Tag

fruits de saison

Browsing

Samedi quand je suis rentrée dans la cuisine, après m’être absentée la matinée, j’ai compris pourquoi Stéphanie de Monaco avait écrit la chanson « Comme un ouragan ». Les hommes avaient préparé un gâteau et pas la peine de le regarder pour savoir qu’il était au chocolat…ils avaient laissé des indices de partout !

Voilà en gros à quoi ressemblait la cuisine sans les saletés qui n’existent pas chez Playmobil

Mais je dois l’admettre, ce cake se révéla à la dégustation, une vraie réussite (et les deux coqs de la maison n’en étaient pas peu fiers) et il eut été dommage de ne pas mettre la recette en ligne  :

Qu’est-ce qu’il te faut? un balai, une serpillère, une éponge….euh non sérieusement 150g de beurre ramolli, 180g de sucre en poudre, 4 œufs, 100g de chocolat noir fondu (l’homme a ajouté une cuillère de cacao en poudre Van Houten), 180g de farine, 1/2 sachet de levure, 20g de poudre d’amandes, 1 grosse pomme ou deux petites.

Et maintenant qu’est ce que tu fais? tu frottes, tu rinces, tu lessives..bon ok les meilleures blagues sont les plus courtes . Tu préchauffes le four à 180°; tu fouettes le sucre avec le beurre ramolli et tu ajoutes les œufs un à un; tu ajoutes le chocolat que tu as fait fondre au micro-ondes ou au bain-marie; tu mélanges ensemble la farine, la levure et la poudre d’amandes et tu verses le tout dans ton mélange chocolaté; tu pèles la pomme et tu la coupes en fines tranches.

Tu verses la moitié de la pâte dans un moule à cake, tu piques les tranches de pomme dedans et tu recouvres avec la seconde moitié de la pâte. Tu enfournes pendant 40 à 45 minutes.


tu remarqueras quand même que les tranches ressemblent plus à des petits morceaux

comment ça mauvaise joueuse?

Verdict : le goût du chocolat est bien présent, le cake n’est pas sec, la pomme apporte du fondant, voilà une façon comme une autre de manger des pommes !

Et toi, les fruits tu les préfères nature ou dans des desserts? (question hautement existentielle !)

Edit 1 : mon fils joue les mannequins ici cet après-midi !


Mon enthousiasme me perdra. A l’idée de la fin de la saison des mirabelles, j’ai acheté deux grosses barquettes mais à la maison seules Miss Zen et moi piochons dedans et la mirabelle est au fruit ce que les dragées fuca sont aux médicaments. Alors j’ai vite cherché une recette facile et rapide pouvant être réalisée avec un enfant (c’est devenu une habitude, le chérubin tous les mercredis met la main à la pâte et réclame son créneau atelier de pâtisserie) et je suis tombée sur le gâteau léger à la mirabelle.

Qu’est-ce qu’il te faut? 2 oeufs; 50g de cassonade; 1 sachet de sucre vanillé; 2 cuillères à soupe de sucre; 50 g de beurre fondu; 4 cuillères à soupe de lait; 125g de farine; 1/2 sachet de levure; un peu de cassonade pour le dessus; 30 mirabelles.

Et maintenant qu’est-ce que tu fais?
Bats les œufs avec la cassonade et le sucre vanillé. Ajoute le beurre fondu et le lait. Mélange ensuite la farine et la levure. Verse la pâte dans un moule puis dispose les fruits dénoyautés et coupés en deux (après essai, je te conseillerais plutôt de déposer les fruits en premier, de les saupoudrer d’un peu de cassonade puis de recouvrir avec la pâte). Saupoudre d’une cuillère à soupe de cassonade puis enfourne 20 à 25 minutes à 180°.

Verdict ? la mirabelle cuite a tendance à laisser un petit goût acide (d’où mon conseil de les sucrer un peu) que j’aurais aimé plus discret mais la texture est très légère …si légère qu’on en reprend facilement une seconde part. Quant aux récalcitrants aux mirabelles de la maison, ils n’ont plus manifesté aucune résistance.

Et toi, tu as des recettes pour faire manger des légumes ni vu ni connu à tes enfants ou à la personne qui vit avec toi?

D’autres assiettes pleines ici et chez elle


Les écolos vont sortir leur fouet, les Map-addict vont m’envoyer la foudre, les producteurs locaux vont déverser une benne de purin devant mon immeuble mais tant pis j’avoue : j’ai mangé des fraises en avril ! Elles ne venaient ni d’Espagne, ni du Maroc, c’était des gariguettes qui avaient probablement poussé sous serre.

Pour ma défense, quel fruit se marie aussi bien que la fraise avec une panna cotta à la vanille? la framboise? pas de saison non plus !

Et en plus je récidive, j’avais aussi craqué l’an dernier à la même époque m’abritant sous mon statut de femme enceinte…

Et toi tu ne manges que des fruits et des légumes de saison?

(Ceci est ma participation au défi photo du jour de Virginie B)

Edit 1 : aujourd’hui le chérubin a grimpé dans un arbre perché pour jouer au mannequin.

A chaque fois que je me rends sur le blog d’Eryn et sa folle cuisine, j’ai envie de tout tester…mais il faut faire un choix alors je te propose aujourd’hui son gâteau invisible!


Par rapport à la recette initiale, j’ai doublé les proportions pour quelles soient raccords avec la taille du moule :
4 grosses pommes (Golden)
5 belles poires
4 oeufs
20 cl de lait
100 g de sucre
140 g de farine
40 g de beurre fondu
1 sachet de levure chimique
1 sachet de sucre vanillé ou 1 cuillère à café d’arôme vanillé
1 pincée de sel


Et maintenant qu’est ce que tu fais ?

