n’a jamais été indifférent, moqueur, condescendant comme certains parfois. Il n’a jamais considéré ça comme un joujou sans grand intérêt d’une femme qui s’ennuie en manque de créativité. Il écoute toujours mes histoires avec intérêt (ou alors il feint très bien).

Il est même rentré dans mon jeu en pensant à des sorties ou des endroits à visiter sous l’angle de mon blog. Quand je manquais d’audace, il m’a poussé à franchir le pas. J’espère avoir susciter un peu d’ admiration ou d’étonnement chez lui en acceptant de tourner une émission alors que j’ai toujours eu horreur des caméras.

Je le sollicite parfois pour des titres car c’est un juke-box ambulant à la discographie plus variée que la mienne, je l’invite à écrire des critiques de cinéma de temps en temps parce que dans une autre vie, il aurait aimé vivre de sa passion.

Il est aussi parfois critique, il garde un œil extérieur et j’en ai bien besoin.

Hier soir  je lui ai raconté que je n’avais pas reçu d’invitations pour la soirée Hellocoton, que je n’étais pas parmi les 35 Happy Few et tu sais ce qu’il m’a répondu ?

« T’es sûre ? t’as vérifié que le mail était pas dans tes spams?« 

Et toi, celui ou celle qui partage ta vie comment vit-il ton blog?

crédit photo : John Huck

L’autre soir je suis tombée sur Bernard Kouchner à la télé et j’ai été stupéfaite par sa ressemblance physique de plus en plus flagrante avec …sa femme, Christine Okrent :

en fait même plus jeunes c’est le cas je trouve

J’ai plein d’autres exemples mais souvent avec Monsieur et Madame Tartampion que je croise dans mon quartier , c’est ballot) ..parfois les deux personnes qui forment un couple sont si ressemblantes qu’on pourrait les prendre pour des frères et sœurs.

Si je ne suis pas le clone physique de celui qui partage ma vie, j’avoue que nous partageons beaucoup de goûts, de passions et plus généralement une même vision de la vie :

– je ne suis pas quelqu’un qui économise en prévision de mes vieux jours..dès que j’ai eu trois francs 6 sous je suis partie en voyage. Il ne me parle ni sicav ni maison à rembourser sur 25 ans.

– il n’est pas du genre à  jouer le mollusque sur le canapé le week-end..ça tombe bien, la perspective d’un dimanche devant de la formule 1 ou une émission de Michel Drucker est totalement déprimante pour moi

– j’aime les grandes villes, il ne veut surtout pas vivre à la campagne

– il n’a jamais autant lu, je n’ai jamais autant été au cinéma que depuis que nous nous connaissons

– mes ballets de danse l’ennuient, ses matchs de foot à la télé m’emmerdent

– je lutte pour  que la femme ne s’efface pas devant la maman, il a mille et un gestes pour que l’on continue à être un couple

Et toi, attiré(e) par ton contraire ou par quelqu’un qui te ressemble?


Non mais tu as vu ses yeux verts? non mais tu as son teint halé? non mais tu as vu sa bouche? non mais tu as vu ses cheveux bouclés?

quoi je me calme, quoi je me calme ? si les écrivains commencent à ressembler à des tops models, où va-t-on, je te le demande?

Morandini va écrire des essais de philosophie, dans l’Equipe il y aura des publicités pour du maquillage, les gens vont arrêter de courir dans le métro, Sarkozy va se prononcer pour la semaine à 4 jours, les facteurs livreront leur colissimo quand les gens sont chez eux, les couloirs des hôpitaux seront couverts de graffitis, Obispo aura compris combien il est ridicule de se faire appeler captain samouraïn flower, les légumes auront du goût chez Flunch, la maîtresse ne tarira plus d’éloge au sujet de mon fils, les frères Dardennes réaliseront des comédies…

Pour ceux et celles qui ne connaissent pas encore cet homme, Nicolas Fargues vient de sortir, Tu verras,  dans lequel il parle de paternité et avant de te plonger dans ce roman,  je te conseille de lire J’étais derrière toi.

Les papas aujourd’hui,  c’est formidable, peuvent prendre quelques jours après l’accouchement de leur femme pour être avec elle de retour à la maison, essuyer leurs larmes éventuellement, profiter des premiers jours du nouveau né. Le congé paternité existe en France depuis 2002, est prévu par la loi et d’après un sondage Sofres paru en 2008, 69% des pères en bénéficient.

Les mentalités ont-elles vraiment évolué pour autant? pas si sûre !

Lundi matin, au réveil, Miss Zen est fiévreuse, elle s’est beaucoup réveillée la nuit et l’homme décide de garder sa fille. Il a le droit à un certain nombre de jours enfant malade s’ils sont justifiés par un certificat médical du médecin tout comme moi. Nous nous les sommes répartis depuis que nous avons des enfants et le peu de fois où ils ont été malades nous avons joué les garde-malades à tour de rôle selon les impératifs professionnels de l’un ou de l’autre.

Mardi, de retour au travail, il croise son supérieur hiérarchique, qui lui demande pourquoi ce n’est pas moi, la mère, qui ait pris en charge notre fille, car c’est le rôle de la maman et pas celui du papa. Et de surenchérir que lui,  pourtant père de famille, n’a jamais joué l’infirmier, que cela ne se fait pas !

Et là tu penses bien, ça m’énerve !…précisons que son chef, qui n’a même pas 40 ans, avait déjà tiqué pour le congé paternité, essayant de convaincre l’homme que cela n’était pas nécessaire, que cela ne se justifiait pas…que nourrir, changer, s’occuper des enfants c’était le rôle de la maman….en 2010 !

En interrogeant des mamans autour de moi, je me suis rendue compte que lorsque les enfants sont malades, ce sont les mamans dans la quasi totalité des cas qui restent à la maison…quid du congé parental? on dit bien parental et pas maternel et pourtant dans les fait, tu en connais beaucoup des Till the Cat ? et des papas qui prennent leur mercredi, des temps partiels ? des papas qui mettent leur carrière entre parenthèses quelques années?

J’attends ton témoignage de maman, de papa ou d’enfant pourquoi pas (comment c’était chez toi à l’époque?)….

( les papas ce sont mes hommes du jour, Virginie B)

Pin It