Tag

comtesse du barry

Browsing

Du temps où j’étais enfant, du temps où on réveillonnait pour Noël chez mes parents, j’adorais le moment du dessert (étonnant, non? ) parce que sans forcément respecter la tradition provençale à la lettre, sur la table, il y avait toujours 13 mets sucrés (en comptant fruits secs et fruits frais ne vous affolez pas). Quand j’ai vu ces 3 confiseries proposées par la Comtesse du Barry, j’ai pensé qu’on pourrait très bien les servir à la fin du repas si tenté qu’il reste un peu de place dans les estomacs.

Bien qu’habitant à Montélimar, c’était le seul moment de l’année, dans mes souvenirs, où il y avait du nougat à la maison (s’il y a des Montiliens dans la salle, ça m’intéresserait d’ailleurs de savoir si vous en dégustez plus souvent). Forcément sur les 3 confiseries que j’ai goûtées c’est sur le nougat que je suis la plus intraitable. J’ai cherché désespérément les pistaches car pour moi qui dit nougat dit pistaches.

Heureusement les caramels ont rattrapé le coup avec leur texture fondante et leur goût légèrement salé…j’ai été obligée de les planquer pour que le fiston ne les mange pas tous. J’ai gardé les chocolats blanc, noir ou au lait coeur de nougatine pour accompagner le café (quelle tristesse quand dans un restaurant on vous apporte le café avec un morceau de sucre uniquement !) et c’était parfait.

En plus, la présentation de ces confiseries dans ces petites boîtes carrés en fait un cadeau gourmand à un prix très raisonnable (5 euros la boîte).

Bon il ne manque plus que 10 desserts pour le réveillon en somme )

Et vous, dans votre cuisine que se passe-t-il ce week-end ?

Dans la cuisine d’Arwen, un carrot cake

Dans la cuisine de l’Instinct des thés, du thé pardi )

Dans la cuisine d’Aux Petites Canailles, Funkytime

Dans la cuisine de Lucky Sophie, une adresse gourmande lyonnaise

Dans la cuisine de Chocololita, des bonhommes de neige gourmands

Ferme la bouche et arrête de me détester : je n’ai pas du tout réalisé le buffet ci-dessus ! D’abord bien qu’étant un bec sucré, j’ai préparé en majorité des recettes salées; ensuite je n’habite pas un diner, je n’ai pas de machine à barbe à papa et je n’ai jamais tenté les cupcake; enfin tellement prise à cuisiner, réchauffer les différents amuse-bouches puis servir, je n’ai pas pris le temps de photographier mon oeuvre.

Première étape : trouver des idées variées, du chaud et du plus frais, du cru et du cuit…j’ai pioché dans les blogs et j’ai adapté selon ce que j’avais sous la main.

Seconde étape : commencer à préparer le buffet dès la veille au soir…en ce qui me concerne, j’ai mis au frigo un cake roquefort/poires/noix (conseillé par Virginie B.) et des madeleines jambon/olives. J’ai profité de l’occasion pour servir le foie gras Esprit d’Eté au pesto rouge de la Comtesse du Barry (merci Alice pour cet envoi gourmand!). Il s’est révélé parfait pour la saison, bien équilibré au niveau du goût (le pesto rouge ne l’emporte pas sur le reste).

Troisième étape : s’enlever les mains des poches et s’atteler sérieusement à la tâche le jour J. J’ai mis mon tablier le matin à 10h et je ne l’ai enlevé que vers 16h ..heureusement que les enfants n’étaient pas là, je ne vois pas comment ils auraient pu s’occuper seuls tout ce temps.

Quatrième étape : s’occuper de la décoration …de façon assez sommaire en ce qui me concerne (une bannière au dessus de la table, une jolie nappe, des assiettes et des serviettes assorties, des ballons parce qu’il s’agissait d’un anniversaire) et du ménage.

Cinquième étape : filer sous la douche…c’est mieux d’accueillir ses invités avec un délicieux fumet qu’avec une trace de ta dure labeur )

Sixième étape : je suis d’une naïveté confondante parfois..je pensais que le plus gros du boulot était réalisé mais j’ai passé une grande partie de la soirée à aller réchauffer les mini- quiches, pizzas (je te conseille en passant la pâte à pizza de Picard, vraiment excellente, pas la peine de perdre du temps à la réaliser soi-même) …à remplir les verres de vino tinto (du vin rouge léger additionnée de sprite et servie avec des glaçons…j’ai essayé avec de la limonade normale mais cela est bien plus fade), à remporter les verrines vides à la cuisine, etc

Septième étape : remplir les tupperware de restes car j’avais prévu pour 30…on était 10 )

Entre la sixième et septième étape, quand les estomacs étaient déjà remplis, que les sourires étaient larges sur les visages, que les invités semblaient apprécier le contenu de leur assiette, que la musique rythmait la soirée, que les enfants jouaient entre eux sans s’écharper, que j’étais assez détendue quant à la réussite du buffet pour rire ou profiter du moment alors Electro, je pense avoir été dans ce que tu appelles my zone, même si ce moment n’a pas été éternel.

Verdict : je ne suis pas prête à me lancer dans la réalisation régulière de buffets mais de manière occassionnelle, j’ai pris du plaisir à imaginer ce que j’allais servir et à le préparer par la suite..la plus grande récompense étant d’entendre dire que c’était bon !

Et toi, tu t’es déjà lancée dans les buffets?


Après un dimanche de grr, un dimanche sans billet faute d’ordinateur, les petits bonheurs de la semaine sont de retour …cache ta joie ))

Samedi : recevoir un joli petit carnet envoyé de Nice par Virginie B…vu la vitesse à laquelle je noircis mes pense-bêtes et brouillons, il ne restera pas longtemps dans son tiroir

Dimanche : partager un cheesecake à la fraise préparé la veille (mélange fromage et ricotta) et entendre des « hum » de ravissement des dégustateurs

Lundi : assister au saccage en règle d’une salle d’attente médicale par un petit garçon d’à peine un an et se dire qu’en comparaison mes enfants sont des anges

Mardi : me glisser sous les draps avec un roman policier , après une très longue journée de travail…j’en ai lu seulement deux (Les visages de Kellerman et A l’Origine de Diana Abu-Jaber) sur le premier envoi du Prix du meilleur Polar points et j’ai déjà reçu le second envoi avec deux nouveaux livres !

Mercredi : m’assoir à nouveau derrière un ordinateur à la maison après 15 jours sans  !

Jeudi : célébrer la fête des mères avant l’heure grâce au cadeau envoyé par l’équipe de la Comtesse du Barry accompagné d’un mot tout doux. Dans un joli sac :

Un coffret violet qui ne demande qu’à être ouvert :

je soulève avec lenteur le couvercle :

hum du fois gras :

 

des petits carrés de chocolat noir et au lait, parfaits avec le café :

les muscalines, gourmandises au chocolat qui me font saliver d’avance :

Mille merci à l’équipe de la Comtesse du Barry pour cette surprise dans ma boîte aux lettres !

Vendredi : sortir d’une parfumerie avec un nuage de Chloé dont je suis définitivement fan

Et toi, tes petits bonheurs de la semaine?

Pin It