Préchauffer le four à 200°C. Tamiser ensemble la farine, la levure chimique et le sel. Battre les oeufs avec le sucre jusqu’à ce que cela blanchisse et mousse. Ajouter le beurre fondu, le lait et la vanille. Fouetter de nouveau. Ajouter peu à peu le mélange farine+levure sans cesser de battre.
Diviser la quantité de pâte obtenue de manière plus ou moins égale dans deux saladiers différents. Peler, retirer le coeur et les pépins des pommes. Les couper en deux puis les couper très finement en tranches (à la mandoline si tu en as une..mais je me suis contentée de le faire avec un couteau). Au fur et à mesure, les jeter dans un des deux saladiers, en remuant pour les imbiber de pâte (cela évite que les tranches ne s’oxydent).
Faire la même chose avec les poires, dans l’autre saladier.
Beurrer et fariner un moule. Verser d’abord le contenu du saladier aux pommes. Lisser. Verser par dessus le contenu du saladier aux poires. Lisser à nouveau. Enfourner pour 35 minutes à 200°C. Laisser refroidir avant de saupoudrer de sucre glace.
Ce gâteau est encore meilleur le lendemain, froid.


Verdict? C’est léger, doux, le goût du fruit n’est pas une seconde caché par la pâte …Adopté !

L’homme (le mien, pas l’homme en général) est une proie facile pour les temples de la consommation que sont les supermarchés. Parti chercher de quoi remplir le frigo, tu peux être sûre qu’il va revenir au moins une fois sur deux avec un nouveau produit totalement inutile.

La dernière fois il me brandit un paquet intitulé « Nature addicts« , les accros à la nature..déjà rien que le nom et le slogan je me marre…ah ça a du bosser dur dans la cellule marketing de la boîte !

Quesako? Des pépites de framboise pour une pause 100% fruits…une façon de t’autoriser à grignoter sans mauvaise conscience en quelque sorte, d’autant plus qu’il est bien mis en avant que c’est sans sucres ajoutés, sans édulcorants et sans conservateurs.

Avant même d’ouvrir le paquet, je suis plus que sceptique. Je déchire l’emballage : les fameuses pépites ont la forme de petits carrés gélatineux pas engageants. Prête à me dévouer pour mon fidèle lectorat, je goûte malgré tout l’une d’entre elles.

Verdict? j’ai l’impression de manger une pastille sans sucre pour la gorge…ça a la consistance d’une pâte de fruit  (déjà j’aime pas ça) sans le goût. Autant te dire que je cherche toujours la framboise. Je retourne le paquet et je lis : il a fallu 2 pommes et 16g de framboises pour élaborer ce paquet de 30g ! …eh ben quel gaspillage ! vu le prix du produit en plus, à mon avis, je te conseille de croquer dans une vraie pomme ou d’acheter une barquette de framboises quand c’est la saison. 

L’homme me traite de rabat-joie qui ne sait pas apprécier les nouveautés de l’industrie alimentaire et le chérubin est prêt à vider le paquet car il a l’impression de manger des bonbons.

Nature addicts existe aussi version pêche, fraise et cassis.

Pour lire un avis positif sur le produit, c’est ici ou ici.

Edit : Rayon nouveauté, la marque Gü vient de sortir des gâteaux qui me font nettement plus envie et que je suis prêt à tester )

Après la tarte aux nectarines, voici le deuxième volet de la passionnante saga culinaire des recettes de l’été. : le flan aux mirabelles !  Elles sont bonnes, elles sont belles, mes mirabelles, elle m’a dit la productrice au marché. Malgré la pauvreté de cette rime,  je n’ai pas pu résisté, je lui en ai pris un petit sachet. J’ai sorti mes petits ramequins, j’ai fait les fonds de mon frigo et en 15 minutes, un petit dessert était prêt.

Qu’est-ce que je mets dedans? 350 g de mirabelles environ; 4 oeufs; 100 g de sucre; 40 cl de lait; 100g de farine; 40 g de beurre; 1 pincée de seul; un demi-bouchon de rhum pour les pâtisseries (facultatif)

Et maintenant qu’est-ce que je fais?
– Laver les mirabelles et les essuyer. Les dénoyauter en les ouvrant en 2.
– Casser les oeufs dans un saladier, ajouter 80g de sucre et mélanger jusqu’à blanchiment.
– Verser le lait et mettre une pincée de sel. Bien mélanger au fouet jusqu’à ce que cela devienne mousseux.
– Ajouter la farine en pluie tout en mélangeant, à l’incorporant par petites quantités pour éviter l’apparition de grumeaux et ceci jusqu’à l’obtention d’une pâte bien lisse.
– Incorporer le rhum et 20g de beurre fondu.
– Beurrer les petits ramequins avec le reste du beurre. Déposer les mirabelles au fond puis recouvrir avec la pâte (avec les proportions, j’ai pu remplir 6 ramequins).
– Enfourner dans le four chaud à 220° et faire cuire durant 30 minutes (baisser le four si les flans brunissent).
– Sortir les ramequins du four et poudrer aussitôt avec les 20g de sucre restant.
– Servir tiède ou laisser refroidir selon les goûts.


Verdict? je crois que j’aurais du arrêter la cuisson un tout petit peu avant car cela m’a semblé légèrement trop cuit…l’homme a avoué préférer mon clafoutis aux abricots (rien à voir Charles)…le lendemain j’ai retenté le coup (enfin les restes) mais en servant le flan tiède et l’homme a finalement trouvé cela très bon (un flingue sur la tempe il était obligé de toute façon)…

To be continued ….

Pin It